Homme de Java

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Schéma d'un crâne d'homme de Java
Eugène Dubois et ses coolies à Trinil dans les années 1890

L’homme de Java, aussi appelé pithécanthrope, est un représentant de l'espèce Homo erectus, variété Homo erectus erectus, décrite à partir des fossiles découverts en 1891 à Trinil au bord du fleuve Solo (12 km à l'ouest de Ngawi, en Java oriental), par le médecin et anatomiste néerlandais Eugène Dubois, qui l'a baptisé Pithecanthropus erectus.

Dubois pensait, à l'instar du naturaliste britannique Alfred Russel Wallace, que les principales étapes de l'évolution des hominidés s'étaient déroulées en Asie du Sud-Est, alors que Charles Darwin voyait en l'Afrique le berceau de l'humanité. Cette idée lui était notamment inspirée par le fait que la station debout et la locomotion des singes de cette région du monde, dont le gibbon, sont plus proches de l'homme que ne le sont celles des grands singes d'Afrique. C'est pour cette raison qu'il décida de mener une campagne de fouille, à Java, qui le conduisit à trouver d'abord une molaire et une calotte crânienne, en 1891, puis un long fémur en 1892. Après avoir pris conscience de la capacité crânienne relativement importante de cette espèce, alliée à une apparence fortement simiesque de la face, il considéra que ce devait là être un « chaînon manquant » entre le singe et l'homme, dont l'existence avait été supposée par Ernst Haeckel quelques années auparavant. Ces découvertes, hormis leur importance en tant que telle pour la description d'un nouveau taxon d'hominidé, permirent d'élargir nos connaissances en découvrant une évolution qui, à partir de là, n'est plus "exclusivement africaine".