Clara Gaymard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Clara Gaymard

Description de cette image, également commentée ci-après

Clara Gaymard en 2008.

Naissance 27 janvier 1960 (54 ans)
Paris, Drapeau de la France France
Nationalité Drapeau de la France France
Profession PDG de GE France
Formation
Famille

Clara Gaymard, née le 27 janvier 1960 dans le 14e arrondissement de Paris[1], est une personnalité française du monde des affaires et de la haute fonction publique, ainsi qu'un écrivain. Elle est actuellement présidente de GE France et vice-présidente de GE International[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Elle est diplômée de l'Institut d'études politiques de Paris et ancienne élève de l'École nationale d'administration (ENA, promotion 1986, Denis Diderot)[3].

Carrière[modifier | modifier le code]

Attachée d´administration au cabinet du maire de Paris entre 1982 et 1984 avant d'intégrer l'ENA, elle entre à sa sortie de l'École à la Cour des comptes comme auditeur, promue conseillère référendaire en 1990. Elle devient ensuite adjointe au chef des services d'expansion économique au Caire (1991-1993), puis chef du bureau de l'Union européenne (sous-direction d'Europe Nord-Sud) à la direction des relations économiques extérieures (DREE) du ministère de l'Économie et des Finances [4].

Elle est appelée en juin 1995 par Colette Codaccioni, ministre de la Solidarité entre les générations, comme directrice de son cabinet.

Elle est ensuite sous-directrice de l'Appui aux PME et de l'Action régionale à la DREE (1996-1999), puis chef de la mission aux PME (1999-2003). À partir de février 2003, elle est nommée ambassadrice itinérante, déléguée aux investissements internationaux, présidente de l'Agence française pour les investissements internationaux (AFII).

En septembre 2006, elle rejoint l'entreprise General Electric, qui lui confie la présidence de GE en France, puis celle de la région Europe du Nord-Ouest en octobre 2008 [5].

Toujours Présidente et CEO de GE France, Clara Gaymard est nommée en avril 2009 vice-présidente de GE International chargée des grands comptes publics (GE International for Government Sales and Strategy), puis, en août 2010, vice-présidente chargée des Gouvernements et des Villes.

Depuis août 2010 elle est également vice-présidente de GE International (sous la présidence de Jeffrey R. Immelt), en plus de ses fonctions de présidente et CEO de GE France[6].

Autres mandats[modifier | modifier le code]

Parallèlement à sa carrière, Clara Gaymard a été maître de conférence en droit public et en culture générale, auditeur de la 53e session de l'Institut des hautes études de défense nationale IHEDN[7], et membre fondateur de la Fondation Jérôme-Lejeune (recherche pour les maladies de l’intelligence).

Clara Gaymard est membre de la Commission Trilatérale [8].

Depuis février 2014 elle est présidente de l'American Chamber of Commerce in France (AmCham France).

Vie privée[modifier | modifier le code]

Fille du professeur Jérôme Lejeune, médecin, généticien, découvreur de l'origine chromosomique du syndrome de Down, Clara Gaymard est l'épouse d'Hervé Gaymard, homme politique français, et mère de neuf enfants.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Sous le nom de Clara Lejeune, elle a publié :

  • La vie est un bonheur, Jérôme Lejeune, mon père, éditions Critérion (1997)
  • Histoires de femme autres simples bonheurs, éditions Lattès (1999)
  • S'il suffisait d'aimer, éditions Fayard (2003)

Décorations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Filiation sur Wikifrat de Fraternelle
  2. a, b et c CV de Clara Gaymard, site institutionnel de GE, consulté le 31 janvier 2013
  3. Clara Gaymard, LSA Conso', 20 février 2013
  4. Clara Gaymard : son parcours et sa carrière administrative, Au Féminin
  5. Clara Gaymard, dirigeante de GE France, vue par la presse anglo-saxonne, la Tribune, 5 mai 2014
  6. Reprise d'Alstom : Clara Gaymard, le poisson-pilote de General Electric, Le Monde, 16 juin 2014
  7. Chloé Hecketsweiler, Les réseaux de Clara Gaymard, L'Expansion, 1er octobre 2010, consulté le 31 janvier 2013
  8. (en) « Members - April 2013» , Commission Trilatérale

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]