Giżycko

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Giżycko
Blason de Giżycko
Héraldique
Drapeau de Giżycko
Drapeau
Le port de Giżycko
Le port de Giżycko
Administration
Pays Drapeau de la Pologne Pologne
Région Varmie-Mazurie
District Powiat de Giżycko
Maire Jolanta Piotrkowska
Code postal 11-500
Indicatif téléphonique international +(48)
Indicatif téléphonique local 87
Immatriculation NGI
Démographie
Population 29 796 hab. (2004)
Densité 2 144 hab./km2
Géographie
Coordonnées 54° 03′ 00″ N 21° 46′ 00″ E / 54.05, 21.76666754° 03′ 00″ Nord 21° 46′ 00″ Est / 54.05, 21.766667  
Superficie 1 390 ha = 13,9 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pologne

Voir la carte administrative de Pologne
City locator 14.svg
Giżycko

Géolocalisation sur la carte : Pologne

Voir la carte topographique de Pologne
City locator 14.svg
Giżycko
Liens
Site web http://www.gizycko.pl

Giżycko est une ville du Nord-Est de la Pologne, de la voïvodie de Varmie-Mazurie (depuis 1999).

Connue sous le nom allemand de Lötzen (en polonais Lec) jusqu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale, la ville est d’abord appelée Łuczany après la libération, avant d’être rebaptisée Giżycko le 4 mars 1946, en hommage au pasteur Gustave Gizewiusz (1810-1848), propagateur de la langue et de la culture polonaise en Mazurie.

Histoire[modifier | modifier le code]

Dans la première moitié du XIVe siècle, les Chevaliers teutoniques construisent un château à l’emplacement d’un ancien village prussien nommé Lēcai situé sur l’isthme séparant les lacs Niegocin et Kisajno. Une localité appelée Nowa Wieś se développe autour du château. Pendant la guerre de Treize Ans, château et localité sont détruits.

Une nouvelle localité est fondée en 1475. Elle obtient les privilèges urbains le 15 mai 1612. Le 26 mai 1612, elle reçoit le privilège d’utiliser comme symbole 3 brèmes, qui sont encore aujourd’hui présents dans les armoiries de la ville. Nowa Wieś est rebaptisée Lötzen par Albert Frédéric de Prusse.

En 1657, les Tatars incendient Lötzen. Seuls le château, l’église et l’hôtel de ville échappent au désastre. Dans les années 1709-1711, la ville subit un déclin important suite à la famine et à la peste qui décime le bétail.

De 1772 à 1945, Giżycko fait partie de la Prusse-Orientale.

En 1807, pendant les guerres napoléoniennes, l’armée du général Dąbrowski est casernée quelque temps au château alors que l’armée du général Józef Zajączek stationne dans la ville. Lötzen est encore traversée par les troupes françaises en 1812.

En 1844, les Prussiens commencent à construire une immense forteresse (Forteresse Boyen) à côté de la ville. À partir de 1856, des bateaux à vapeur commencent à naviguer sur les lacs. En 1868, la ville est reliée au réseau ferroviaire.

Suite au plébiscite de 1920, la ville reste prussienne alors qu’elle est revendiquée par la Pologne. Grâce au tourisme et au sport, la ville connaît un développement spectaculaire. Les 22 et 23 janvier 1945, suite à l’offensive de l’Armée rouge, les soldats et civils allemands abandonnent la ville qui est incorporée à la Pologne.

Économie[modifier | modifier le code]

Aujourd’hui, Giżycko est surtout une ville touristique. Elle a noué d’étroites relations commerciales avec des villes françaises, allemandes et ukrainiennes.

L’industrie agroalimentaire est particulièrement bien représentée à Giżycko, notamment par les laiteries. Des chantiers de réparation de bateaux sont également présents dans la ville.

Transports[modifier | modifier le code]

Giżycko se trouve sur la ligne ferroviaire Korsze-Ełk, inaugurée en 1868. La ville est située au carrefour de routes menant à Olsztyn, Węgorzewo, Bartoszyce et Pisz. Des lignes navales régulières relient Giżycko à d’autres localités situées sur les lacs. De nombreuses lignes de bus desservent la région.

Liens externes[modifier | modifier le code]