Cante jondo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le cante jondo, signifiant littéralement « chant profond » en espagnol andalou, est un type de chant flamenco, qui désigne les chants les plus anciens et les plus primitifs du répertoire flamenco. Les textes sont le plus souvent très dramatiques et l'interprétation très expressive. Il y a également différentes formes de chants dans le "Cante Flamenco" : Jondo, Intermedio et Chico.

Le cante jondo est d'abord représenté par les chants les plus anciens de la famille des tonas, qui sont des chants non accompagnés d'instruments. Ce sont les romances, les martinetes, les carceleras. Ensuite les chants accompagnés par la guitare les soleás, les seguiriyas, les tientos, tous les chants libres de la famille du fandango, et dans une moindre mesure la solea por buleria, et certaines bulerias, lorsqu'elles sont interprétées de façon dramatique.

Le grand poète Federico García Lorca a consacré plusieurs poèmes à ce genre dans son œuvre Poema del cante jondo (« Poème du cante jondo », 1921)