Counting Crows

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Counting Crows

Description de cette image, également commentée ci-après

Adam Duritz, chanteur de Counting Crows

Informations générales
Pays d'origine San Francisco - Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Rock alternatif
Années actives Depuis 1991
Labels Geffen Records jusqu'en 2009
auto-production depuis mars 2009
Site officiel http://www.countingcrows.com/
Composition du groupe
Membres Adam Duritz
David Bryson
Dan Vickrey
David Immerglück
Jim Bogios
Charlie Gillingham
Millard Powers
Anciens membres Steve Bowman
Ben Mize
Matt Malley

Counting Crows est un groupe américain de rock alternatif, devenu célèbre à partir de 1994 après la sortie de leur album August and Everything After, dont est issue la chanson Mr. Jones.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le chanteur Adam Duritz et le guitariste David Bryson (tous deux membres du groupe The Himalayans) forment Counting Crows à San Francisco en 1991.

Leur premier album, August and Everything After sort en 1993. Le groupe devient mondialement connu avec la chanson "Mr. Jones" dont les paroles sont inspirées de l'enfance de Marty Jones, ami d'Adam et bassiste dans les Himalayans.

C'est en 1996 que sort Recovering the Satellites, leur second album. Plus mélodique que le précédent, il contient des titres calmes comme Recovering the Satellites ou les singles A Long December et Miller's Angels.

Puis en 1999 This Desert Life sort à son tour. Cet album connait rapidement du succès, notamment grâce à Hanginaround et surtout à Colorblind (qui figurera sur la bande originale du film Sexe intentions).

Mise à part la sortie de leur quatrième album Hard Candy en 2002, Counting Crows reprend la chanson de Joni Mitchell Big Yellow Taxi 1970. Le groupe semble se rapprocher d'un rock plus classique. Il reprend notamment en live, des chansons d'artistes tels que Bruce Springsteen, Rod Stewart, Pure Prairie League, Rolling Stones, Grateful Dead, Van Morrison, U2 et Oasis.

En 2004 le groupe voit la chanson Accidentally in Love apparaître sur la bande originale du film Shrek 2, et deviendra elle aussi très populaire. Elle est d'ailleurs nommée pour un Oscar du cinéma.

En 2009, ils quittent leur label Geffen Records, filiale de Universal Music, afin de s'autoproduire via internet[1],[2].

Membres[modifier | modifier le code]

Actuels[modifier | modifier le code]

Anciens[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums Studio[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

  • Mr. Jones (August and Everything After, 1993)
  • Round Here (August and Everything After, 1994)
  • Einstein On The Beach (For An Eggman) (DGC Rarities Volume 1, 1994)
  • Rain King (August and Everything After, 1995)
  • A Murder Of One (August and Everything After, 1995)
  • Angels of the Silences (Recovering the Satellites, 1996)
  • Daylight Fading (Recovering the Satellites, 1997)
  • A Long December (Recovering the Satellites, 1997)
  • Hanginaround (This Desert Life, 1999)
  • Mrs. Potter's Lullaby (This Desert Life, 2000)
  • All My Friends (This Desert Life, 2000)
  • American Girls (Hard Candy, 2002)
  • Miami (Hard Candy, 2002)
  • Big Yellow Taxi (Hard Candy, 2003)
  • If I Could Give All My Love (Richard Manuel Is Dead) (Hard Candy, 2003)
  • Holiday in Spain (Avec Bløf) (Hard Candy, 2004)
  • She Don't Want Nobody Near (Films About Ghosts (The Best Of...), 2004)
  • Accidentally In Love (2004)
  • You Can't Count On Me (2008)
  • Mercy (2012)

Albums Live[modifier | modifier le code]

  • 1998 Across a Wire: Live in New York City
  • 2006 New Amsterdam: Live at Heineken Music Hall 2003
  • 2011 August and Everything After: Live at Town Hall

Compilations[modifier | modifier le code]

  • 2003 : Films About Ghosts (The Best Of...)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (en) Page d'accueil de leur site
  2. Article de numérama