François-Joseph Double

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

François-Joseph Double, né à Verdun-sur-Garonne (Tarn-et-Garonne) le 11 mars 1776 et mort à Paris le 12 juin 1842, est un médecin français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fait ses études à Montpellier. Venu à Paris vers 1803, il s'y fait connaître par sa pratique et ses ouvrages. Il publie notamment un mémoire sur le croup, qui lui vaut une première mention européenne au concours ouvert en 1807 par Napoléon, qui venait de perdre, de cette maladie, son neveu et héritier, le prince royal de Hollande. Membre fondateur de l'Académie royale de médecine, il succède à Antoine Portal à l'Académie des sciences en 1832.

La pairie lui avait été offerte sous Louis-Philippe Ier, à la condition qu'il renonce à l'exercice de son art : il refusa.

Frère de Pierre-Michel-Marie, archevêque de Tarbes (1767-1844), François-Joseph Double est le père du collectionneur Joseph-Louis-Léopold Double (1812-1881) et de Mélanie Double (†1865), comtesse Guillaume Libri Carucci[1], dont l'époux s'illustra par des vols de livres rares dans les bibliothèques publiques françaises[2].
Il est aussi le grand-père du baron Lucien-Joseph-Eugène Double (1848-1895), célèbre bibliophile et bibliographe.

François-Joseph Double est inhumé au cimetière du Père-Lachaise à Paris (8e division).


Principales publications[modifier | modifier le code]

  • Traité du croup (1811)
  • Séméiologie générale ou traité des signes et de leur valeur dans les maladies (3 volumes, Paris, Croullebois) Lire en ligne : vol.  1 (502 p.) ; vol.  2 ; vol.  3

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michel Suspène, Docteur François-Joseph Double, un itinéraire médical, en hommage à l'Académie de médecine, CDDP de Tarn-et-Garonne, Montauban, 2002

Source[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]