ThyssenKrupp

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

ThyssenKrupp AG

Description de l'image  ThyssenKruppLogo.svg.
Création 1999 (fusion)
Forme juridique Aktiengesellschaft (société anonyme)
Action FWB : TKA
Slogan «Developing the future.»
Siège social Drapeau d'Allemagne Essen (Allemagne)
Direction Heinrich Hiesinger (PDG)[1]
Activité Sidérurgie
Site web www.thyssenkrupp.com
Chiffre d’affaires 40 124 M€ (2012)
en diminution -6,1 % par rapport à 2011
Résultat net -5 042 M€ (2012)
en diminution Perte x2,8 par rapport à 2011
Le précédent siège de l'entreprise à Düsseldorf

ThyssenKrupp AG est un groupe de sidérurgie allemand officiellement créé en de la fusion de Krupp et de Thyssen. Ayant des filiales sur plusieurs continents, son siège social se situe à Düsseldorf.

ThyssenKrupp emploie plus de 180 000 personnes et se structure en cinq branches : Aciers, Automobiles, Ascenseurs, Technologies, Services.

Histoire[modifier | modifier le code]

En , le groupe Arcelor lance une OPA agressive sur la société canadienne Dofasco. Pour contrer cette offensive, ThyssenKrupp est intervenu en lançant une offre d'achat amicale de 3,5 milliards d'euros, représentant une prime de 9,8 % par rapport à l'offre hostile d'Arcelor[2],[3]. Le deal se boucle fin à 4,6 milliards $[4].

Le , la Commission européenne a condamné les quatre principaux fabricants mondiaux d'ascenseurs (ThyssenKrupp, Kone, Otis et Schindler) pour avoir pris part à une entente illicite sur le marché des ascenseurs et des escaliers mécaniques, qui viole les règles de la concurrence inscrites dans les traités européens. ThyssenKrupp a été condamnée à verser une amende de 479 millions d'euros au budget européen[5].

En novembre 2013, ThyssenKrupp vend ses activités américaines à une offre commune d'ArcelorMittal et de Nippon Steel & Sumitomo Metal pour près de 200 milliards de yen soit 1,97 milliards de dollars[6].

Filiales[modifier | modifier le code]

Aciérie Companhia Siderúrgica do Atlântico à Santa Cruz (Rio de Janeiro).

Chiffres d'affaires[modifier | modifier le code]

Chiffre d'affaires de ThyssenKrupp AG de 2007 à 2011[7]:

Date 31/12/2007 31/12/2008 31/12/2009 31/12/2010 31/12/2011
CA 340 217 035 € 380 911 874 € 406 335 317 € 376 099 000 € 366 578 462 €
Résultat net 36 663 493 € 44 546 158 € 41 761 873 € 34 523 000 € 31 553 009 €

Controverses[modifier | modifier le code]

Le procès de six responsables de ThyssenKrupp pour homicide volontaire s'est ouvert le . Cela fait suite à l'explosion d'un laminoir à Turin le qui avait entraîné la mort de sept ouvriers brûlés vifs[8]. En , la justice italienne a condamné Harald Espenhahn, directeur général de la branche acier du groupe, à 16 ans et demi de prison, après l'avoir reconnu coupable de la mort des sept ouvriers. Cinq autres cadres du groupe ont été condamnés à des peines allant de 10 à 13 ans[9].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. « Dr.-Ing. Heinrich Hiesinger », sur www.thyssenkrupp.com (consulté le 1er novembre 2012)
  2. Acier : ThyssenKrupp vole au secours du canadien Dofasco, menacé par Arcelor, Le Monde, 29 novembre 2005
  3. Thierry Lucas ET Pierre-Olivier Rouaud, ThyssenKrupp vise Dofasco face à Arcelor, Usine Nouvelle, 10 décembre 2005
  4. (en) Matthew Craze and Peter Dinkloh, ThyssenKrupp attaque Arcelor Mittal sur Dofasco, Bloomberg, 27 janvier 2006
  5. Concurrence: La Commission inflige des amendes supérieures à 990 millions d'euros aux membres des ententes sur les ascenseurs et les escaliers mécaniques, Europé, 21 février 2007
  6. ThyssenKrupp to sell U.S. plant for $1.97 billion: report, 26 novembre 2013
  7. Fiche de ThyssenKrupp, Journal du Net
  8. Patrick Adam, La mort au travail en procès, RFI, 15 janvier 2009
  9. La justice italienne condamne un patron de ThyssenKrupp, Euronews, 16 avril 2011

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]