Eugène Dubois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dubois.
Page d'aide sur l'homonymie Ne pas confondre avec Eugène Dubois (1871 - 1952), historien local français.

Eugène Dubois

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Eugène Dubois

Naissance 28 janvier 1858
Eijsden
Décès 16 décembre 1940 (à 82 ans)
Nationalité Drapeau des Pays-Bas Néerlandais
Champs Anatomie
Dubois et ses coolies à Trinil dans les années 1890

Marie Eugène François Thomas Dubois (né à Eijsden le 28 janvier 1858 et décédé le 16 décembre 1940) est un anatomiste néerlandais qui s’est acquis une gloire mondiale en découvrant pour la première fois hors d’Europe des restes d’hominidés fossiles. Il utilise les ossements qu'il découvre sur l’île indonésienne de Java à partir de 1891 pour définir le Pithécanthrope, aujourd'hui considéré comme un représentant de l'espèce Homo erectus.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d’un pharmacien d’Eijsden, il se passionne très jeune pour l’histoire naturelle. Après d’excellentes études, il obtient son diplôme de docteur en médecine en 1884. Il enseigne ensuite l’anatomie à l’université d'Amsterdam.

Cependant, il se passionne avant tout pour la recherche du chaînon manquant entre le singe et l’homme, suivant la théorie d’Ernst Haeckel. À cette époque, on croit généralement, à la suite de Darwin, que c’est sous les tropiques que s’est faite l’évolution de l’homme, et comme Dubois croit à une parenté des hommes et des gibbons (espèce typique de l’Indonésie), il rejoint l’armée néerlandaise comme médecin militaire aux Indes orientales néerlandaises (colonie qui deviendra plus tard l’Indonésie).

Bien que des fossiles d’hominidé aient déjà été trouvés et étudiés auparavant, Dubois est le premier anthropologue à les chercher délibérément. Il arrive à Sumatra en décembre 1887, accompagné de sa femme et de son fils, et consacre son temps libre à la recherche des fossiles. Les résultats sont au début prometteurs grâce à une abondance de main-d’œuvre : le gouvernement a mis à son service deux ingénieurs et cinquante condamnés aux travaux forcés. Mais en définitive, il échoue suite au décès d'un ingénieur et à la fuite d'une partie des travailleurs.

En 1890, il se rend à Java, où deux ans plus tôt un mineur a trouvé un crâne fossile. Il commence à chercher à l’endroit de la découverte, au centre de Java. Il fouille ensuite les dépôts fluviaux de la rivière Solo, travail pour lequel on lui a assigné deux ingénieurs et un groupe de travailleurs condamnés ; en août 1891, ils découvrent entre autres fossiles un fragment de crâne et un fémur, ayant appartenu à un être qu’on devait nommer plus tard homme de Java. Dans un premier temps, certains pensent qu’il s’agit d’une sorte de chimpanzé éteint. En 1894, Dubois publie une description de ses fossiles, en leur donnant le nom de Pithecanthropus erectus, décrivant l’individu comme mi-singe et mi-homme.

En 1895, il rentre en Europe où il fait connaître ses découvertes. Certains scientifiques acceptent son interprétation avec enthousiasme, mais la majorité est alors en désaccord avec lui. Après cette déconvenue, Dubois refuse obstinément que d’autres approchent ses fossiles, jusqu’à ce qu’il cède en 1923. Entre-temps, il est devenu professeur de géologie à l’université d'Amsterdam, fonction qui ne l’empêche pas de continuer ses recherches en anatomie.

Bien que la discussion scientifique ait tourné peu à peu en sa faveur au cours des années 1920 et 1930, on dit qu’il est mort plein d'amertume, en 1940. Il est enterré à Venlo.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :