Démographie du Mali

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Démographie du Mali
Pyramide des âges du Mali en 2005
Pyramide des âges du Mali en 2005
Dynamique (2012)
Population 14 533 511 hab.
Accroissement naturel 3,60 %
Indice de fécondité 6,35 enfants par
Taux de natalité 45,15 ‰
Taux de mortalité 13,94 ‰
Taux de mortalité infantile 109,08 ‰
Espérance de vie à la naissance 53,06 ans
Âge médian (2011)
Homme 16,3 ans
Femme 15,9 ans
Structure par âge (2011)
0-14 ans 47,3 %
15-64 ans 49,7 %
65 ans et plus 3,0 %
Rapport de masculinité (2012)
À la naissance 103 /100
Moins de 15 ans 101 /100
15-64 ans 96 /100
65 ans et plus 91 /100
Migration
Solde migratoire -5,08 ‰
Composition linguistique
Français (officiel)  
Bambara 80 %
Autres langues africaines  
Composition ethnique
Mandé 35 %
Soninké 15 %
Peuls 17 %
Sonrhaïs 17 %
Touaregs et Maures 10 %
Autres 5 %
Composition religieuse
Islam 90 %
Croyances indigènes 9 %
Christianisme 1 %

Le Mali possède l'un des taux de fécondité les plus élevés au monde avec plus de six enfants par femme (en 2010). Il est aussi l'un des pays les plus pauvres, avec un indice de développement humain classé 160e sur 169 pays (en 2010).

Évolution de la population[modifier | modifier le code]

Évolution démographique

Migration et composition culturelle[modifier | modifier le code]

Children playing in Buguni Mali 010605.jpg

Recensement et RAVEC[modifier | modifier le code]

Le gouvernement malien procède depuis le 26 octobre 2008 au recensement administratif à vocation d’état civil (RAVEC). Cette opération, d’un coût estimé à 9 milliards de francs cfa, doit permettre de constituer un fichier central avec attribution d’un numéro unique à chaque malien. Les données biométriques (empreinte digitale et photo) doivent être recueillies. Le RAVEC doit permettre également d’attribuer un acte de naissance aux 5 millions d’enfants maliens âgés de 0 à 5 ans[1].

Le quatrième recensement général de la population et de l'habitat s'est déroulé du 1er au 14 avril 2009. Organisé par la direction nationale de la statistique et de l'informatique (DNSI), il doit permettre de connaître l'effectif global de la population, sa structure par sexe et par âge et sa répartition spatiale selon les différentes entités administratives et le milieu de résidence et de mieux cerner les caractéristiques des ménages et de leurs conditions de vie et d'habitation. Les précédents recensement avaient eu lieu en 1976, 1987 et 1998[2]. Le mercredi 7 octobre 2009, le Conseil des Ministres a examiné une communication relative aux résultats provisoires. La population résidente s’élève à 14 517 176 habitants contre 9 810 911 habitants en 1998, soit un taux de croissance annuelle moyen de 3,6 %[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Youssouf Camara, Le recensement administratif à vocation d’état civil lancé au Mali, l’indépendant du 29 octobre 2008 et M. Keïta, Recensement administratif à vocation d'état civil : C’est parti ! L’Essor du 27 octobre 2008
  2. Kassoum Thera, Quatrième recensement général de la population et de l'habitat : C'est du 1er au 14 avril prochain, L'Indépendant, 11 mars 2009; B.M. Sissoko, Recensement général de la population et de l'habitat : coup d’envoi dans trois semaines, L'Essor, 11 mars 2009
  3. Communiqué du Conseil des Ministres du mercredi 7 octobre 2009 [ http://www.maliweb.net/category.php?NID=51326]