Colorado (fleuve du Texas)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir colorado (homonymie).
Colorado
Le lac Austin sur le fleuve Colorado.
Le lac Austin sur le fleuve Colorado.
Carte du Colorado, de ses affluents et du bassin hydrologique.
Carte du Colorado, de ses affluents et du bassin hydrologique.
Caractéristiques
Longueur 1 380 km
Bassin 103 341 km2
Bassin collecteur Colorado
Débit moyen 81 m3/s
Cours
Source Llano Estacado
· Localisation Comté de Dawson (Texas)
· Altitude 1 000 m
· Coordonnées 32° 40′ 47″ N 101° 43′ 51″ O / 32.67972, -101.73083 (Source - Colorado)  
Embouchure Golfe du Mexique
· Localisation Baie de Matagorda
· Altitude 0 m
· Coordonnées 28° 35′ 41″ N 95° 58′ 59″ O / 28.59472, -95.98306 (Embouchure - Colorado)  
Géographie
Pays traversés Drapeau des États-Unis États-Unis
Régions traversées Texas

Le fleuve Colorado (Colorado River en anglais) coule dans le Sud des États-Unis. Il est le plus long fleuve coulant entièrement au Texas. Son bassin hydrologique et certains de ses affluents (habituellement à sec) s'étendent jusqu'au Nouveau-Mexique.

Géographie[modifier | modifier le code]

Black Canyon sur le Colorado
Photo de Timothy O'Sullivan
Vue aérienne oblique des méandres du fleuve Colorado River dans le Comté de Colorado et le Comté de Wharton près de Nada)

Ce fleuve de 1 380 km de long coule principalement vers le sud-est de Dawson County, passe par Marble Falls, Austin, Bastrop, Smithville, La Grange, Columbus, et Bay City avant de se jeter dans le golfe du Mexique à Matagorda Bay[1].

Le Colorado, nom signifiant "de couleur rouge", était souvent confondu avec la rivière Brazos, située à quelque distance au nord, par les premiers explorateurs espagnols[1].

Le fleuve est une importante source d'eau pour l'irrigation, les villes et la production d'hydroélectricité. Les principaux lacs de barrage sur le cours du fleuve: Lake Marble Falls, Lake Buchanan, Inks Lake, Lake LBJ, Lake Travis, Lake Austin, et Town Lake à Austin. Ces lacs sont communément appelés les Highland Lakes. En plus de la production d'électricité sur chacun des principaux lacs, les eaux du fleuve sont utilisées pour refroidir le projet nucléaire du sud Texas (centrale nucléaire près de Bay City.

Le contrôle de la rivière a été confié à trois agences par le parlement du Texas, les Upper Colorado River Authority, Central Colorado River Authority, et Lower Colorado River Authority. Il y a 11 lacs de barrages importants sur le cours du Colorado[2].

Anthropisation et destruction de l'estuaire[modifier | modifier le code]

Le delta de ce fleuve détient un record mondial ; celui de la plus forte progradation d'un delta dans la période historique.

Jr Wadsworth a ainsi décrit en 1966 [3] un phénomène spectaculaire dont l'Homme est responsable : la formation très accélérée d'un delta (de 1929 à 1941 devant l'estuaire du fleuve : Les berges du cours inférieur du Colorado étaient antérieurement fortement protégées de l'érosion hydrique par la présence d'un important linéaire d'embâcle de bois flotté.

Ces embâcles étaient signalés par les géographes et explorateurs dès le XVII siècle[4]. Ils protégaient les berges sur 75 km environ, mais gênaient la navigation et l'accès aux berges à partir du cours d'eau.

De 1925 à 1929, à la demande des armateurs et afin de faciliter le transport maritime et fluvial, il a été décidé de rendre la rivière plus navigable (et d'exploiter ce bois).

D'importants travaux ont été conduits pour totalement supprimer les bois flottés. Il s'en est immédiatement suivi une spectaculaire érosion des berges et une forte augmentation de la turbidité) de l'eau. Ce delta qui ne couvrait que 20 ha (45 acres en 1908 selon les documents disponibles) s'est brutalement étendu sur 1780 ha après 5 ans et en seulement 12 ans sur 2800 hectares (soit une surface ayant augmenté de 140 fois en 12 ans)[3].

Il a comblé l'ancienne et vaste lagune de Matagorda sur toute sa largeur (dès 1936). Et en 1941 il avait enseveli les écosystèmes lagunaires et estuariens ou marins sur 7098 hectares[3] ; ruinant au passage les armateurs qui avaient demandé la suppression des embâcles de bois flottés.

Le phénomène se serait encore prolongé si l'on n'avait creusé un canal débouchant directement dans le golfe du Mexique où la houle les les courants de dérive littorale dispersent désormais une grande partie de ces sédiments d'origine fluviatiles[4], en augmentant la turbidité de l'eau du Golfe, par ailleurs également polluée de manière chronique et accidentelle par les nombreuses plates-formes de forage.

La configuration de l'ancien estuaire est connue : il était formé de deux bras fluviaux qui s’écoulaient dans l’ancienne baie de Matagorda, le premier à proximité de la « Tres Palacios Creek » et l’autre - avec le fleuve Brazos - dans une grande baie qui occupait l'est et l'ouest du « Comté de Matagorda » et du « Compté de Brazoria]] »[3]. Un delta s’est ensuite formé dans le Golfe du Mexique aux environs de Freeport. La totalité des plages et cordons qui ont pu exister avant 1925 ont été enfouies par les sédiments deltaïques[3].


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b [html] Comer Clay, Kleiner, Diana J., « Colorado River », The Handbook of Texas Online, The General Libraries at the University of Texas at Austin and the,‎ 15 février 1999 (consulté le 22 juillet 2006)
  2. [image] « River Basin Map of Texas », Bureau of Economic Geology, University of Texas at Austin,‎ 1996 (consulté le 15 juillet 2006)
  3. a, b, c, d et e Wadsworth Jr AH (1966) Historical deltation of the Colorado river, Texas ; Houston Geological Society, Book/Publication Deltas in Their Geologic Framework (résumé
  4. a et b Pinot JP (1969) L'ossature géologique des deltas, d'après le colloque de Houston ; Annales de Géographie ; Société de géographie ; Vol. 78, No. 430, pp. 703-704

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gregory JM (1966) A lower Oligocene delta in the subsurface of southeastern Texas ; Houston Geological Society ; Book/Publication Deltas in Their Geologic Framework
  • Manka LL & Steinmetz R (1971) Sediments and depositional history of the southeast lobe of the Colorado River delta. Texas Gulf Coast Association of Geological Societies Transactions, 21, 309-323 (résumé).
  • Wadsworth Jr AH (1965) Recent deltation of the Colorado River Delta, Texas ; Gulf Coast Assoc. Geol. Societies Trans, 15, 227.
  • Wadsworth Jr AH (1966) Historical deltation of the Colorado river, Texas ; Houston Geological Society, Book/Publication Deltas in Their Geologic Framework (résumé
  • White WA & Calnan TR (1990) Sedimentation and historical changes in fluvial-deltaic wetlands along the Texas Gulf coast with emphasis on the Colorado and Trinity River deltas. University of Texas at Austin, Bureau of Economic Geology (PDF, 163 pages).