Duché de Mantoue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Duché de Mantoue
Ducato di Mantova (italien)

1530 – 1708
1791 – 1797

Drapeau Blason
Description de cette image, également commentée ci-après

Le nord de l'Italie en 1796, le duché de Mantoue de couleur orange

Informations générales
Statut Duché du Saint-Empire
Capitale Mantoue

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Le palais du Te

Le duché de Mantoue (en italien, Ducato di Mantova) était une principauté située en Lombardie, dans le nord de l'Italie actuelle, vassale du Saint-Empire romain germanique.

Créé en 1530 pour le marquis de Mantoue Frédéric II, le duché exista de 1530 à 1797. Le 2 avril 1707, les Autrichiens ont pris possession du duché, qui est passé ainsi de la Maison Gonzague, qui le gouvernait depuis sa création, aux Habsbourg, qui possédaient aussi le duché de Milan, et avec lequel il se trouvait en continuité territoriale.

Le dernier duc de Mantoue Charles III Ferdinand a été déchu par la Diète de Ratisbonne le 30 juin 1708 et le territoire du duché a été réuni avec celui de Milan, sous le contrôle direct des Autrichiens, formant ce qu'on appelle la « Lombardie autrichienne. »

Formellement, le duché a cessé d'exister en 1786, avec la division de la Lombardie autrichienne en huit provinces, avant d'être brièvement reconstitué en 1791. Le duché fut définitivement aboli à la suite de l'invasion de Napoléon en 1797.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au XIe siècle Mantoue est la propriété de Boniface III de Toscane. Mathilde de Toscane (mort en 1115) est le dernier souverain de la famille. À sa mort, Mantoue, devenue une commune libre, est vigoureusement défendu par le Saint Empire jusqu'au XIIIe siècle.

En 1273, Pinamonte Bonacolsi profite de la querelle des Investitures pour s'emparer du pouvoir et est élu capitaine du peuple. Sa famille présidera alors à la destinée de Mantoue durant près d'un siècle, participant grandement à sa prospérité et à son développement artistique.

Le 16 août 1328, Bonacolsi, Rinaldo, est renversé par une révolte soutenue par la Maison de Gonzague. Louis de Gonzague, qui avait été le podestat de la ville en 1318, est élu capitaine du peuple.

Le palais ducal

Au XIVe siècle, les Gonzague construisent de nouveaux remparts percés de cinq portes et rénovent l'architecture de la ville. La situation politique n'est pas réglée jusqu'à ce que Louis II de Gonzague, petit-fils de Louis de Gonzague, élimine ses parents, et s'empare du pouvoir. Grâce à un paiement de 120 000 florins d'or en 1433, Jean-François de Mantoue est nommé marquis de Mantoue par l'empereur Sigismond, dont il épouse la nièce Barbara de Brandebourg. En 1459 le pape Pie II tient une diète à Mantoue pour proclamer une croisade contre les Turcs.

En 1530, l'empereur Charles Quint désigne Frédéric II de Mantoue comme premier duc de Mantoue. L'année suivante, par le mariage, la famille Gonzague acquiert le marquisat de Montferrat. Frédéric II commande à l'architecte Giulio Romano la construction du fameux palais du Te, à la périphérie de la ville, et améliore profondément l'urbanisme de la ville.

En 1624, François IV de Mantoue transfére le siège ducal dans une nouvelle résidence, la Villa della Favorita, conçue par l'architecte Nicolò Sebregondi. En 1627, la ligne directe de la famille Gonzague prend fin avec Vincent II de Mantoue. La ville décline lentement sous ses nouveaux maîtres, les Gonzague de Nevers, une branche cadette et française de la famille. La guerre de Succession de Mantoue éclate en 1628. En 1630 une armée de 36 000 mercenaires impériaux assiègent Mantoue et y amènent la peste. La ville ne se remettra jamais de cette catastrophe.

Charles III Ferdinand de Mantoue est un duc incompétent dont le seul souci est d'organiser des fêtes et des représentations théâtrales. Il s'allie à la France dans la guerre de Succession d'Espagne. Après la défaite, il est destitué par l'empereur Joseph Ier et se réfugie à Venise, emportant avec lui un millier de tableaux. À sa mort, en 1708, les Gonzague perdent à jamais Mantoue en faveur des Habsbourg d'Autriche. Le territoire Montferrat est cédé à Victor-Amédée II de Savoie. L'empereur compense la perte de Montferrat en cédant le duché de Cieszyn a Léopold Ier de Lorraine, héritier en ligne féminine des Gonzague.

Mantoue a été brièvement rattachée au duché de Milan par un édit de l'empereur Joseph II, le 26 septembre 1786, mais est rétablie dans son administration séparée par l'empereur Léopold II le 24 janvier 1791.

Le duché est assiégé par l'armée française commandé par Napoléon en 1796, alors général en chef. Par le traité de Campo-Formio, Mantoue est annexée à la République cisalpine devient le département du Mincio.

Seigneurs de Mantoue[modifier | modifier le code]

Capitaines du peuple[modifier | modifier le code]

Marquis de Mantoue[modifier | modifier le code]

Duc de Mantoue[modifier | modifier le code]

Le duché de Mantoue échoie à la branche cadette des Gonzague, les ducs de Nevers.

Source de traduction[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]