Ferdinand de Mantoue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ferdinand de Mantoue
Image illustrative de l'article Ferdinand de Mantoue
Ferdinand de Mantoue jeune
Biographie
Naissance
à Mantoue, Mantua Flag 1328-1575 (new).svg Duché de Mantoue
Décès
à Mantoue, Mantua Flag 1328-1575 (new).svg Duché de Mantoue
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
1607 par le
pape Paul V
Titre cardinalice Cardinal-diacre de Santa Maria in Domnica
Cardinal-diacre de S. Maria in Portico Octaviae

Blason
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Ferdinand de Gonzague, en italien Ferdinando Gonzaga, était un prince italien né le à Mantoue et mort le à Mantoue. Il fut le sixième duc de Mantoue (région de Lombardie en Italie) et quatrième duc de Montferrat (région du Piémont).

Biographie[modifier | modifier le code]

Ferdinand, fils puîné de Vincent Ier de Mantoue et d'Éléonore de Médicis, a 25 ans lorsqu'il succède à son frère qui meurt en 1612.

Deuxième fils de la famille, son avenir tout tracé était, comme la coutume le voulait, d'être ecclésiastique. Après des études en université, à Ingolstadt et Pise, il fut créé cardinal en 1607 à 20 ans avec le titre de cardinal de Santa Maria in Domnica et se voit appelé à Rome. La mort de son frère va l'obliger à rentrer à Mantoue pour prendre en charge le pouvoir.

À l'instar de son père Vincent Ier atteint de « collectionite », Ferdinand est un maniaque de la collection d'œuvres d'art. Toutefois, chez lui, c'est une passion organisée, méthodique, pragmatique. Non seulement il va classer et ranger les achats effectués par ses prédécesseurs mais il va effectuer les siens sans jamais rien oublier, en cataloguant dans sa mémoire : il est sous l'influence d'un « collectionnisme » artistique totalement rationalisé.

Dans le même temps, le devenir du duché l'inquiète. La première chose à laquelle il va penser, après avoir pris les rênes du pouvoir, va être de veiller au prolongement de la famille Gonzague, à s'assurer une descendance. Après avoir quitté la pourpre cardinalice avec une dispense particulière du pape Paul V, il ne lui faudra qu'un mois et demi pour trouver une épouse et mettre en œuvre le sacrement du mariage. Hélas, ce mariage s'avérera stérile, ce qui ne contribuera pas peu à plonger Ferdinand dans l'inquiétude la plus grande, d'autant que la guerre de Trente Ans (1618-1648) va déchirer l'Europe et qu'il faudra bien, si la guerre arrive en Italie du Nord, prendre parti entre le suzerain impérial et l'autorité papale. L'état d'esprit de Ferdinand s'en ressent au point qu'il rejette tout intérêt pour le pouvoir au profit de sa marotte artistique et laisse le duché entrer dans une grave crise politique et économique.

Lorsqu'il mourut, relativement jeune, le patrimoine artistique de Mantoue était considérable mais le duché au bord d'un gouffre économique.

Ferdinand se maria en secret, en 1615, avec Camilla Faa di Bruno (1589-1662) qu'il répudia en 1616. Ils eurent un fils, Francesco Giacinto, né en 1616 et décédé à l'âge de 14 ans.

Ferdinand se maria officiellement, le à Turin, avec Catherine de Médicis (1593-1629), fille de Ferdinand Ier de Médicis, grand-duc de Toscane et de Christine de Lorraine. Ils n'eurent pas d'enfants.

Ferdinand est décédé, en 1626, âgé de 39 ans.
Faute de descendance, son frère cadet, Vincent, lui succéda.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Précédé par Ferdinand de Mantoue Suivi par
François IV
Duc de Mantoue
1612-1626
Vincent II
François II
Duc de Montferrat
Ferdinand
1612-1626
Vincent II
nota : les couleurs gueules (rouge) et argent (blanc) sont celles de la ville de Mantoue ainsi que celles du Montferrat.