Bordeaux-supérieur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bordeaux-supérieur
Désignation(s) Bordeaux-supérieur
Appellation(s) principale(s) bordeaux-supérieur[1]
Type d'appellation(s) AOC-AOP
Reconnue depuis 1943
Pays Drapeau de la France France
Région parente vignoble de Bordeaux
Localisation Gironde
Climat océanique
Cépages dominants merlot N, cabernet franc N, sémillon B et sauvignon B[2]
Vins produits rouges et blancs
Rendement moyen à l'hectare maximum 59 à 66 hectolitres par hectare pour les rouges
49 à 60 hectolitres par hectare pour les blancs[3]

Le bordeaux-supérieur[1] est un vin français d'appellation d'origine contrôlée produit comme l'appellation bordeaux sur l'ensemble du vignoble de Bordeaux, mais elle rassemble des vins provenant de vignes plus âgées que celle-ci. En outre les vins de cette appellation doivent être élevés au minimum douze mois avant leur commercialisation.

Présentation générale[modifier | modifier le code]

L'appellation bordeaux-supérieur, créée par le décret du 14 octobre 1943, est réservée aux vins ayant droit à l'appellation bordeaux mais répondant à des critères de qualité plus stricts.

Production et superficie[modifier | modifier le code]

La superficie pour les bordeaux-supérieurs rouges est d'environ 9 000 hectares pour une production de 519 000 hectolitres ; pour les bordeaux-supérieurs blancs, la superficie est de 214 hectares pour une production de 2 400 hectolitres.

Vins rouges[modifier | modifier le code]

Les vins rouges doivent titrer au minimum 10,5 % vol. d'alcool. Le rendement de base est révisé tous les ans, il est aux alentours de 55 hectolitres par hectare. Depuis 1965, les vins rouges de l'appellation bordeaux ne peuvent être mis en circulation sans un certificat de qualité délivré par une commission de dégustation.

Les vins rouges proviennent de vignes âgées d'au moins 21 ans, pour leur conférer une qualité minimum. De plus les vins doivent être élevés en fûts de chêne pour une durée minimale de 12 mois[4].

Par rapport aux bordeaux, les bordeaux-supérieurs ont une plus grande longévité.

Vins blancs[modifier | modifier le code]

Les vins blancs, pour prétendre à l'appellation bordeaux-supérieur, doivent provenir exclusivement des cépages sauvignon, sémillon, muscadelle et merlot blanc, la proportion de ce dernier ne devant pas dépasser 15 %.

Les vins blancs doivent titrer entre 12 % et 15 % vol. en alcool. Le rendement de base à l'hectare est de 40 hectolitres. Depuis 1973, les vins doivent être soumis à une dégustation avant de pouvoir être commercialisés.

Les bordeaux-supérieurs blancs sont plus moelleux que doux.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Références sur la façon d'orthographier les appellations d'origine.
  2. Le code international d'écriture des cépages mentionne la couleur du raisin de la manière suivante : B = blanc, N = noir, Rs = rose, G = gris.
  3. Décret du 3 novembre 2008.
  4. Les vins de France.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]