Charles Ier (roi de Portugal)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Charles Ier de Portugal)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Charles Ier.
Charles Ier
Le roi Charles Ier
Le roi Charles Ier
Titre
Roi de Portugal et des Algarves
19 octobre 18891er février 1908
(18 ans, 3 mois et 13 jours)
Premier ministre José Luciano de Castro
António de Serpa Pimentel
João Crisóstomo de Abreu e Sousa
José Dias Ferreira
Ernesto Hintze Ribeiro
José Luciano de Castro (2e fois)
Ernesto Hintze Ribeiro (2e fois)
José Luciano de Castro (3e fois)
Ernesto Hintze Ribeiro (3e fois)
João Franco
Prédécesseur Louis Ier
Successeur Manuel II
Biographie
Dynastie Maison de Bragance
Nom de naissance Carlos Fernando Luís Maria Victor Miguel Rafael Gabriel Gonzaga Xavier Francisco de Assis José Simão de Bragança Sabóia Bourbon e Saxe-Coburgo-Gotha
Date de naissance 28 septembre 1863
Lieu de naissance Lisbonne (Portugal)
Date de décès 1er février 1908 (à 44 ans)
Lieu de décès Lisbonne (Portugal)
Père Louis Ier
Mère Maria Pia de Savoia
Conjoint Amélie d'Orléans
Enfant(s) Prince Luís Filipe de Bragança
Manuel II Red crown.png
Héritier Luís Filipe de Bragança
(assassiné)
Résidence Palais national d'Ajuda (Lisbonne)

Charles Ier (roi de Portugal)
Rois de Portugal

Charles Ier de Portugal est né au palais d'Ajuda, à Lisbonne, le 28 septembre 1863 et mort assassiné à Lisbonne le 1er février 1908. Il régna sur le Portugal de 1889 à sa mort, en 1908.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille et mariage[modifier | modifier le code]

Fils de Louis Ier et de Maria Pia de Savoie, il devint roi le 19 octobre 1889. Sous son règne, le Portugal est dans un état difficile, le pays est déclaré deux fois en faillite.

Le 22 mai 1886, il épousa Amélie d'Orléans. De cette union naîtront :

Une descendance contestée[modifier | modifier le code]

Charles Ier de Portugal

Le roi eut beaucoup de liaisons amoureuses, dont plusieurs enfants sont nés, aucun pourtant n'a été reconnu, ni n'a présenté des revendications de filiation royale.

Maria Pia de Saxe-Cobourg Gotha Bragance (1907-1995), prétendait être fille illégitime mais reconnue par Charles Ier de Portugal, issue d'une relation avec Maria Amelia Laredó e Murça. La justice portugaise, en lui refusant tout héritage sur les biens du roi défunt, a refusé de reconnaitre une reconstitution faussée d'un certificat de baptême à Madrid, après la guerre civile espagnole, après que tous autres documents furent « perdus », puisque ce prétendu baptême reconstitué, avec des témoins inexistants, ne correspondait pas à son vrai certificat de naissance passé à Lisbonne. Cette aventurière n'a d'ailleurs présenté ses impossibles revendications au trône de Portugal que très tardivement, après 1957, à des fins politiques (aider la gauche portugaise lors de la campagne présidentielle de Humberto Delgado contre Salazar, en 1958) et financières. À la fin de sa vie elle vendra ses prétendus droits à la couronne du Portugal à un autre aventurier, l'Italien Rosario Poidimani, emprisonné depuis pour avoir essayé de se faire passer pour roi de Portugal et duc de Bragance, vendant des titres et des décorations de l'État portugais en Italie.

Décès[modifier | modifier le code]

Le 1er février 1908 il est assassiné Praça do Comércio (« place du Commerce ») à Lisbonne, avec son fils aîné dom Louis-Philippe par des terroristes de la Carbonaria, une organisation républicaine portugaise à caractère ésotérique. Son fils cadet le futur Manuel II, blessé au bras, est sauvé par sa mère.

Titre complet[modifier | modifier le code]

Roi de Portugal et des Algarves, de chaque côté de la mer en Afrique, duc de Guinée et de la conquête, de la navigation et du commerce d'Éthiopie, d'Arabie, de Perse et d'Inde par la grâce de Dieu

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pailler, Jean, Charles Ier, roi de Portugal, Atlantica, 2000.

[modifier | modifier le code]