Gilles Savary

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Savary.
Gilles Savary
Fonctions
Député de la 9e circonscription de la Gironde
En fonction depuis le 20 juin 2012
Prédécesseur Martine Faure (PS)
Conseiller général du canton de Talence
mars 2004septembre 2013
Prédécesseur Yves Buffet
Successeur Denis Greslard
Conseiller régional d'Aquitaine
1998mars 2010
Député européen
1999juin 2004
Biographie
Date de naissance 6 décembre 1954 (60 ans)
Lieu de naissance Oradour-sur-Vayres (Haute-Vienne)
Nationalité Français
Parti politique PS

Gilles Savary est un homme politique français né le 6 décembre 1954 à Oradour-sur-Vayres (Haute-Vienne).

Biographie[modifier | modifier le code]

Titulaire d'une maîtrise en sciences économiques, d'un DESS d'aménagement du territoire et d'un DEA d'analyse régionale et urbaine, Gilles Savary a commencé sa carrière comme membre des cabinets de Philippe Madrelle, président du conseil régional d'Aquitaine de 1982 à 1985, puis président du conseil général de Gironde de 1988 à 1992. Il a également été enseignant-chercheur à l'Institut d'économie régional du Sud-Ouest, puis professeur associé à l'Institut d'Etudes Politiques de Bordeaux.

À la suite de sa candidature aux élections cantonales de mars 1994 dans le centre de Bordeaux, il devient chef de file de l'opposition socialiste bordelaise jusqu'en mars 2004, où il choisit d'être candidat dans la ville voisine de Talence. Il a ainsi été conseiller municipal de Bordeaux entre juin 1995 et mars 2004, tête de liste socialiste face à Alain Juppé en juin 1995 et mars 2001. Il a également été conseiller communautaire à la Communauté urbaine de Bordeaux durant la même période, dénonçant souvent le pacte de gestion communautaire qui plaçait les socialistes bordelais en position difficile.

Il est membre du conseil national du Parti Socialiste depuis 1997 et a été vice-président de la FNESER de 1997 à 2001 et fut responsable national du PS à l'action locale de 1997 à 2000.

Il a été conseiller régional et vice-président du conseil régional d'Aquitaine de 1998 à 1999, poste qu'il a abandonné une fois élu député européen en juin 1999; il a été réélu en juin 2004. Depuis janvier 2002, il est vice-président de la « commission transports et tourisme ». Membre suppléant de la « commission économique et monétaire », il suit également le dossier des services publics, des grandes infrastructures et des politiques d'aménagement du territoire. Jusqu'en 2004, il a présidé l'intergroupe sur les questions aéronautiques et spatiales.

Depuis mars 2004, Gilles Savary est conseiller général du canton de Talence. Il remet en jeu son mandat de conseiller général en juin 2008. Vice-président du conseil général de la Gironde (depuis 2004).

Le 30 août 2006, il est désigné comme l'un des porte-parole de l'équipe de campagne de Ségolène Royal.

Le 15 juin 2008, il est réélu conseiller général du canton de Talence.

Lors des élections européennes de 2009, il n'est pas retenu pour figurer sur les listes socialistes et n'est donc plus député européen. En février 2010, Jean-Louis Borloo, ministre des Transports et du Développement Durable, le nomme médiateur dans un conflit des personnels de la DGAC (Direction Générale Aviation Civile).

Lors du débat national sur l’avenir du modèle ferroviaire français (septembre 2011), il préside la commission "Le ferroviaire français au cœur de l’Europe"[1] Le 1er décembre 2011, il est désigné candidat aux législatives sur la 9ème circonscription par un vote des militants socialistes dans le cadre d'une primaire interne.

Le 17 juin 2012 il est élu député de la neuvième circonscription de Gironde avec 63,49 % des voix. Sa suppléante est Laurence Harribey[2], maire de Noaillan

Il fait partie de deux des huit commissions permanentes de l'Assemblée nationale: La Commission développement durable et aménagement du territoire et la Commission des affaires européennes. En décembre 2012, il est nommé président du Conseil supérieur de l'aviation civile [3], organe consultatif placé auprès du ministre chargé des Transports

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Le ferroviaire français au cœur de l’Europe »
  2. « Curriculum vitæ de Laurence Eberhard Harribey (source site officiel Gilles Savary) »
  3. « Décret de nomination comme président du Conseil supérieur de l'aviation civile (source Légifrance) »