Vezin-le-Coquet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vezin-le-Coquet
L'église Saint-Pierre
L'église Saint-Pierre
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Ille-et-Vilaine
Arrondissement Rennes
Canton Rennes-Sud-Ouest
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Rennes Métropole
Maire
Mandat
Jean Roudaut
2012-2014
Code postal 35132
Code commune 35353
Démographie
Gentilé Vezinois, Vezinoise
Population
municipale
4 651 hab. (2011)
Densité 592 hab./km2
Population
aire urbaine
395 710 hab.
Géographie
Coordonnées 48° 07′ 10″ N 1° 45′ 17″ O / 48.11944444, -1.75472222 ()48° 07′ 10″ Nord 1° 45′ 17″ Ouest / 48.11944444, -1.75472222 ()  
Altitude 56 m (min. : 21 m) (max. : 67 m)
Superficie 7,86 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte administrative d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
Vezin-le-Coquet

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte topographique d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
Vezin-le-Coquet

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Vezin-le-Coquet

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Vezin-le-Coquet
Liens
Site web ville-vezinlecoquet.fr

Vezin-le-Coquet est une commune française située dans le département d'Ille-et-Vilaine, en région Bretagne. La ville appartient à l'agglomération de Rennes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Vezin-le-Coquet est situé au centre de l’Ille-et-Vilaine, à l’ouest de Rennes, la préfecture départementale et régionale.

Communes limitrophes de Vezin-le-Coquet
Pacé
Vezin-le-Coquet Rennes
Le Rheu

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Hydrogaphie[modifier | modifier le code]

La Flûme se jette dans la Vilaine en amont des Landes d'Apigné entre les communes du Rheu, de Vezin-le-Coquet et Rennes. Elle constitue l’intégralité de la frontière sud de la commune.

Un ruisseau comprenant plusieurs étangs passe à travers le bourg de la commune.

Le ruisseau de Pont Lagot traverse la partie est de la commune avant de se jeter dans la Vilaine.

Transports[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par les bus du réseau service des transports en commun de l'agglomération rennaise (STAR) de Rennes Métropole.

Le centre est desservi par les lignes :

  • 53 La Chapelle Thouarault (Église) <> L'Hermitage <> Vezin le Coquet <> Rennes (République Pré Botté) du lundi au dimanche et jour férié ;
  • 153 Express La Chapelle Thouarault (Église) <> L'Hermitage <> Vezin le Coquet <> Rennes (République) du lundi au vendredi en période scolaire ;
  • 76ex Le Rheu <> Vezin-le-Coquet <> Rennes (Villejean Université) du lundi au vendredi en période scolaire.

La ZI Ouest, partiellement vézinoise, est desservie par les lignes :

  • 11 ZI Ouest (Petit Pré) / Stade Rennais <> République <> Saint Saëns / ZI Sud-Est (Charmilles) ;
  • 54 Cintré (Chêne Vert) <> Le Rheu <> Rennes (Charles de Gaulle) ;
  • 55 Le Verger (Le Verger Église) <> Mordelles <> Rennes (Charles de Gaulle) ;
  • 56 Chavagne (Croix Blanche) <> Le Rheu Moigné <> Rennes (Charles de Gaulle).

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom du village se rattache vraisemblablement aux Vezins, Vézines, Voisin, etc[1],[2].

Il est issu du gallo-roman viciniu qui a donné également « voisin », mais dont le sens premier était « village, hameau », d'où « voisinage »[3],[4]. Il s'agit d'un dérivé du mot latin vicus « village ».

Suite à des problèmes d'homonymie, il existe en effet plusieurs Vezin(s), qui compliquait la distribution de courrier lors de la Première Guerre mondiale, le Préfet[Qui ?] demanda aux élus de choisir un complément au nom. La commune va alors se nommer Vezin-sous-Rennes[Quand ?], puis Vezin-le-Coquet, par décret du 6 décembre 1920.

Histoire[modifier | modifier le code]

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mai 1901 avril 1906 M. Bigot    
avril 1906 mai 1912 A. Bons    
mai 1912 mai 1925 J.M. Leguesdron    
mai 1925 mai 1929 Louis Bigot    
mai 1929 mai 1971 Fernand Bons    
mai 1971 mars 2001 Robert Rahn    
mars 2001 mars 2008 Yolaine Le Cadre DVG Pharmacienne
mars 2008 mai 2012[5] Gérard Le Cam[6] PS Inspecteur du Trésor
juin 2012 en cours Jean Roudaut   Retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Justice[modifier | modifier le code]

  • 2009 : construction d'un centre pénitentiaire de 690 places.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 4 651 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
556 619 635 607 678 634 600 658 663
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
720 656 636 622 607 620 653 654 677
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
631 606 617 607 611 629 633 771 797
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 -
839 1 596 2 207 2 731 3 268 4 026 3 809 4 651 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2004[8])
Histogramme de l'évolution démographique


Répartition de la population : 1946 femmes et 1863 hommes.

La population a connu une forte hausse entre 1990 et 1999 où elle avait gagné 758 habitants. Depuis, la tendance s'est inversée puisque la population a baissé de 220 habitants (soit 5,5 %).

Événements culturels[modifier | modifier le code]

  • Conventions de Jonglerie d'Ille-et-Vilaine

L'association rennaise de jonglerie essaye d'organiser une convention de jonglerie chaque année. Pour la seconde fois, la commune de Vezin-le-Coquet a accueilli cet événement qui a eu lieu les 22, 23 et 24 juin 2007.

À hauteur de 200 passionnés de jonglerie de toute le Bretagne (Brest, Lorient, Nantes, Rennes, Saint-Brieuc, Vitré..) et de toute le France (Caen, Limoges, Paris, Toulouse..) se sont réunis pour partager et échanger des techniques durant ce week-end. Le public extérieur a pu également participer à l'événement notamment en assistant au spectacle professionnel du samedi soir réunissant des pointures françaises et mondiales. Ils ont pu également découvrir les différentes disciplines de la jonglerie comme les balles et massues, le contact, la manipulation de balles, de massues ou de cerceaux, ou encore le diabolo.

  • Soirée coquette

Organisée par l'association 100konot'actions a eu lieu le 20 janvier 2007. En partenariat avec la municipalité, l'édition 2007 a accueilli plus de 200 spectateurs. Promotion du spectacle vivant, la manifestation entend accueillir toutes les formes d'art de la peinture à la musique en passant par la danse (Passion Orientale) ou les arts de la rue avec de la jonglerie (Jongle-et-Rit).

Côté musical, se sont produits Jean-Philippe Debroize, Wilomel, Massongo African Beat.

Prochaine édition en 2008.

Sports[modifier | modifier le code]

  • Badminton : A.S.V. Avenir Sportif Vezinois, créneaux adultes et enfants, école labellisée une étoile, une équipe en départementale 4, organisation de la nuit du badminton[9].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Il n’y a aucun monument historique classé ou inscrit à Vezin-le-Coquet.

De nombreux bâtiments de la commune ont fait l’objet d’un inventaire[10] qui comprend notamment :

  • l’église Saint-Pierre[11],[12] et son mobilier[13],
  • le château de la Drouetière puis le Haut Jussé[14],
  • le château de Montigné[15], actuellement il abrite un couvent de pères eudistes et une maison de retraite
  • le manoir de la Longrais[16],
  • le manoir du Champ Guillaume [17],
  • les manoirs de Chevillé[18],[19],
  • le manoir de Drouetière[20],
  • le manoir de la Motte de Vezin[21],
  • l’école primaire privée Notre-Dame[22],
  • le village[23],
  • etc.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieu en France, Librairie Guénégaud, Paris, 1989 (ISBN 2-85023-076-6), p. 710a.
  2. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, Volume 1, Droz, p. 384. (lire en ligne)
  3. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Op. cit.
  4. Ernest Nègre, Op. cit.
  5. « Vezin-le-Coquet. Le maire Gérard Le Cam est décédé », Ouest-France,‎ 31 mai 2012 (lire en ligne)
  6. « Les maires élu du 1er tour », Dimanche Ouest-France, no 534,‎ 16 mars 2008, p. 10-11 (ISSN 1285-7688)
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2011
  9. Site de la section badminton de l'ASV
  10. Notice no IA35040865, sur Glad, base du service de l’Inventaire du patrimoine de la région Bretagne.
  11. « Notice no IA00130853 », base Mérimée, ministère français de la Culture
  12. Notice no IA00130853, sur Glad, base du service de l’Inventaire du patrimoine de la région Bretagne.
  13. Notice no IM35019570, sur Glad, base du service de l’Inventaire du patrimoine de la région Bretagne.
  14. Notice no IA35040934, sur Glad, base du service de l’Inventaire du patrimoine de la région Bretagne.
  15. Notice no IA35040884, sur Glad, base du service de l’Inventaire du patrimoine de la région Bretagne.
  16. Notice no IA35040883, sur Glad, base du service de l’Inventaire du patrimoine de la région Bretagne.
  17. Notice no IA35040879, sur Glad, base du service de l’Inventaire du patrimoine de la région Bretagne.
  18. Notice no IA35040881, sur Glad, base du service de l’Inventaire du patrimoine de la région Bretagne.
  19. Notice no IA35040882, sur Glad, base du service de l’Inventaire du patrimoine de la région Bretagne.
  20. Notice no IA35040936, sur Glad, base du service de l’Inventaire du patrimoine de la région Bretagne.
  21. Notice no IA35040923, sur Glad, base du service de l’Inventaire du patrimoine de la région Bretagne.
  22. Notice no IA35040913, sur Glad, base du service de l’Inventaire du patrimoine de la région Bretagne.
  23. Notice no IA35040875, sur Glad, base du service de l’Inventaire du patrimoine de la région Bretagne.

Liens externes[modifier | modifier le code]