Trakai

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Trakai
Blason de Trakai
Héraldique
Le château de Trakai
Le château de Trakai
Administration
Pays Drapeau de la Lituanie Lituanie
Région Haute Lituanie
Apskritis Apskritis de Vilnius
Municipalité Municipalité du district de Trakai
Seniūnija Trakų seniūnija
Senior Kęstutis Vilkauskas
Indicatif 528
Démographie
Population 5 266 hab. (2010)
Densité 458 hab./km2
Géographie
Coordonnées 54° 38′ 20″ N 24° 56′ 10″ E / 54.6389, 24.9361 ()54° 38′ 20″ Nord 24° 56′ 10″ Est / 54.6389, 24.9361 ()  
Superficie 1 150 ha = 11,5 km2
Divers
Première mention 1337
Statut Ville depuis 1409
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Lituanie

Voir la carte administrative de Lituanie
City locator 14.svg
Trakai

Géolocalisation sur la carte : Lituanie

Voir la carte topographique de Lituanie
City locator 14.svg
Trakai
Liens
Site web http://www.trakai.lt
Sources
Villes de Lituanie

Trakai (en polonais : Troki ou Nowe Troki) est une petite ville de Lituanie. Elle se situe à 28 km à l'ouest de Vilnius.

La ville compte 5 725 habitants (recensement de 2001) sur 11,5 km2. La région comprend environ 200 lacs.

Histoire[modifier | modifier le code]

Trakai fut au XIIIe siècle la seconde capitale de la Lituanie, après Kernavė. La ville était alors un centre militaire, administratif et économique pour le pays. Lorsque vers 1323 Vilnius devint capitale, Trakai resta la résidence d'apparat des grands-ducs de Lituanie jusqu'au milieu du XVe siècle. Ceux-ci recevaient les ambassadeurs et les souverains étrangers, impressionnés par la beauté du site et les hautes tours du château en briques.

Trakai possède deux châteaux :

  • le « château de la presqu'île », qui n'est pas encore restauré ;
  • le « château de l'île », situé sur le lac de Galvė. Gigantesque bâtisse de style gothique. Au milieu du XXe siècle, celui-ci fut reconstruit. Il est aujourd'hui le principal centre d'attraction de la ville de Trakai.

Un musée est actuellement installé dans le château et, en été, le théâtre de l'opéra ballet y donne des représentations.

Les Lituaniens côtoient ici des Polonais et des Russes. La ville est connue pour sa petite communauté de Juifs karaïtes, qui y sont installés depuis que le grand-duc Vytautas le Grand les a engagés pour la garde de la forteresse au début du XVe siècle. Au XVe siècle, la ville est composée de deux communautés, l'une chrétienne, avec Droit de Magdebourg obtenu en 1409, l'autre karaïte avec les mêmes droits obtenus en 1441. À la fin de ce siècle, Trakai compte 3 000 habitants répartis à part égale entre chrétiens et juifs. Un des plus célèbres représentants de cette communauté de la ville fut Isaac de Troki. On y trouve une synagogue karaïte (kenessa), un musée sur leur culture et un restaurant karaïte.

La ville fut pendant la période de l'Empire russe, de la fin du XVIIIe siècle à 1915 (date de l'occupation allemande), chef-lieu d'un ouyezd (district) du nom de Troki (nom de la ville en polonais et en russe) au sein du gouvernement de Wilna. Elle comprenait 3 240 habitants au recensement de 1897 dans un district de 203 401 habitants (dont 58,1 % de Lituaniens, 15,7 % de Biélorusses, 11,3 % de Polonais, 9,5 % de Juifs et 4,6 % de Russes.

La ville et ses environs sont aujourd'hui protégés au sein du parc historique national de Trakai.

Kenessa karaïte

Jumelages[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :