Chera

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Royaume Chera
சேரர் (ta)

ചേര (ml)

Ve siècle av. J.-C.1102

Description de cette image, également commentée ci-après

Le territoire chera

Informations générales
Capitale Vanchi
Histoire et événements
Ve siècle av. J.-C. Fondation
1102 Mort du dernier roi, la dynastie se perpétude à Calicut

Entités suivantes :

Les Chera est une des trois dynasties dravidiennes de l'antiquité indienne, les deux autres étant les Chola qui règnent sur la côte de Coromandel et les Pândya occupant le sud du Dravida, qui dominent une grande partie de l'histoire du sud de l'Inde et qui sont en conflit quasi perpétuel pour assurer leur prédominance. Ses rois appartenaient à la tribu des Vânavar, peut-être le Vanara ou peuple des singes du Rāmāyana. Les Chera règnent sur la côte de Malabar dans une région qui correspond à l'État moderne du Kerala, dont le nom provient de Keralaputra ou fils des Chera. Ils sont cités dans les inscriptions d'Ashoka et correspondent aux Caelobothras de Ptolémée.

Les Chera établissent leur capitale à Vanchi, que l'on situe généralement à Karur, près de Coïmbatore dans le Tamil Nadu. Certains cependant la voient plutôt dans la région de Kochi. Vingt-cinq rois Chera sont connus avec des détails de leur règne. On sait en particulier qu'ils luttent contre la piraterie et qu'ils favorisaient le commerce, en particulier des épices, de l'ivoire, du bois de construction et des gemmes vers le Moyen-Orient et l'Europe méridionale, un commerce qui était une grande source de richesse pour la région. En même temps que les marchandises s'échangent des systèmes de croyances, le pays Chera accueille le bouddhisme et le jaïnisme dès le IIIe ou le IIe siècle avant l'ère chrétienne, et il voit des juifs s'y installer très tôt, peut-être à la suite de la destruction du temple de Jérusalem et c'est là que la tradition fait prendre pays à Thomas venu répandre l'enseignement du Christ.

Au cours de l'Histoire, plusieurs branches des Chera régnent sur le pays, telle celle fondée par le roi Udiyanjeral vers 130, celles des Ay et des Nannana qui règnent respectivement sur le sud et le nord de la côte. On sait cependant peu de choses des premiers rois Chera. L'un d'eux, Senguttuvan, qui régna au IIe siècle, noua des relations avec les royaumes de Ceylan, ce qui est décrit par le Silappadhikaram, un ouvrage écrit par son frère Ilango Adigal. Vers 800, la branche Perumal - aussi appelée Kulashekhara - domine toute la côte et ce jusqu'au règne de son dernier roi Ramâvarma Kulashekhara. On retrouve une branche de Chera, appelée alors Zamorin, à la tête de Calicut au XVe siècle. Cette dernière, commerçant traditionnellement avec les Arabes, lutte contre les Portugais alliés aux râjas de Kochi au cours du XVIe siècle.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Louis Frédéric, Dictionnaire de la civilisation indienne, Robert Laffont, 1987