Cursan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cursan
La Mairie
La Mairie
Blason de Cursan
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Aquitaine
Département Gironde
Arrondissement Bordeaux
Canton Créon
Intercommunalité Communauté de communes du Créonnais
Maire
Mandat
Jean-Pierre Seurin
2014-2020
Code postal 33670
Code commune 33145
Démographie
Gentilé Cursanais
Population
municipale
560 hab. (2012)
Densité 92 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 48′ 16″ N 0° 20′ 10″ O / 44.8044444444, -0.33611111111144° 48′ 16″ Nord 0° 20′ 10″ Ouest / 44.8044444444, -0.336111111111  
Altitude Min. 41 m – Max. 109 m
Superficie 6,07 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aquitaine

Voir sur la carte administrative d'Aquitaine
City locator 14.svg
Cursan

Géolocalisation sur la carte : Gironde

Voir sur la carte topographique de Gironde
City locator 14.svg
Cursan

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Cursan

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Cursan
Liens
Site web www.cursan.fr/

Cursan est une commune du Sud-Ouest de la France, située dans le département de la Gironde, en région Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune de l'aire urbaine de Bordeaux, Cursan est située dans la région naturelle de l'Entre-deux-Mers.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Cursan[3]
Croignon Baron
Le Pout Cursan[1] Camiac-et-Saint-Denis
Sadirac Créon La Sauve


Limites administratives de la commune

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la commune provient probablement de l’anthroponyme gallo-romain Curtius[4].

En gascon, le nom de la commune est Curçan.

Histoire[modifier | modifier le code]

À la Révolution, la paroisse Saint-Michel de Cursan forme la commune de Cursan[5].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La commune de Cursan fait partie de l'arrondissement de Bordeaux. À la suite du découpage territorial de 2014 entré en vigueur à l'occasion des élections départementales de 2015, la commune demeure dans le canton de Créon remodelé[6],[7]. Cursan fait également partie de la communauté de communes du Créonnais, membre du Pays du Cœur de l'Entre-deux-Mers.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 en cours Jean-Pierre Seurin[8]    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Les habitants de Cursan sont appelés les Cursanais[9].

En 2012, la commune comptait 560 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
315 272 236 211 220 239 209 211 233
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
210 210 248 248 217 209 202 170 197
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
188 210 224 185 172 200 187 186 181
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
184 180 162 413 451 437 455 451 474
2012 - - - - - - - -
560 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2004[11].)
Histogramme de l'évolution démographique


Économie[modifier | modifier le code]

La commune est située dans l'aire géographique de production de l'entre-deux-mers (vins blancs secs)[12], appellation d'origine contrôlée du vignoble du même nom. Toute la région produit en outre des rouges, des clairets, des rosés, des blancs secs, doux ou effervescents sous les dénominations bordeaux et bordeaux-supérieur[13].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Dessin de la fresque de l'ancienne église Saint-Jean

Outre le château de Barrault, vingt-cinq autres lieux et édifices de la commune de Cursan sont recensés et versés à l'inventaire général du patrimoine culturel dans le cadre d'une étude topographique du canton de Créon réalisée à partir de 1983 par le conseil régional d'Aquitaine[14].

L'ancienne église Saint-Jean a été détruite en 1870 et seule, une fresque du XVe siècle put être copiée. Elle montre Jean le Baptiste et l'inscription au-dessus de sa tête : « Sanctus Joannes ; passus sub Pontio Pilato, crucifixus mortuu et sepultus est »[15].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de {{{commune}}} Blason Écartelé de gueules et d'argent, au premier à la façade de l'église du lieu d'argent portillée au naturel, sommée d'une croisette latine de sable, au fronton chargé de deux baies, la plus haute du champ abritant une cloche de sable, la plus basse aussi de sable, au deuxième au pied de vigne arraché au naturel, feuillé de six pièces de sinople, fruité, à dextre, de deux grappes de raisin, l'une d'or sur l'autre de pourpre, et, à senestre, de deux grappes, l'une aussi de pourpre sur l'autre aussi d'or, au troisième au rameau de genêt tigé de sinople et fleuri d'or, posé en bande, soutenu d'une jumelle ondée d'azur, au quatrième au château de quatre tours accolées d'argent, essorées de sable et à trois cheminées aussi d'argent, ouvert aussi de sable ; sur le tout d'or à la croix de sable chargée de six coquilles d'argent.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Cursan sur Géoportail, consulté le 8 mai 2015.
  2. Cursan sur Géoportail, consulté le 8 mai 2015.
  3. Cursan sur Géoportail, consulté le 8 mai 2015.
  4. Cursan sur le site « Visites en Aquitaine - Région Aquitaine » (CC-BY-SA), consulté le 8 mai 2015.
  5. Historique des communes, p. 18, sur GAEL (Gironde Archives en ligne) des Archives départementales de la Gironde, consulté le 8 mai 2015.
  6. Décret no 2014-192 du 20 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Gironde sur le site de Légifrance
  7. Carte des cantons et communes de la Gironde avant et après le redécoupage de 2014 sur le site du conseil départemental de la Gironde
  8. Commune de Cursan sur le site de l'AMF, Association des Maires de France, consulté le 12 janvier 2012.
  9. Nom des habitants de Cursan sur habitants.fr, consulté le 12 janvier 2012.
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2012.
  12. Cahier des charges de l'appellation entre-deux-mers
  13. Guide des régions et des appellations : Bordeaux — Entre-deux-Mers
  14. « Liste de l'inventaire général de la commune de Cursan », base Mérimée, ministère français de la Culture
  15. « Notice sur des peintures murales, des XIIIe, XIVe et XVe siècles relevées dans quelques églises de la Gironde et de la Charente Jarnac, Bourg, Angeac et Cursan par MM. Augier et Millet, peintres-décorateurs. », Société archéologique de Bordeaux, 187, sur Gallica.