Deerlijk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Deerlijk
Blason de Deerlijk
Héraldique
Drapeau de Deerlijk
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région flamande Région flamande
Communauté Drapeau de la Flandre Communauté flamande
Province Drapeau de la province de Flandre-Occidentale Province de Flandre-Occidentale
Arrondissement Courtrai
Bourgmestre Claude Croes (CD&V) (2007-18)
Majorité CD&V (2007-18)
Sièges
CD&V
N-VA
OpenVLD
sp.a
21 (2013-18)
11
4
3
3
Section Code postal
Deerlijk 8540
Code INS 34009
Zone téléphonique 056
Démographie
Population
– Hommes
– Femmes
Densité
11 431 (1er janvier 2014)
49,2 %
50,8 %
680 hab./km2
Pyramide des âges
– 0–17 ans
– 18–64 ans
– 65 ans et +
(1er janvier 2013)
20,28 %
61,42 %
18,30 %
Étrangers 1,16 % (1er janvier 2013)
Taux de chômage 3,42 % (octobre 2013)
Revenu annuel moyen 13 534 €/hab. (2011)
Géographie
Coordonnées 50° 51′ N 3° 21′ E / 50.85, 3.3550° 51′ Nord 3° 21′ Est / 50.85, 3.35  
Superficie
– Surface agricole
– Bois
– Terrains bâtis
– Divers
16,82 km2 (2005)
58,23 %
0,74 %
39,74 %
1,29 %
Localisation
Situation de la ville au sein de l'arrondissement de Bruges et de la province de Flandre-Occidentale
Situation de la ville au sein de l'arrondissement
de Bruges et de la province de Flandre-Occidentale

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Deerlijk

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Deerlijk
Liens
Site officiel www.deerlijk.be

Deerlijk est une ville et commune néerlandophone de Belgique située en Région flamande dans la province de Flandre-Occidentale.

Au 1er janvier 2005, Deerlijk avait une population de 11 306 habitants. Elle couvre une superficie de 16.82 km², pour une densité de population de 672 h/km².

Géographie[modifier | modifier le code]

Deerlijk se situe entre Courtrai et Waregem. Le paysage est peu accidenté, l'altitude variant de 14 mètres dans la plaine du Gaver à près de 50 mètres au sud, à Sint-Lodewijk.

La commune se trouve au croisement de deux ruisseaux (Gaverbeek et Slijpbeek), de la route entre Courtrai et Bruxelles, et de l'autoroute E17 Courtrai-Gand.

Deerlijk n'a pas de commune fusionnée, mais comprend au sud le hameau de Sint-Lodewijk. Le centre se situe au nord du ruisseau le Gaver, Sint-Lodewijk au sud.

# Nom
I Deerlijk
II Sint-Lodewijk

La commune de Deerlijk jouxte les villages et communes suivants :

Deerlijk, quartier et communes voisines. Les zones en jaune représentent les agglomérations.


Histoire[modifier | modifier le code]

Premières traces d'habitation[modifier | modifier le code]

Les plus anciennes traces d'installation humaine ont été découvertes sur les terrains humides de la paine du Gaver. À Deerlijk et à Harelbeke, des outils en pierre ayant appartenu à des chasseurs-cueilleurs datant du paléolithique, plus précisément du Tjongérien (env. 7000 avant J.C.). Différentes découvertes, comme une hâche polie et une pointe de flèche, prouvent également la présence d'hommes au néolithique (3000-2000 avant J.C.). Des traces de l'âge du bronze et de l'âge du fer font encore défaut, bien qu'il soit probable que des hommes furent présents à cette époque, comme tendent à le montrer les découvertes dans les communes environnantes.

La colonisation romaine[modifier | modifier le code]

Au centre de Deerlijk, entre l'église et la chapelle du Ruste, se trouvait une colonie gallo-romaine (IIe - IIIe siècle). Des fouilles sur les terrains de l'école primaire (Rijksbasisschool) en 1974, de l'église Sainte-Colombe (en 1977), de la maison de retraite (en 1978) et de la teinturerie Ovelacq (en 1997) mirent au jour des preuves de cette installation, comme des tuiles, des poteries. Un trésor d'environ 45 pièces de monnaie, découvert en 1848 dans le quartier de Belgiek, peut attester de la présence d'une colonie post-romaine ou mérovingienne (IVe siècle. Les découvertes de cette période sont rares dans la région.

Naissance de Deerlijk[modifier | modifier le code]

Deux forêts, séparées par le marais du Gaver, recouvraient Deerlijk :

  • Au nord, à partir des rues haute et de Waregem jusque Beveren et Desselgem, l'épaisse forêt de Medele (Medelewoud).
  • Au sud, des marais du Gaver, la petite forêt du Feret (Feretwoud).

Au Xe siècle, le comte Arnoul Ier de Flandre cède à l'Abbaye Saint-Pierre de Gand de grands terrains de son domaine, dont la forêt de Medele. Durant les siècles suivants, l'abbaye fit déboiser et cultiver la forêt. Cela suscita l'installation de nombreuses fermes à partir desquelles était organisé efficacement le défrichage. Deux d'entre elles subsistent : « het Goed Scaecx te Bruyelstraete » (Desselgemstraat 141) et « het Goed ten Bruyele » (Desselgemstraat 44).

Entre la forêt de Medele et le Gaver se trouvait l'ancienne route de Courtrai à Waregem, qui correspond aujourd'hui à la Kortrijkse Heerweg et aux rues haute (Hoogweg) et de Waregem (Waregemstraat). Sur les anciennes terres asséchées et cultivées longeant cette route apparut au Xe siècle une colonie nommée « Derlike ». Ce petit fief avait sur son territoire une église qui lui permit de devenir une paroisse à part entière.


Liens externes[modifier | modifier le code]