Homo rudolfensis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Homo rudolfensis est le nom d'une espèce fossile d'hominidé bipède apparue il y a environ 2,4 millions d'années. Il doit son nom spécifique au lac Rudolf, ancien nom du lac Turkana. Il appartient à la lignée humaine et plus précisément au genre Homo auquel appartient également l'Homo sapiens. L’Homo rudolfensis est avec l’Homo habilis le premier représentant du genre Homo.

Historique et définition[modifier | modifier le code]

UR 501 (original), le fossile le plus âgé de genre Homo

Considérés anciennement comme des restes de représentants de l'espèce Homo habilis, certains fossiles est-africains ont été attribués à partir de 1986 à Homo rudolfensis, une espèce à part entière d'après les travaux de V. P. Alekseïev. Aujourd'hui encore, certains scientifiques les considèrent toujours comme des représentants d’Homo habilis. On a retrouvé des fossiles d'Homo rudolfensis en Tanzanie (site d'Olduvai), au Kenya (site de Koobi Fora) et en Éthiopie (site de l'Omo).

On considère généralement que l’Homo rudolfensis a disparu il y a environ 1,8 million d'années. Par conséquent, il cohabita avec l’Homo habilis, les australopithèques, l'Homo ergaster et l’Homo georgicus, ce dernier étant probablement le premier représentant du genre Homo à avoir quitté le berceau africain. Cette cohabitation entre différentes espèces de la lignée humaine montre que l'évolution de cette lignée est buissonnante et non linéaire.

Principales caractéristiques[modifier | modifier le code]

La capacité crânienne de l'Homo rudolfensis est de 750 cm³ en moyenne. Elle est donc comparable voire supérieure à celle des Homo habilis. H. rudolfensis mesurait environ 1,60 m pour un poids d'environ 50 kg.

Il présentait une voûte crânienne épaisse et avait de grandes incisives. La forme de l'écaille de l'os temporal était haute et arrondie.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :