Démographie du Kenya

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Démographie du Kenya
Pyramide des âges du Kenya en 2005
Pyramide des âges du Kenya en 2005
Dynamique
Population 34 707 817 hab.
Accroissement naturel 2,57 %
Indice de fécondité 4,91 enfants par
Taux de natalité 39,72 ‰
Taux de mortalité 14,02 ‰
Taux de mortalité infantile 59,26 ‰
Espérance de vie à la naissance 48,93 ans
Âge médian
Homme 18,1 ans
Femme 18,3 ans
Structure par âge
0-14 ans 42,6 %
15-64 ans 55,1 %
65 ans et plus 2,3 %
Rapport de masculinité
À la naissance 102 /100
Moins de 15 ans 102 /100
15-64 ans 101 /100
65 ans et plus 83 /100
Composition linguistique
Anglais (officiel)  
Kiswahili (officiel)  
51 langues indigènes  
Composition ethnique
Kikuyu 22 %
Luhya 14 %
Luo 13 %
Kalenjin 12 %
Kamba 11 %
Kisii 6 %
Meru 6 %
Autres Africains 15 %
Non-Africains 1,5 %
Composition religieuse
Protestantisme 45 %
Église catholique romaine 33 %
Croyances indigènes 10 %
Islam 10 %
Hindouisme 2 %

Cet article contient des statistiques sur la démographie du Kenya.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le Kenya compte 70 groupes tribaux issus de trois ethnies différents[1]. Le groupe ethnique le plus important est d'origine bantoue (Kikuyus, Luhyas, Merus, Embus). Presque à part égale, le groupe d'origine nilotique (Masaïs, Luos, Kalenjins, Samburus, Pokots, Turkanas). Vient ensuite le groupe d'origine couchitique (Ormas, Somalis, Boranas).

Certains groupes, bien que considérés d'origine bantoue, ont une culture mixte (Kambas, tribus de la côte comme les Taitas, Giryamas, Swahilis).

Le pays compte aussi des minorités indiennes et européennes issues de la colonisation (les premiers ayant été enrôlés par les seconds).

Il doit aussi faire face à l'exode de populations victimes des conflits en Somalie ou de la guerre civile au Soudan.

Évolution de la population[modifier | modifier le code]

Évolution démographique


Natalité[modifier | modifier le code]

Le taux de fécondité est de 4,6 en 2011, contre 8 en 1960 et 5 en 2000.

Sources[modifier | modifier le code]

  1. [1]

Liens externes[modifier | modifier le code]