Didi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Didi (homonymie).
Didi
Didi (Waldir Pereira).jpg
Biographie
Nom Valdir Pereira
Nationalité Drapeau du Brésil Brésil
Naissance 8 octobre 1928
Lieu Campos, RJ (Brésil)
Décès (à 72 ans)
Lieu Rio de Janeiro (Brésil)
Période pro. 19461967
Poste Milieu de terrain
Parcours junior
Saisons Club
1944 Drapeau : États-Unis du Brésil São Cristóvão
1945 Drapeau : États-Unis du Brésil Industrial (RJ)
1945 Drapeau : États-Unis du Brésil Rio Branco
1945-1946 Drapeau : États-Unis du Brésil Goytacaz
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1946 Drapeau : États-Unis du Brésil Americano FC
1947-1948 Drapeau : États-Unis du Brésil Lençoense (pt)
1948-1949 Drapeau : États-Unis du Brésil Madureira EC
1949-1956 Drapeau : États-Unis du Brésil Fluminense FC
1957-1959 Drapeau : États-Unis du Brésil Botafogo
1959-1960 Drapeau : Espagne Real Madrid
1960-1962 Drapeau : États-Unis du Brésil Botafogo
1962-1963 Drapeau : Pérou Sporting Cristal
1964 Drapeau : États-Unis du Brésil Botafogo
1964-1965 Drapeau : États-Unis du Brésil São Paulo FC
1965 Drapeau : États-Unis du Brésil Botafogo
1965-1966 Drapeau du Mexique CD Veracruz
1966-1967 Drapeau : États-Unis du Brésil São Paulo FC
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1952-1962 Drapeau : États-Unis du Brésil Brésil 68 (20)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1962-1963
1967-1968
Drapeau : Pérou Sporting Cristal
1969-1970 Drapeau : Pérou Pérou
1971 Drapeau : Argentine River Plate
1972-1975 Drapeau : Turquie Fenerbahçe
1975 Drapeau : Brésil Fluminense
1977 Drapeau : Brésil Cruzeiro
1981 Drapeau : Brésil Botafogo
1986 Drapeau : Pérou Alianza Lima
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Valdir Pereira, plus connu sous le nom de Didi, est un footballeur brésilien, né le 8 octobre 1929 à Campos (Rio de Janeiro). Il est décédé le 12 mai 2001 à Rio de Janeiro d'un cancer intestinal.

Il est l'un des joueurs importants de l'équipe du Brésil qui gagne la coupe du monde 1958 et la coupe du monde 1962.

Il jouait au poste de milieu offensif et était un excellent tireur de coups francs. Il est notamment considéré comme l'inventeur de la frappe en « feuille morte » (frappe brossée qui redescend brusquement en fin de trajectoire) et est considéré comme l'un des meilleurs milieux de terrain de tous les temps de la Seleção. Il a d'ailleurs été nommé 19e meilleur joueur du XXe siècle par l'International Federation of Football History & Statistics (IFFHS).

Biographie[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Né à Campos dos Goytacazes dans l'État de Rio de Janeiro, Didi est victime à 14 ans d'une grave infection à la jambe droite. Il passe tout près de l'amputation mais parvient à recouvrer rapidement ses moyens. Enfant, il évolue à São Cristóvão.

Il débute sa carrière professionnelle à Americano FC en 1946. Après quelques saisons dans des petits clubs de São Paulo (Americano FC donc, Clube Atlético Lençoense et Madureira), il franchit une étape en 1949 en rejoignant les rangs de Fluminense. En sept saisons avec ce club, il remporte le Championnat de Rio de Janeiro en 1951 et la Coupe de Rio en 1952. C'est à cette époque qu'il se rend célèbre pour son exécution de la folha seca (traduit par « feuille morte » en français). Joueur rapide et doté d'une grande intelligence de jeu, il s'illustre par la qualité de ses passes en club et en sélection.

De 1957 à 1959, il évolue dans l'équipe de Botafogo où il décroche dès sa première saison le Championnat de Rio 1957. Ayant fait la promesse en cas de victoire dans ce championnat de parcourir à pied la distance entre le club-house de Botafogo et le stade Maracanã, il s'exécute et est accompagné par 5 000 fans des blancs et noirs.

Durant l'été 1959, il rejoint le vieux continent et le meilleur club du monde : le Real Madrid de Raymond Kopa et Alfredo Di Stéfano quadruple vainqueur de la Coupe des clubs champions européens. En dépit de sa réputation, cette expérience est un échec pour le Brésilien. Il ne dispute que 19 matches sous le maillot merengue (pour 6 buts) et rentre au pays un an plus tard. À 32 ans, il est accueilli par Botafogo où il joue deux saisons. Après deux intermèdes étrangers au Pérou au Sporting Cristal durant la saison 1962-1963 et au Mexique au CD Veracruz en 1965-1966, et plusieurs passages éclairs à Botafogo encore et São Paulo FC, il met un terme à sa carrière en 1967. Il a alors 39 ans.

En sélection[modifier | modifier le code]

Didi connaît sa première sélection le 6 avril 1952 à l'occasion d'une rencontre du Championnat panaméricain face au Mexique (2-0). Au cours de cette même compétition (remporté par le Brésil, il marque son premier but face à l'Uruguay (4-2). Il dispute trois Coupes du monde en 1954, 1958, 1962 remportant les deux dernières éditions en Suède et au Chili. Il est désigné meilleur joueur de la compétition en 1958. Au lendemain de la victoire du Brésil en finale de la Coupe du monde 1962 face à la Tchécoslovaquie (3-1), Didi annonce exprime son envie de ne plus porter le maillot de la Seleção pour devenir entraineur. De 1952 à 1962, il est sélectionné 68 fois en équipe nationale pour 20 buts[1].

En sélection, Didi joue milieu de terrain au côté de Mário Zagallo.

Par la suite, il est entraîneur de l'équipe du Pérou pendant la coupe du monde 1970 au Mexique. Son équipe (où évoluent Teófilo Cubillas et Héctor Chumpitaz) est l'une des surprises de la compétition. Elle atteint les quarts de finale éliminée par son équipe de cœur, le Brésil.

Parcours[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

Entraîneur[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Waldir Pereira "Didi" - International Appearances and Goals, RSSSF