Gévrise Émane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gévrise Émane Judo pictogram.svg
Gevrise.jpg
Contexte général
Sport Judo
Période active En activité
Biographie
Nationalité sportive Drapeau : France Française
Naissance 27 juillet 1982 (32 ans)
Lieu de naissance Drapeau : Cameroun Yaoundé, Cameroun
Palmarès
Or Arg. Bro.
Jeux olympiques 0 0 1
Championnats du monde 2 1 1
Championnats d'Europe 4 0 1

Gévrise Émane, née le 27 juillet 1982 à Yaoundé au Cameroun, est une judoka française évoluant aujourd'hui en moins de 63 kg (poids mi-moyens). Entraînée par l'ancienne championne olympique Cathy Fleury, la licenciée du Levallois Sporting Club Judo est championne du monde en 2007 (-70kg) et en 2011 (-63kg), et médaillée de bonze aux Jeux Olympiques de Londres en 2012.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née au Cameroun, Gévrise Émane rejoint la France alors qu'elle a deux ans et demi[1]. Elle grandit à Neuilly-Plaisance en Seine-Saint-Denis où elle commence le judo assez tardivement au collège à 13 ans[1]. Elle progresse rapidement dans des compétitions de niveau junior puis intègre l'INSEP en 2000 après un podium aux championnats de France juniors.

C'est en 2003 que la judoka se révèle en obtenant ses premiers podiums en Coupe du monde notamment au Tournoi de Paris. Elle obtient par ailleurs le titre de championne de France et participe au sacre européen par équipes de l'équipe de France féminine. En 2004, malgré quelques bonnes performances en Coupe du monde, elle ne parvient pas à se qualifier pour les Jeux olympiques de 2004 organisés à Athènes. L'année suivante, elle obtient sa première récompense internationale lors des championnats du monde en Égypte. Pour sa première participation, elle se qualifie pour la finale mais doit céder face à la Néerlandaise Edith Bosch et se contenter de la médaille d'argent. Dès lors, Gévrise Émane va confirmer le potentiel entrevu lors des années précédentes en remportant toutes les compétitions internationales majeures à commencer par l'Euro 2006 organisé à Tampere. Avec ses compatriotes de l'Équipe de France féminine, elle remporte le titre mondial par équipes mis en jeu à Paris fin 2006. Début 2007, elle conserve sa couronne continentale avant de remporter le sacre mondial à Rio de Janeiro en septembre. Lors de la finale, elle s'impose face à l'Américaine Ronda Rousey et remporte l'une deux médailles d'or obtenues par la délégation française au Brésil. La Française prend ainsi sa revanche sur sa première finale mondiale perdue deux ans plus tôt au Caire[2].

À 25 ans, la désormais championne d'Europe et du monde figure parmi les favorites pour le titre olympique en jeu en 2008. À cette occasion, Émane connaît une grande désillusion en se faisant éliminer dès le premier tour par l'Espagnole Leire Iglesias sur un shido encaissé à 30 secondes de la fin du combat pour sa première participation olympique.

Depuis 2009, Gévrise évolue désormais dans la catégorie inférieure: -63 kg. L'objectif étant de glaner la seule médaille qui manque à son palmarès (médaille olympique) et d'étoffer ce dernier dans une catégorie différente. Sa participation aux mondiaux de Rotterdam (août 2009), dans cette nouvelle catégorie ne s'est pas soldé par une réussite. Néanmoins, la "lionne indomptable" ne se laisse pas abattre et continue son combat. Elle remporté le prestigieux Tournoi de Paris (février 2010 et 2011) dans cette catégorie des -63 kg, ainsi que les championnats d'Europe en 2011. En août 2011, quatre ans après son sacre mondial dans la catégorie des -70 kg, elle devient championne du monde des -63 kg en battant en finale la japonaise Yoshie Ueno actuelle numéro un mondiale. En avril 2012, elle remporte un second titre européen dans la catégorie des -63kg, son quatrième au total[3]. et quelques semaines plus tard, elle empoche officiellement sa sélection pour les Jeux olympiques de Londres où elle tentera d'empocher le dernier titre qui manque à son palmarès[4]. À Londres, elle est éliminée en 1/4 de finale face à la Mongole Munkhzaya Tsedevsuren mais, grâce aux repêchages, elle remporte la médaille de bronze[5].

Elle remporte la médaille de bronze aux Championnats du monde de judo 2013 à Rio de Janeiro[6].

Gévrise Emane a aussi pris part au programme Bien Manger, C'est Bien Joué!, programme lancé en 2005 par la Fondation du Sport. Elle a participé à la réalisation de vidéos adressées aux jeunes sportifs pour leur apprendre les bases d'une alimentation adaptée à l'effort physique. Ce programme de la Fondation du Sport sensibilise également les enfants à l'importance de l'activité physique.

Elle est actuellement 6e dan.

Style[modifier | modifier le code]

Sa taille, 1,62 m, fait d'elle une judoka petite pour sa catégorie où la plupart de ses adversaires la dépassent de 7 à 8 centimètres. Pour compenser, elle applique un judo plus technique, basé sur l'explosivité, le rythme. La prise de kumi-kata lui est également fondamentale pour contrecarrer l'allonge de ses adversaires.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux Olympiques[modifier | modifier le code]

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Championnats d'Europe[modifier | modifier le code]

Divers[modifier | modifier le code]

  • Par équipes :
    • médaille d'or Championne du monde par équipes en 2006 et en 2011 à Paris (France).
    • 3 titres de championne d'Europe par équipes (2003, 2004 et 2005).

Distinction[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Gévrise Emane fleuron du judo français », entrevue sur le site afrik.com.
  2. « Emane veut «gagner les Jeux» », site lequipe.fr, 15 septembre 2007.
  3. http://www.sport24.com/judo/fil-info/emane-sacree-!-551353
  4. http://enroutepourlondres.ffjudo.com/la-selection-francaise-femme.php
  5. http://www.le10sport.com/omnisport/competitions/jo-2012/jo-2012-judo-le-bronze-pour-emane-70017
  6. « Le bronze pour Emane », sur www.lequipe.fr,‎ 29 août 2013 (consulté le 29 août 2013)
  7. Décret du 31 décembre 2012 portant promotion et nomination

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]