Heroes of Might and Magic II: The Succession Wars

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Heroes of Might and Magic II
image

Éditeur The 3DO Company
Développeur New World Computing
Concepteur Jon Van Caneghem

Date de sortie 31 octobre 1996(AN)
19 février 1998
(EU)
Genre Stratégie au tour par tour
Mode de jeu Un joueur, multijoueur
Plate-forme PC (Microsoft Windows), Mac OS, RISC OS, Game Boy Color
Média CD-ROM
Langue Français
Contrôle Clavier et/ou Souris

Heroes of Might and Magic II ou Heroes of Might and Magic II : The Succession Wars est un jeu vidéo de stratégie au tour par tour développé par New World Computing publiée par 3DO le 31 octobre 1996 en Amérique du Nord et le 19 février 1998 en Europe[1],[2]. Le jeu a également été publié par 3DO sur MAC et a été porté sur Gameboy Color par KnowWonder en décembre 2000. Deuxième épisode de la série Heroes of Might and Magic, le jeu prend place dans le même univers médiéval-fantastique que son prédécesseur dont il reprend également le système de jeu. À sa sortie, il reçoit un accueil très positif des critiques, qui le désigne a posteriori comme le titre ayant popularisé la série. Suite à ce succès, 3DO confie à Cyberlore Studios le développement d’une extension, The Price of Loyalty, qui est publiée le 30 avril 1997. New World Computing a ensuite développé deux suite, Heroes of Might and Magic III et IV, qui sont publiées respectivement en février 1999 et en mars 2002 par 3DO. En 2003, la franchise Might and Magic est revendue à Ubisoft qui publie deux nouveaux épisodes en 2006 puis en 2011.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Lord Morglin Ironfist a gagné la guerre dans Heroes of Might and Magic: A Strategic Quest et a unifié les terres d'Enroth. Après la mort du Roi Morglin Ironfist, les guerres de succession entre Archibald et Roland arrivent...

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Heroes of Might and Magic II est un mélange de jeu de stratégie et de jeu de rôle, qui se joue au tour par tour. Chaque joueur contrôle un Royaume, défini par des châteaux, des villages, ainsi que des héros. Chaque héros possède sa propre armée et peut parcourir une certaine distance à chaque tour. Ces derniers peuvent interagir avec le monde en ramassant des trésors ou des ressources, en capturant diverses industries (qui apporteront leurs lots de ressources chaque tour) et en attaquant des créatures, héros ou châteaux adverses.

Lors des ces affrontements, le joueur contrôle l'armée de son héros et doit détruire l'armée adverse. Ces batailles se déroulent au tour par tour, chaque unité effectuant une action (se déplacer, lancer un sort ou attaquer) par tour. Un tour se termine lorsque toutes les unités sur le champ de bataille ont effectué leurs actions. Chaque héros peut aussi lancer un sort par tour, avant l'action d'une des unités de son armée. Lancer un sort ne remplace pas l'action de l'unité.

Chaque unité représente en réalité un peloton de soldats. Chacune des six factions peut recruter plusieurs types de soldats différents, allant de l'archer humain au cyclope barbare, chaque type étant représenté par un seul peloton au cours d'un combat. Il n'est pas possible de former un peloton avec plusieurs types de soldats différents (un peloton ne pourra pas être composé à la fois d'archers et de cyclopes). La puissance de chaque peloton sera déterminé par le nombre de soldats qu'il contient, et à chaque attaque subie, des soldats du peloton mourront et la puissance de ce dernier s'affaiblira.

Les châteaux permettent de recruter de nouvelles troupes, d'apprendre de nouveaux sorts et d'enrôler de nouveaux héros. Les villages peuvent être améliorés en châteaux.

Développer son armée ne sera évidemment pas gratuit, et il faudra pour cela dépenser plusieurs types de ressources. Ces dernières s'obtiendront en capturant les diverses industries présentes sur le territoire (scieries, mines d'or, laboratoires de mercure …) qui donneront alors un peu de leur ressource correspondante par tour.

Un tour équivaut à un jour, 7 jours font 1 semaine, et 28 jours valent un mois. Les soldats pourront être recrutés tous les premiers premiers jours de chaque semaine, une fois le bâtiment les produisant construit dans un des châteaux contrôlés par le joueur. Chaque type de soldat nécessite son propre bâtiment.

Évolution du jeu[modifier | modifier le code]

Heroes II apporte son lot d'améliorations par rapport à son prédécesseur Heroes of Might and Magic: A Strategic Quest.

Attributs secondaire[modifier | modifier le code]

Chaque héros peut désormais apprendre huit compétences (Attributs secondaires) parmi les quatorze disponibles. Un héros commence la partie avec une ou deux compétences pré-acquises. Les compétences ont trois niveaux : Novice, Avancé, Expert. À chaque passage de niveau, en plus du bonus de 1 point dans une des quatre caractéristiques (Attaque, Défense, Magie, Connaissance), le héros a le choix entre deux compétences aléatoirement choisies. Les héros peuvent également apprendre de nouvelles compétences dans certains bâtiments de la carte d'aventure.

Système de Magie[modifier | modifier le code]

Dans Heroes I, la valeur de la connaissance du héros indiquait le nombre de fois que le héros allait pouvoir lancer chacun des sortilèges. Depuis cet opus, la valeur de la connaissance indique la quantité d'énergie maximale dont le héros dispose. Chaque sort coûte désormais des points d'énergie (mana) pour être lancé. Les points d'énergie peuvent être récupérés auprès d'un puits sur la carte d'aventure, ou en passant la nuit dans un château doté d'une guilde des mages. Les sorts peuvent toujours être appris dans la guilde des mages des châteaux, ainsi que dans divers bâtiments de la carte d'aventure.

Pour apprendre les sorts de niveau III, IV ou V, un héros doit avoir la compétence Sagesse Principes, Avancé ou Expert.

Alignements[modifier | modifier le code]

Le Magicien et le Nécromant ont été rajoutés aux alignements déjà présents dans Heroes I :

  • Barbare
  • Chevalier
  • Sorcière
  • Mage
  • Magicien
  • Nécromant

Les améliorations d'unités font également leur apparition.

Accueil[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes obtenues
Heroes of Might and Magic II
Média Nat. Notes
Allgame GB 4/5[3]
Coming Soon Magazine GB 90 %[4]
Computer Gaming World US 5/5[5]
GameSpot GB 82 %[1]
Gamezilla US 94 %[6]
Gen4 FR 3/5[7]
Jeuxvideo.com FR 90 %[8]
Joystick FR 96 %[9]
Mac Addict GB 4/5[10]
Compilations de notes
MobyGames US 84 %[11]

Postérité[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Tim Soete, « Test de Heroes of Might and Magic II sur PC », sur Gamespot.com,‎ 36 novembre 1996.
  2. (en) « Fiche de Heroes of Might and Magic II », sur IGN.com.
  3. (en) Lisa Karen Savignano, « Test de Heroes of Might and Magic II sur PC », sur Allgame.com.
  4. (en) Frederick Claude, « Test de Heroes of Might and Magic II sur PC », sur Coming Soon Magazine!,‎ 1996.
  5. (en) Helliot Chin, « Test de Heroes of Might and Magic II », Computer Gaming World, no 151,‎ février 1997, p. 216-217 (lire en ligne).
  6. (en) Richard Gerschwiler, « Test de Heroes of Might and Magic II sur PC », sur Gamezilla.com,‎ 27 novembre 2001.
  7. Thierry Falcoz, « Test de Heroes of Might and Magic II », Gen4, no 95,‎ janvier 1997, p. 172-173.
  8. Vinsssounet, « Test de Heroes of Might and Magic II sur PC », sur Jeuxvideo.com,‎ 21 septembre 2010.
  9. Ian Solo, « Test de Heroes of Might and Magic II », Joystick, no 77,‎ décembre 1996, p. 156.
  10. (en) Kathy Tafel, « Test de Heroes of Might and Magic II sur MAC », sur Macaddict.com,‎ Octobre 1997.
  11. (en) « Scores obtenus par Heroes of Might and Magic II », sur MobyGames.com.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]