Fandango

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fandango (homonymie).
gravure : Fandango de Pierre Chasselat
Fandango, peinture par Pierre Chasselat (1753-1814).

Le fandango est un style musical et une danse traditionnelle espagnole et portugaise de couple, d'origine andalouse, sur un rythme 3/4 ou 6/8, accompagnée de castagnettes et de guitare qui peut être chantée. Les caractéristiques du fandango sont un rythme continu de castagnettes et une accélération constante du tempo.

Origines[modifier | modifier le code]

Ses origines remontent au XVIIe siècle, époque où son rythme était relativement plus lent, et à 6/8. Le fandango s'est transformé à 3/4 dans un de tempo assez rapide (allegretto).

L'étymologie arabe du terme semble douteuse ; on lui préfère une origine africaine. On a aussi évoqué une origine latine, le mot fatum « destin[1] », d'où viendrait aussi le mot fado. La danse fut introduite en Europe par les Espagnols qui revenaient des Indes occidentales après avoir fréquenté les Noirs déportés de la Guinée. Un manuscrit pour guitare anonyme du XVIIIe siècle, conservé à la bibliothèque de Madrid est intitulé Fandango indiano. Un autre du même titre, pour clavier cette fois-ci, est attribué à Domenico Scarlatti. Cette similitude fait supposer une origine américaine, voire Aztèque, ainsi que le suggère Rafael Puyana[2].

Le fandango est également une danse traditionnelle portugaise de la région du Ribatejo, sans oublier le Portugal et l'Amérique. Le fandango est dansé de l'Andalousie et l'Estrémadure jusqu'aux Asturies et au Pays basque, en passant par les provinces du Levant.

On ne possède aucune traces écrites de Fandango, avant 1750. D'extraction populaire, il devient vite une signature espagnole lorsqu'il atteint la haute société, pour s'exporter partout en Europe : témoins les œuvres de Gluck ou Mozart.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

gravure : Fandango mexicain
Fandango mexicain au XIXe siècle.

Caractérisé par des mouvements vifs, le fandango se pratique en couple avec un accompagnement à la guitare et aux castagnettes. les danseurs en marquent le mouvement avec des castagnettes et en frappant du talon. Les danseurs ne se touchent pas. Les parties dansées alternent avec des « coplas » chantées sur des vers en partie improvisés.

Le fandango est en mode mineur, d'un mouvement à la fois animé et voluptueux, et sans finale marqué, ce qui permet de le recommencer autant de fois qu'on veut.

En l'absence de description précises de la danse dans les manuels espagnols, les historiens s'appuient sur les descriptions assez subjectives qu'en donnent les voyageurs.

On danse aussi le fandango en forme de contredanse à 4 couples (séguédille, ballade populaire chantée et dansée). Connu depuis le XVIIe siècle, le fandango fit l'admiration, lors de son passage à Madrid, de Casanova qui en appréciait les accents amoureux :

« On ne saurait décrire le Fandango : chaque couple fait mille attitudes, mille gestes d'une lascivité dont rien n'approche. Là se trouve l'expression de l'amour depuis sa naissance jusqu'à la fin, depuis le soupir jusque l'extase. Il me paraissait impossible qu'après une danse pareille, la danseuse pût rien refuser à son danseur. Car le fandango enflamme tous les sens d'une extrême passion. Le plaisir que j'ai éprouvé à la vue de cette bacchanale faillit m'arracher un cri d'emportement. »

— Casanova, 1767

À la fois danse de ville et de théâtre, le fandango est l'une des danses espagnoles les plus anciennes et les plus courantes.

Variantes du fandango[modifier | modifier le code]

Il existe des variantes régionales ou locales du fandango, dont la dénomination varie selon les lieux : murcianas, malagueña, granaínas, cartageneras, tarantas ou bandolás. Toutes sont apparentées à la séguédille castillane et au boléro.

Fandanguillo[modifier | modifier le code]

Le fandango possède une ramification mineure : le fandanguillo ou fandango de Cadix. Il s'agit d'un chant et d’une danse populaires comprenant une introduction à la guitare sur neuf temps, appelée salida (« sortie »), qui précède le couplet de six vers.

Compositeurs de fandango[modifier | modifier le code]

De grands compositeurs ont écrit des fandangos :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Petit Robert de la langue française 2012.
  2. (fr) Rafael Puyana (clavecin), « Fandango, Sonates vituoses et fandangos du XVIIIe siècle espagnol », Londres, 417 341-2, p. 13, L'Oiseau-Lyre/Decca, 1990.
  3. L'unique manuscrit de la bibliothèque de Catalunya à Barcelone, n'est pas signé. Il ressemble plus a une prise de notes d'une improvisation qu'un ensemble achevé. C'est Samuel Rubio qui en a donné une transcription. Mais les spécialistes s'accordent pour considérer que les ressemblances de style sont si frappants que l'œuvre est sans doute de Soler.