Sébastien Turgot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sébastien Turgot
Image illustrative de l'article Sébastien Turgot
Sébastien Turgot lors des Quatre jours de Dunkerque 2011
Informations
Nom Turgot
Prénom Sébastien
Date de naissance 11 avril 1984 (30 ans)
Pays Drapeau de la France France
Équipe actuelle AG2R La Mondiale
Spécialité Rouleur[1]-Sprinter[2]
Classiques flandriennes[3]
Équipe amateur
2003
2004-2005
2006-2007
Nantes 44
VC St Jean de Monts
Vendée U
Équipe professionnelle
08.2006-12.2006
2008
2009-2010
2011-2013
2014-
Bouygues Telecom (stagiaire)
Bouygues Telecom
BBox Bouygues Telecom
Europcar
AG2R La Mondiale
Principales victoires
2 championnats
Maillot de champion de France Champion de France de l'américaine (2008)
Maillot de champion de France Champion de France de poursuite par équipes (2008)

Sébastien Turgot, né le 11 avril 1984 à Limoges, est un coureur cycliste français, professionnel depuis 2008 et membre de l'équipe AG2R La Mondiale depuis la saison 2014. Il a notamment terminé sur le podium de deux grandes classiques françaises, Paris-Tours (3e en 2008) et Paris-Roubaix (2e en 2012).

Biographie[modifier | modifier le code]

2002-2007 : Carrière amateur[modifier | modifier le code]

Après avoir fait ses classes entre 2002 et 2006 au Saint-Jean-de-Monts Cyclisme où il termine notamment troisième du Chrono des Nations juniors, il passe en 2007 dans l'équipe Vendée U, réserve de l'équipe vendéenne Bouygues Telecom.Il réalise une très bonne première saison dans les rangs de l'équipe. Il remporte plusieurs victoires dont la première édition des Trois jours de Vaucluse qu'il gagne devant des professionnels comme Nicolas Vogondy second, une étape du Tour de Bretagne et le Tour des Landes. Il termine également second des Boucles catalanes derrière Alexandre Blain.Ses bons résultats lui permettent de devenir professionnel début 2008 au sein de la formation Bouygues Telecom dirigée par Jean-René Bernaudeau.

2008 : Première saison, premier podium sur une classique[modifier | modifier le code]

Pour sa première année professionnelle, il participe à sa première course lors du Tour ivoirien de la Paix. Il remporte à cette occasion sa première victoire professionnelle en gagnant la 1re étape. Il termine second du classement général.Au mois de juillet, il devient champion de France de l'Américaine avec son coéquipier Damien Gaudin et également champion de France de poursuite par équipe (avec Damien Gaudin, Jérôme Cousin et Fabrice Jeandesboz). En fin de saison, il réalise de nouveau des performances sur la route avec un podium sur le Tour de la Somme (3e), une sixième place au classement général du Tour du Poitou-Charentes mais surtout une troisième place sur la classique française Paris-Tours en provoquant la décision et le départ de l'échappée à cinq qui se dispute la victoire. Il termine derrière les Belges Philippe Gilbert et Jan Kuyckx[4]. Il démontre ainsi ses capacités de rouleur et un potentiel prometteur pour les classiques d'un jour.

2009-2010 : Résultats en dents de scie[modifier | modifier le code]

Après une saison 2009 marquée par une grosse blessure, il retrouve son meilleur niveau lors de la saison 2010. Il montre des aptitudes sur les classiques pavés avec une septième place sur la semi-classique belge Kuurne-Bruxelles-Kuurne 2010[5] disputée dans des conditions atmosphériques dantesques et éprouvantes. Quelques jours plus tard, il gagne la 2e étape des Trois jours de La Panne dans des conditions similaires[6]. Il prend la huitième place du classement général de cette course.

En juillet, il participe à son premier Grand Tour, le Tour de France. Il termine notamment sixième des quatre, cinq et sixième étapes. À l'arrivée à Paris, il se classe 113e et termine septième du classement par points avec 135 unités.

2011-2012 : Podium sur Paris-Roubaix[modifier | modifier le code]

Sébastien Turgot commence sa saison 2011 sur les classiques belges mais ne réalise pas de grands résultats. En juin, il remporte le prologue des Boucles de la Mayenne en devançant notamment le champion de France 2010 du contre la montre, Nicolas Vogondy. Il termine deuxième du classement final de cette épreuve derrière Jimmy Casper. Il participe ensuite à son second Tour de France où il termine deux fois huitième d'étape au sprint et finit 120e du classement général final. En août, il termine dixième du Tour du Danemark.

En 2012, il réalise de nouveau des belles performances sur les classiques belges. Seizième du Circuit Het Nieuwsblad, dixième du Grand Prix E3 et des Trois jours de La Panne, il se classe surtout deuxième de Paris-Roubaix, à 1 minute et 47 secondes du vainqueur Tom Boonen. Il rejoint un groupe de trois coureurs sur les planches du vélodrome de Roubaix et s'impose au sprint pour disputer la deuxième place, franchissant la ligne avec moins d'un boyau d'avance sur Alessandro Ballan[7]. Il est le premier coureur français à monter sur le podium de cette course depuis la victoire de Frédéric Guesdon en 1997. Il annonce à cette occasion qu'un jour, il « battrait Boonen. Sur Paris-Roubaix ou ailleurs »[8].

2013 : Tops 10 de plusieurs classiques flandriennes[modifier | modifier le code]

En 2013, il termine dixième du Grand Prix E3, puis il prend la huitième place du Tour des Flandres. Début avril, il termine dixième de Paris-Roubaix malgré une crevaison à 41 kilomètres de l'arrivée, au secteur pavé 9 de Mérignies et Avelin. Non sélectionné sur le Tour de France et ayant des difficultés relationnelles avec un membre de l'encadrement de son équipe depuis les classiques flandriennes, Turgot, accompagné, de Damien Gaudin, décident de quitter ensemble Europcar en fin de saison[3]. Le 27 août, la formation AG2R La Mondiale annonce la signature pour 3 ans à partir de la saison 2014 de Sébastien Turgot[9].

2014 : AG2R La Mondiale[modifier | modifier le code]

Sébastien Turgot intègre l'équipe AG2R La Mondiale, rejoignant ainsi le World Tour. Il y est accompagné de son ami Damien Gaudin avec qui il court dans la même équipe depuis la période Vendée U[3]. Les deux coureurs sont les leaders de leur formation pour les classiques flandriennes, Turgot sert également de dernier équipier des sprints de Yauheni Hutarovich[3].

Palmarès sur route[modifier | modifier le code]

Par années[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

Classiques[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous présente les résultats de Sébastien Turgot lors des classiques de l'UCI World Tour.

Année Milan-San Remo Grand Prix E3 Gand-Wevelgem Tour des Flandres Paris-Roubaix HEW/Vattenfall Cyclassics Grand Prix Ouest-France de Plouay Paris-Tours
2008 AB 3e
2009 144e 45e 54e AB AB 88e
2010 109e 32e 79e AB 136e
2011 42e 81e 34e
2012 10e 26e 2e 11e
2013 15e 10e 198e 8e 10e
2014 34e 34e 50e 14e

Palmarès sur piste[modifier | modifier le code]

Championnats de France[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « BBox Bouygues Telecom » [PDF], sur letour.fr (consulté le 1er septembre 2010)
  2. « Tour de France: Turgot, le sprinteur que l'on n'attendait pas », sur tempsreel.nouvelobs.com,‎ 9 juillet 2010 (consulté le 6 février 2011)
  3. a, b, c et d Baptiste Bouthier, « Gaudin-Turgot, les deux frères », sur velochrono.fr,‎ 21 janvier 2014
  4. Gilbert remercie Madiot sur eurosport, le 13 octobre 2008
  5. « Sébastien Turgot : « J’aime la pression des classiques » », sur cyclismag.com,‎ 1er mars 2010 (consulté le 9 mars 2010)
  6. « Au tour de Turgot », sur eurosport.com,‎ 31 mars 2010
  7. Boonen à a folie sur eurosport.fr, le 8 avril 2012
  8. Turgot: "Un jour, je battrai Boonen" sur eurosport.fr, le 8 avril 2012
  9. « Sébastien Turgot signe 3 ans chez Ag2r », sur eurosport.fr,‎ 27 août 2013 (consulté le 27 août 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :