Clotaire IV

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Clotaire IV
Titre
Roi des Francs d'Austrasie
717[1]719[1]
Prédécesseur Dagobert III
Successeur Chilpéric II
(Réunion de tous les royaumes francs)
Biographie
Titre complet Roi des Francs d'Austrasie
Dynastie Mérovingiens
Date de naissance vers 685
Date de décès 719

Clotaire IV est le roi des Francs d'Austrasie de 717 à 719[1]. Son origine est incertaine. Né vers 685. Il est choisi par le maire du palais d'Austrasie Charles Martel pour s'opposer au roi Chilpéric et au maire du palais de Neustrie Raganfred. Il meurt en 719.

Sources[modifier | modifier le code]

« [...] Avec la matrone Plectrude, il (Charles Martel) décida de reprendre les trésors de son père, puis il récupéra son royaume à la tête duquel il plaça un homme nommé Clotaire. Chilpéric et Ragenfred réclamèrent l'aide du duc Eudes. Celui-ci lança une armée contre Charles Martel. Mais Charles Martel intrépide, lui courut dessus. Eudes prit la fuite entrant dans la ville de Paris et allant au-delà de la Loire avec Chilpéric et ses trésors. Charles Martel le poursuivit mais ne parvint pas à les rattraper. Le roi Clotaire mourut cette année-là. [...]. »

  • Chapitre 10 de la Continuation de la Chronique de Frédégaire (vers 760) :

« Charles [...] se choisit un roi nommé Clotaire. Chilpéric et Raganfred dépêchent alors une ambassade auprès d'Eudes, demandent instamment son aide et lui livrent le royaume et des présents. Celui-ci aussi leva une armée de Gascons, vint jusqu'à eux et, de concert, ils s'avancèrent contre Charles. Mais lui, avec constance et sans trembler, se hâte à leur rencontre. Eudes, effrayé de ne pouvoir résister, s'enfuit. Charles le poursuit jusqu'à Paris puis, après avoir traversé la Seine, jusqu'à Orléans, mais il venait de s'en échapper de justesse et franchissait les frontières de sa région, emmenant avec lui le roi Chilpéric et les trésors qu'il lui avait enlevés. Le roi Clotaire mourut alors et s'en alla. Charles, par l'intermédiaire de ses envoyés, reçut également du duc Eudes ledit roi Chilpéric. Celui-ci vint à Noyon et, après peu de temps, perdit l'existence et le trône : Il mourut après avoir régné six ans. [...]. »

Une origine incertaine[modifier | modifier le code]

Rien n'assure qu'il soit vraiment Mérovingien, mais plusieurs historiens le donnent pour fils de Thierry III. C'est notamment ce que déduit l'historien allemand Karl August Eckhardt après avoir analyser tous les témoignages tardifs qui proposent une filiation pour Clotaire IV[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Monumenta Germaniae hisiorica. — Leges nationum germanicarum, tome V partie I : Leges Alamannorum, par Karl Lehmann.
  2. Christian Settipani, La Préhistoire des Capétiens (Nouvelle histoire généalogique de l'auguste maison de France, vol. 1), éd. Patrick van Kerrebrouck,‎ 1993 (ISBN 2-9501509-3-4), p. 116-118 et 130-131.

Voir aussi[modifier | modifier le code]