Davide Appollonio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Davide Appollonio
Image illustrative de l'article Davide Appollonio
Davide Appollonio lors du Tour d'Italie 2013
Informations
Nom Davide Appollonio
Date de naissance 2 juin 1989 (25 ans)[1]
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Équipe actuelle AG2R La Mondiale
Spécialité Sprinteur[1]
Équipes amateurs
2007
2008
2009
Vangi Sparo Caparol
Seano Vangi-Molino di Ferro
Hopplà-Seano-Bellissima
Équipes professionnelles
08-122009
2010
2011-2012
2013-2014
2015-
Cervélo Test (stagiaire)
Cervélo Test
Sky
AG2R La Mondiale
Androni Giocattoli-Venezuela

Davide Appollonio est un coureur cycliste italien né le 2 juin 1989 à Isernia dans le Molise, professionnel depuis 2010. Il est membre de l'équipe AG2R La Mondiale depuis 2013. Il a notamment remporté au sprint une étape sur le Tour de Luxembourg 2011.

Repères biographie[modifier | modifier le code]

Carrière sur route[modifier | modifier le code]

Sa carrière amateur[modifier | modifier le code]

Durant l'année 2009, Davide Appollonio remporte quatre victoires en catégorie amateur[2]. Il participe également à des courses classées 1.Ncup ou 1.U23. Il termine ainsi 2e de la dernière étape du Giro della Regione Fruili Venezia Giulia.

Sa carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

2009 : stagiaire chez Cervélo Test[modifier | modifier le code]

En fin de saison 2009, Davide Appollonio est stagiaire au sein de l'équipe suisse Cervélo Test à compter du mois d'août. Il fait ses débuts lors du Tour d'Irlande avant d'enchaîner avec le Tour de Grande-Bretagne. Là, il démontre sa bonne pointe de vitesse en terminant cinquième de la troisième étape arrivant à Gretna Green et remportée par Edvald Boasson Hagen. Il obtient une autre place dans les dix premiers à l'occasion de l'antépénultième étape. Son passage s'avérant concluant, il signe un contrat professionnel de deux ans avec l'équipe emmenée par Carlos Sastre et Thor Hushovd[3].

2010 : professionnel chez Cervélo Test[modifier | modifier le code]

Il s'illustre dès sa deuxième course de la saison 2010 en permettant à son coéquipier Theo Bos de remporter la Clásica de Almería, dont il prend la cinquième place. Il connaît ensuite presque six mois sans résultat significatif. Mais à l'occasion du Tour du Limousin, en août, il gagne la quatrième étape en s'échappent à deux kilomètres de Limoges, ville d'arrivée, devant José Joaquín Rojas et Samuel Dumoulin, signant ainsi sa première victoire professionnelle. Il finit en alignant deux deuxième place sur des classiques françaises classées 1.HC, le Grand Prix de Fourmies et le Tour de Vendée. Il obtient également une septième place lors de la Coppa Sabatini que son compatriote Riccardo Riccò remporte.

2011 : dans une équipe World Tour: Sky[modifier | modifier le code]

Davide Appollonio sur Liège-Bastogne-Liège 2012.

L'équipe Cervélo Test disparaissant en fin d'année 2010, Appollonio s'engage pour la saison 2011 avec l'équipe britannique Sky[4],[5]. Durant ses premiers mois avec cette équipe, il passe plusieurs fois près d'une victoire au sprint. Il est ainsi deuxième ou troisième d'étapes du Tour méditerranéen, du Tour d'Andalousie, du Tour de Murcie. En mai, il dispute le Tour d'Italie. Il est deuxième de la douzième étape, battu au sprint par Mark Cavendish. Il abandonne le lendemain comme la majorité des sprinteurs présents sur la course. Il obtient son premier succès avec Sky le mois suivant, lors du Tour de Luxembourg, dont il gagne la troisième étape[6]. En août, il remporte la première étape du Tour du Poitou-Charentes et est leader du classement général pendant deux jours. Au total, il termine à vingt-trois reprises parmi les dix premiers d'une course lors de sa première saison avec Sky.

2012 : première année sans victoire[modifier | modifier le code]

Avec l'arrivée de Mark Cavendish au sein de l'équipe Sky en 2012, Davide Appollonio voit les possibilités de pouvoir jouer sa carte au sprint réduites. Il obtient un rôle de leader de cet exercice à l'occasion du Tour du Pays basque en avril, où il décroche une troisième place. Il ne dispute pas son tour national, Cavendish y occupant déjà le rôle de sprinteur. Il est en revanche présent au Tour de Luxembourg en juin et n'est battu que par André Greipel à l'issue de la première étape s'achevant à Hesperange. Un mois plus tard, sur le Tour de Wallonie, il butte sur la domination sans partage de Danilo Napolitano lors des sprints, parvenant tout de même à glaner trois podiums. Il achève la saison sans victoire, pour la première fois depuis qu'il est passé professionnel, trois ans auparavant.

2013 : changement de physionomie chez AG2R La Mondiale[modifier | modifier le code]

Davide Appollonio après l'arrivé de la 5e étape du Tour du Poitou-Charentes 2013.
Davide Appollonio (à droite) avant le départ du Grand Prix d'Isbergues

Il rejoint en 2013 l'équipe française AG2R La Mondiale et commence la nouvelle saison en Australie, au Tour Down Under. Son meilleur résultat y est la 17e place de la dernière étape. En février, il se rend au Tour du Qatar où il obtient la dixième place de la quatrième étape remportée par Mark Cavendish et lance son coéquipier Yauheni Hutarovich sur la cinquième étape que ce dernier termine deuxième. Il termine ensuite deuxième de la première étape du Tour d'Oman. Il s'engage ensuite sur un printemps de classique, avec le Circuit Het Nieuwsblad qu'il termine 141e, puis la course par étapes Tirreno-Adriatico où il prend la dixième place de la deuxième étape après avoir lancé Manuel Belletti qui a pris la deuxième place. Il reprend son printemps de classiques avec beaucoup d'abandons : Milan-San Remo, À travers les Flandres, Grand Prix E3, le Tour des Flandres, Paris-Roubaix. À la suite de cette dernière course, il fait une pause avant de prendre le départ du Tour d'Italie où il est avec Manuel Belletti, un des deux sprinter de son équipe. Il termine notamment septième de la sixième étape, juste derrière Belletti, sixième, et onzième de la douzième étape où il emmène le sprint de Manuel Belletti qui termine une deuxième fois sixième. Il termine ce Giro à la 168e et dernière place. Après deux semaines de repos, il se rend sur le Tour de Luxembourg où il avait remporté une étape en 2011. Il n'y obtient aucun résultat majeur. Il n'est pas sélectionné par son équipe pour le Tour de France. Il prend donc le 20 juillet le départ du Tour de Wallonie. Il y est sixième de la troisième étape et douzième de la deuxième étape, et abandonne lors de la dernière étape. Sur l'Eneco Tour, Davide Appollonio est classé parmi les dix premiers de la première étape (8e) et de la troisième étape (9e) après avoir lancé le sprint de Manuel Belletti. Après avoir terminé à la dernière place du Giro il n'est pas sélectionné pour la Vuelta. Il participe en revanche à la Vattenfall Cyclassics qu'il termine 32e. Au Tour du Poitou-Charentes, il est trois fois parmi les dix premiers, dont un podium. Il termine également deuxième du classement par points. Il termine ensuite sa saison par des classiques: 65e de Brussels Cycling Classic, 56e du Grand Prix de Fourmies, 117e du Grand Prix de Wallonie, abandon sur le Grand Prix de la Somme, 92e du Grand Prix d'Isbergues, 109e de Binche-Tournai-Binche, un top 5 sur Paris-Bourges et enfin 103e de Paris-Tours sa dernière course de sa saison.

2014 : toujours pas de victoires[modifier | modifier le code]

Davide Appollonio reprend la compétition au Tour de San Luis au lieu du Tour Down Under la saison précédente. Il obtient la 5e place de la 4e étape. Il se fracture ensuite la clavicule gauche durant la 6e étape et doit subir une opération chirurgicale[7]. Il reprend la compétition lors du Grand Prix de Lugano. Il termine second de la Roma Maxima derrière Alejandro Valverde[8] qui s'était échappée avec son coéquipier Domenico Pozzovivo[9]. Il participe ensuite à Tirreno-Adriatico en remplacement de Blel Kadri[10],[11],[12]. Il y est le sprinter de l'équipe et prend la 6e place de la seconde étape[13],[14] et la 10e place sur la sixième étape[15]. Il entame ensuite son printemps des classiques, participant à Milan-San Remo[16], qu'il termine 28e et meilleur coureur de son équipe[16], puis les classiques pavés avec À travers les Flandres[17] puis le Grand Prix E3[18] et Gand Wevelgem[19]. Il dispute le Tour des Flandres[20] dans lequel il prend part à l'échappée matinale mais est victime d'une crevaison et finit par abandonner[21]. Dans sa lancée, il prend la 6e place du Grand Prix de l'Escaut grâce au travail de ses coéquipiers Gediminas Bagdonas et Sébastien Turgot. Il ne prend, en revanche, pas part à Paris-Roubaix. Il effectue alors une coupure de vingt jours avant de prendre part au Tour de Romandie pour parfaire sa condition avant le Tour d'Italie. Sur l'épreuve suisse, seul une étape pouvait se prêter aux sprinters, il prendra la 4e place derrière l'échappée de trois coureurs. Sur le Giro, il participe aux sprints et améliore son meilleur classement sur une étape avec une 4e place sur la 3e étape. Il est hors délais lors de la onzième étape[22]. Après une petite coupure d'une semaine et demie, il reprend la compétition en Suisse à l'issue du Grand Prix du canton d'Argovie et reste en Suisse pour le tour national qu'il abandonne lors de la 9e étape. Il abandonne également son championnat national remporté par Vincenzo Nibali. Il n'est pas sélectionné pour le Tour de France. Il engage donc une coupure sur l'ensemble du mois de juillet et ne reprend la compétition que lors du Tour de Pologne où il réalise deux top 10. Il enchaine avec l'Eneco Tour où il s'illustre sur la 2e étape, et la Vattenfall Cyclassics qu'il termine 11e.

2015 : retour en 2e division chez Androni Giocattoli[modifier | modifier le code]

Pour la saison 2015, Davide Appollonio signe un contrat avec l'équipe continentale professionnelle Androni Giocattoli[23].

Palmarès et résultats[modifier | modifier le code]

Par années[modifier | modifier le code]

Palmarès amateur[modifier | modifier le code]

  • 2009
    • Firenze - Empoli
    • Giro Colline Capannoresi
    • Grand Prix Pretola
    • Coppa Lanciotto Ballerini

Palmarès professionnel[modifier | modifier le code]

Par courses[modifier | modifier le code]

Courses à étapes[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

3 participations

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2010 2011 2012 2013 2014
UCI Europe Tour 52e
UCI World Tour 145e[26] 222e[27] nc[28] 190e[29]
Légende : nc = non classé

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Davide Appollonio », sur cyclisme.ag2rlamondiale.fr (consulté le 16 mars 2013)
  2. [1]
  3. (en) « Cervélo sign Appollonio and Tondo », sur cyclingnews.com,‎ 4 décembre 2009 (consulté le 21 décembre 2012)
  4. « Appollonio dit non à Movistar et oui à Sky », sur cyclismactu.net,‎ 23 octobre 2010 (consulté le 23 octobre 2010)
  5. (en) « Young Italian and veteran Briton join from Cervélo TestTeam », sur cyclingnews.com,‎ 27 octobre 2010 (consulté le 21 décembre 2012)
  6. « Appollonio : « J’avais hâte de gagner » », sur velochrono.fr,‎ 4 juin 2011 (consulté le 21 décembre 2012)
  7. « Appollonio opéré », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎ 29 janvier 2014
  8. « Roma Maxima (1.1) », sur procyclingstats.com,‎ 9 mars 2014
  9. « Alejandro Valverde marche sur Rome) », sur cyclismactu,‎ 9 mars 2014 (consulté le 17 août 2014)
  10. « Tirreno-Adriatico: Blel Kadri forfait », sur cyclisme.ag2rlamondiale.fr,‎ 9 mars 2014
  11. « Blel Kadri déclare forfait », sur cyclismactu.fr,‎ 10 mars 2014 (consulté le 17 août 2014)
  12. « Blel Kadri forfait pour Tirreno-Adriatico », sur 100pour100-vélo.com,‎ 10 mars 2014 (consulté le 17 août 2014)
  13. « Tirreno-Adriatico-étape 2 (3.WT) », sur procyclingstats.com,‎ 13 mars 2014 (consulté le 17 août 2014)
  14. « Pelucchi grille Démare sur la ligne », sur cyclismactu.fr,‎ 13 mars 2014 (consulté le 17 août 2014)
  15. « Mark Cavendish conclut le travail », sur cyclismactu.fr,‎ 17 mars 2014 (consulté le 18 août 2014)
  16. a et b « Milan-San Remo », sur cyclisme.ag2rlamondiale.fr,‎ 23 mars 2014 (consulté le 18 août 2014)
  17. « A travers la Flandre », sur cyclisme.ag2rlamondiale.fr,‎ 26 mars 2014 (consulté le 18 août 2014)
  18. « GP E3 Prijs Vlaanderen Harelbeke », sur cyclisme.ag2rlamondiale.fr,‎ 28 mars 2014 (consulté le 18 août 2014)
  19. « Gent-Wevelgem », sur cyclisme.ag2rlamondiale.fr,‎ 30 mars 2014 (consulté le 18 août 2014)
  20. « Tour des Flandres - Ronde Van Vlaanderen », sur cyclisme.ag2rlamondiale.fr,‎ 6 avril 2014 (consulté le 18 août 2014)
  21. « 98th Ronde van Vlaanderen/Tour des Flandres », sur procyclingstats.com,‎ 6 avril 2014 (consulté le 18 août 2014)
  22. « Ruffoni et Appollonio hors délai », sur lequipe.fr (consulté le 29 mai 2014)
  23. « Le journal des transferts », sur velo101.com,‎ 27 octobre 2014 (consulté le 27 octobre 2014)
  24. « Davide Appollonio la surprise », sur cyclismactu.net (consulté le 12 mai 2014)
  25. « Victoire d'Appollonio », sur lefigaro.fr,‎ 4 juin 2011 (consulté le 7 juin 2014)
  26. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2011 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 9 décembre 2014)
  27. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2012 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 28 novembre 2014)
  28. « UCI WorldTour Ranking - 2013 », sur uci.html.infostradasports.com (consulté le 15 octobre 2013)
  29. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2014 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 14 octobre 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :