Ismaïl Pacha

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ismaïl Pacha.

Ismaïl Pacha ( - ) (arabe: إسماعيل باشا) était vice-roi puis khédive d'Égypte — qui régna du 18 janvier 1863 au 8 août 1879.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'Ibrahim Pacha et petit-fils de Méhémet Ali, Ismaïl étudia à Paris, notamment à l'École d'état-major.

Pendant le règne de Abbas, il est le chef de l'opposition mais il adopte une position modérée sous le règne de son oncle Saïd Pacha qui lui donne le commandement de l'armée du Soudan.

Devenu vice-roi d'Égypte — il prendra le titre de khédive en 1867 — il entreprend une politique de conquêtes. Il annexe le Darfour (1867) mais est battu par l'Abyssinie (1874).

En 1869, il reçoit l'impératrice Eugénie pour l'inauguration du canal de Suez. Parmi les festivités mondaines, les nombreux invités européens sont guidés sur les sites archéologiques par Auguste Mariette, directeur du Service de conservation des antiquités de l'Égypte et du musée de Boulaq. Le coût de ses campagnes militaires entraînent la ruine du trésor égyptien et il doit vendre ses droits sur le canal de Suez au Royaume-Uni (1875). Il doit même accepter que la direction de ses finances passe sous le contrôle d'une commission européenne. En réaction contre ce contrôle, il tente un coup d'État (1879) mais il échoue et doit abdiquer en faveur de son fils Tawfiq.

Il part dans un fastueux exil en Turquie et meurt près de Constantinople.

Bibliographie[modifier | modifier le code]