Ernst Mayr

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ernst Mayr

alt=Description de l'image Ernst Mayr PLoS.jpg.
Naissance 5 juillet 1904
Kempte, Allemagne
Décès 3 février 2005 (à 100 ans)
Bedford, États-Unis
Nationalité Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Profession Ornithologue, biologiste, généticien
Distinctions

Compléments

  • Systematics and the Origin of Species (1942)
  • What Evolution Is (2001)
  • What makes biology unique? (2004)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mayr.

Ernst Mayr, né le 5 juillet 1904 à Kempten (Allemagne), mort le 3 février 2005 à Bedford (Massachusetts, États-Unis), est un ornithologue, biologiste et généticien allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

À la fois naturaliste, explorateur, ornithologue et historien des sciences, il fut l'un des biologistes évolutionnistes les plus importants du XXe siècle. Ses travaux ont contribué à la révolution conceptuelle qui a conduit à la synthèse évolutionniste moderne de la génétique mendélienne et de l'évolution darwinienne ainsi qu'au développement du concept de l'espèce biologique.

D'après Henri Atlan[1], il semble être le premier à avoir introduit en biologie la notion de programme génétique en 1961[2]. Elle a rapidement été incorporée au dogme central de la biologie moléculaire ("central dogma of molecular biology (en)"). Mais bien qu'elle fut abondamment utilisée, cette notion semble pourtant n'avoir, en plus de 40 ans, été confirmée par aucun fait ni aucune expérience. Dans son article Mayr introduit cette notion en une phrase par un ensemble de généralisations audacieuses, pour ne pas dire d'amalgames :

"Le code ADN, entièrement propre à l'individu et pourtant spécifique à l'espèce de chaque zygote (la cellule œuf fertilisée), qui contrôle le développement du système nerveux central et périphérique, des organes des sens, des hormones, de la physiologie et de la morphologie de l'organisme, est le programme de l'ordinateur comportemental de l'individu."

Il reçoit, en 1965, la médaille Brewster et en 1977, la médaille Elliott Coues, conjointement avec Jean Théodore Delacour (1890-1985), toutes deux décernées par l'Union américaine d'ornithologie. Il reçoit également le Prix Balzan en 1983, la médaille Darwin en 1984 et le prix international de biologie de la Japan Society for the Promotion of Science en 1994 (domaine "Systematic Biology and Taxonomy"). Ernst Mayr est devenu membre étranger de la Royal Society le 30 juin 1988.

Le dernier ouvrage d'Ernst Mayr publié en français en 2004, porte le titre : Après Darwin - La biologie, une science pas comme les autres (Paris, Dunod, 237p.). Il est préfacé par Michel Morange, qui écrit notamment : On ne peut que recommander cet ouvrage à tous ceux qui souhaitent avoir une présentation claire et synthétique des grands débats d'idée qui agitent la biologie contemporaine.

Liste partielle des publications[modifier | modifier le code]

  • Systematics and the Origin of Species, New York, Columbia University Press, 1942.
  • "Wallace's Line in the light of recent zoogeographic studies", The Quarterly Review of Biology, Vol.19, No.1, March, 1944, p. 1-14.
  • Avec Jean Delacour, Birds of the Philippines, Pacific world series, New York, The Macmillan company, 1946.
  • Animal Species and Evolution, Cambridge, Harvard University Press, 1963.
  • Populations, Species and Evolution, Cambridge, Harvard University Press, 1970.
  • Evolution and the Diversity of Life: Selected Essays, Cambridge, Harvard University Press, 1976.
  • "Darwin's five theories of evolution", in David Kohn (ed.), The Darwinian Heritage, Princeton University Press, Princeton, 1985, p. 755-772. (ISBN 0-691-08356-8).
  • The Growth of Biological Thought: Diversity, Evolution and Inheritance, Cambridge, Harvard University Press, 1982 — traduit en français sous le titre de Histoire de la biologie. Diversité, évolution et hérédité, Fayard (1989) : 894 p. (ISBN 2213018944).
  • Toward a New Philosophy of Biology: Observations of an Evolutionist, Cambridge, Harvard University Press, 1988.
  • Avec P. Ashlock, Principles of Systematic Zoology revised, New York, McGraw-Hill, 1991.
  • One Long Argument: Charles Darwin and the Genesis of Modern Evolutionary Thought, Cambridge, Harvard University Press, 1991.
  • "Two empires or three?", Proc. Natl. Acad. Sci. USA, Vol.95, No.17, August 18, 1998, p. 9720–9723. DOI:10.1073/pnas.95.17.9720.
  • This is Biology: The Science of the Living World, Cambridge, Harvard University Press, 1997.
  • Avec Jared Diamond, Birds of Northern Melanesia: Speciation, Ecology and Biogeography, Oxford University Press, 2001.
  • What Evolution Is, New York, Basic Books, 2001.
  • What makes biology unique? Considerations on the Autonomy of a Scientific Discipline, New York, Cambridge University Press, 2004 — traduit en français sous le titre Après Darwin. La biologie, une science pas comme les autres, Dunod (2006) : 237 p. (ISBN 2-10-049560-7).

Orientation bibliographique[modifier | modifier le code]

  • Walter J. Bock (1994). Ernst Mayr, Naturalist: His Contributions to Systematics and Evolution, Biology and Philosophy, 9 : 267-327. (ISSN 0169-3867)
  • (en) Walter J. Bock, « Ernest Mayr at 100: A Life Inside and Outside of Ornithology », The Auk, vol. 121, no 3,‎ 2004, p. 637-651 (lire en ligne)
  • (en) Walter J. Bock, « In Memoriam : Ernst Mayr, 1904-2005 », The Auk, vol. 122, no 3,‎ juillet 2005, p. 1005-1007 (lire en ligne)
  • Richard W. Burkhardt, Jr. (1994). Ernst Mayr: Biologist-Historian, Biology and Philosophy, 9 : 359-371. (ISSN 0169-3867)
  • Jean Gayon (1999). Mayr Ernst, né en 1904, Dictionnaire d'histoire et philosophie des sciences (LECOURT D. dir.), Presses universitaires de France (Paris) : 623.
  • Jürgen Haffer (2004). Ernst Mayr — Intellectual leader of ornithology, Journal für Ornithologie, 145 : 163-176.
  • Jürgen Haffer et Franz Bairlein (2004). Ernst Mayr — ‘Darwin of the 20th century’, Journal für Ornithologie, 145 : 161-162.
  • Bert Hölldobler (2004). Ernst Mayr: the doyen of twentieth century evolutionary biology, Naturwissenschaften, 91 : 249-254. (ISSN 0028-1042)
  • Thomas Junker (2007). Ernst Mayr (1904-2005) and the new philosophy of biology, Journal for General Philosophy of Science, 38 : 1-17. (ISSN 0925-4560)
  • (en) Axel Meyer, « On the Importance of Being Ernst Mayr: “Darwin's apostle” died at the age of 100 », PLoS Biology, vol. 3, no 5,‎ 2005, p. 750-752 (lire en ligne)
  • William B. Provine (2005). Ernst Mayr, a retrospective, Trends in Ecology and Evolution, 20 (8) : 411-413.
  • Michael Ruse (2005). Ernst Mayr 1904-2005, Biology and Philosophy, 20 : 623-631. (ISSN 0169-3867)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Henri Atlan, la fin du tout génétique ? vers de nouveaux paradigmes en biologie, INRA Editions, 1999.
  2. Ernst Mayr, "Cause and effect in biology", Science 134, 1961, p. 1501-1506.
Mayr est l’abréviation habituelle de Ernst Mayr en zoologie.
Attention, cette abréviation est aussi utilisée pour: Gustav L. Mayr
Consulter la liste des abréviations d'auteur en zoologie