Climat de l'Aveyron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le climat de l’Aveyron est caractérisé par la double influence du Massif central et de la Méditerranée, marquant ainsi de petites différences climatiques entre le nord et le sud du département

Records climatiques[modifier | modifier le code]

Établies selon les données de Météo-France à la station de Millau Soulobres, à partir de 1965[1].

Température la plus basse -17,5 °C
Jour le plus froid 16 janvier 1985
Année la plus froide 1980
Température la plus élevée 37,5 °C
Jour le plus chaud 30 juillet 1983 et 16 août 1987
Année la plus chaude 1997
Hauteur maximale de pluie en 24h 115 mm
Hauteur maximale de neige en 24h 1,50 Mètres
Jour le plus pluvieux 26 septembre 1992
Année la plus sèche 1967
Année la plus pluvieuse 1969

Micro-climat[modifier | modifier le code]

À l’ouest de Rodez, les puechs et plateaux du Rouergue réactivent légèrement les perturbations océaniques. La pluviométrie est régulière dans l'ouest du département avec un caractère tempéré que reflète le bocage verdoyant (sauf sur quelques terrains calcaires) L'ombrothermie laisse apparaître un mois sec à Rodez ( juillet) . Températures moyennes à Rodez : +3° en janvier, +19° en juillet. La région de Rodez subit également l'influence méditerranéenne notamment en été( Etage supraméditerranéen jusqu'à Rodez)  ; l'ensoleillement y est notable environ 2290 h/an. Les été y sont secs, chauds et ensoleillés.

Au centre, les hauteurs du Lévézou sont plus arrosées (120 cm/an à Vézins-de-Lévézou) et plus fraîches en raison de l’altitude voisine de 1000 mètres. La neige est fréquente en hiver.

Au nord-est, les monts d’Aubrac sont rudes aux environs de 1200 mètres, avec une pluviométrie importante principalement alimentée par le flux de Sud-Ouest (178 cm/an à Aubrac) et un enneigement hivernal souvent durable et abondant.

Températures moyennes à Laguiole : 0° en janvier, +14° en juillet.

Au sud-est, on relève des températures parfois extrêmes en hiver sur les hauts plateaux caussenards aux environs de 1000 mètres. Abrités par les causses et les Cévennes, les vallées bénéficient fréquemment d’un effet de foehn. l'ombrothermie laisse apparaitre deux mois sec (76 cm/an à Millau) et l’ensoleillement plus généreux que dans le reste du département. Le record d ensoleillement à Millau date de 1989 avec 2620 h de soleil

Températures moyennes à Millau : +3° en janvier et +19° en juillet.

L'ensoleillement dans la partie sud du département se situe aux alentours des 2300 - 2500 heures/an, faisant de l'Aveyron un des départements les plus ensoleillés de France. L'étage supra-méditerranéen est visible jusqu'à Rodez[réf. nécessaire] - L'ombrothermie des deux principales villes que sont Rodez et Millau, laisse apparaitre au moins 1 mois classé sec pour la première et deux pour la seconde.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Données climatiques Météo-France sur le climat de l’Aveyron.


Liens externes[modifier | modifier le code]