Haute-Bretagne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
En blanc et gris, la Haute-Bretagne de langue gallèse en 1950. Les différents tons de gris racontent la perte progressive de l'usage du breton dans les campagnes au profit du gallo. La limite entre la Haute et la Basse Bretagne a peu à peu glissé vers l'Ouest.

La Haute-Bretagne (Haùtt-Bertaèyn en gallo, Breizh-Uhel en breton) est la partie orientale de la Bretagne.

Traditionnellement, Haute-Bretagne correspond à la partie qui a oublié le breton pour parler une langue romane ou gallésante, tandis que la Basse-Bretagne est la partie bretonnante (cf frontière linguistique bretonne). À l'extrême est, hors des grandes villes, le breton y a été très peu parlé. La langue régionale y est le gallo, langue d'oïl spécifique de la Haute-Bretagne.

Présentation[modifier | modifier le code]

La Haute-Bretagne a significativement progressé vers l'ouest au cours des siècles. Vers la fin du Xe siècle, selon la transformation du breton continental du UU en GU ou GO des noms de lieux alors que le roman transformait ce même UU en V, la toponymie montre que la limite joignait sans doute Saint-Malo à Saint-Nazaire.

Par exemple Vern-sur-Seiche, Vignoc, Vigneux-de-Bretagne ou Vezin-le-Coquet parlait roman au Xe siècle alors que Guignen, Guer, Guémené-Penfao ou Guipel parlaient breton.

En 1554, la limite joignait Saint-Brieuc au Croisic, signalées en Basse-Bretagne. Aujourd'hui la limite joint Paimpol à Vannes, même si cette limite disparait peu à peu du fait de l'abandon de la langue bretonne par beaucoup de Bretons habitant dans l'ouest de la Bretagne et de l'apprentissage de la langue par des Bretons situés à l'est de la Bretagne.

Elle comprend les actuels départements :

Les limites linguistiques suivent approximativement une ligne occidentale Saint-Brieuc-Vannes et les limites orientales se perdent avec les parlers Mayennais, Angevin, et Poitevin aux confins du Maine, de l'Anjou ainsi que les communes du Sud Loire du pays de Retz (Marches de Bretagne).

Par ailleurs, le nom de « Haute-Bretagne » est actuellement utilisé par le Comité départemental du tourisme d'Ille-et-Vilaine pour promouvoir ce seul département[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]