Louis II de Thuringe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Louis II de Thuringe (né en 1128 – mort le 14 octobre 1172), fut Landgrave de Thuringe de 1140 à 1172.

Biographie[modifier | modifier le code]

Louis II de Thuringe nait en 1128, il est le fils de Louis Ier de Thuringe, qui en 1131 devient le premier Landgrave de Thuringe, et de son épouse Hedwige de Gudensberg. Lorsque Louis Ier meurt en 1140, Conrad III inféode la Landgraviat au jeune Louis II âgé de 12 ans. Les Ludowinges entretiennent de bons rapports avec les Hohenstaufen, car Louis Ier a été un des partisans de Conrad III lors de l'élection de 1138. Les relations entre les deux lignées deviennent encore plus étroites lorsque Louis II est promis à Judith, qui est la nièce de Conrad III et la demi-sœur de son futur successeur Frédéric Barberousse. Jusqu'à la mort de Conrad, Louis II réside à la cour royale où il reçoit son éducation de l' Archevêque de Mayence Heinrich Ier Felix von Harburg et de l'évêque de Merseburg. Il épouse Judith en 1150, et un an plus tard nait son fils ainé et futur successeur Louis III de Thuringe.

Pendant le règne de Louis II, la population de Thuringe est fréquemment humiliée et harcelée par la noblesse féodale. Louis II intervient avec vigueur contre de telles pratiques d'où le surmom de « Louis de Fer » qui lui est attribué par l'historiographie. Selon une tradition, rapporté par Johannes Rothe dès 1421, Louis II voyageait de manière anonyme dans ses domaines et une nuit, il trouve refuge chez un forgeron de Ruhla. Le forgeron se plaint de sa situation et maudit la noblesse et enfin implore le landgrave d'intervenir ! Ces paroles auraient incité Louis II a entreprendre des actions contre les barons prédateurs. Toujours Selon la légende, les barons délinquants arrêtés, étaient attelés à une charrue et contraints de labourer les champs !

Pendant son règne, Louis II est l'allié naturel de son beau-frère Frédéric Ier Barbarousse, qui devient roi en 1152 et est couronné empereur en 1155. Initialement Louis II n'est pas opposé au duc de Saxe et de Bavière Henri le Lion mais en 1166 il se rapproche contre lui d' Albert l'Ours et l'évêque de Wichman Magdebourg. leur alliance est concrétisée le 12 juillet 1167 et il combat ensuite aux coté de Frédéric Ier Barberousse contre les Welfs, le duc Henri le Lion et l'archevêque de Mayence qui tient Erfurt parmi d'autres possessions.

Le Château de la Wartburg est complété pendant le règne de Louis II. Le palais est terminé sous sa forme actuelle à cette époque. La datation au carbone 14 montre que les chênes utilisés pour la charpente furent abattus vers 1157. En 1168, il fait bâtir le Château de Runneburg à Weißensee et en 1184 le château de Creuzburg. En 1170, Frédéric Barberousse et Louis II entreprennent une expédition en Pologne. À son retour Louis II tombe malade et meurt le 14 octobre 1172 à Neuenburg am Unstrut. Comme la plupart des Landgraves de Thuringe, il est inhumé dans le monastère de Reinhardsbrunn. les tombeaux des membres de sa famille seront transférés à l'église Saint-Georges d'Eisenach lors de la démolition du monastère.

Unions et postérité[modifier | modifier le code]

En 1150, Louis II épouse Judith de Hohenstaufen dont:

  • Louis III le Pieux, son successeur ;
  • Henri Raspe III comte de Gudensberg (vers 1155 – 18 juillet 1217) ;
  • Frédéric, comte de Ziegenhein (vers 1155 – 1229) ;
  • Hermann Ier successeur de son frère ainé ;
  • Judith, épouse Herman II comte de Ravensberg.

Source[modifier | modifier le code]