Championnat du Panama de football

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Liga Panameña de Fútbol

Description de l'image  Header lpf2012 990x150final.png.
Généralités
Création 1988
Organisateur(s) FEPAFUT
Catégorie Division 1
Lieu Drapeau du Panama Panama
Participants 10
Statut des participants Professionnels
Site web officiel
Palmarès
Tenant du titre Chorrillo FC
Plus titré(s) Tauro FC (10)
Crystal Clear app kworldclock.png
pour la compétition à venir voir :
Tournoi d'ouverture du championnat du Panamá de football 2014

Le championnat du Panama de football, aussi appelé Liga Panameña de Fútbol[1] depuis 2009 ou Copa Digicel pour des raisons de naming, est le tournoi de football professionnel panaméen le plus important du pays. Il a été créé en 1988 et se joue sous la forme de deux tournois semestriels appelée Clausura et Apertura[2].

L’Asociación Nacional Pro Fútbol ou ANAPROF a été fondée le 13 janvier 1988[3]. En 1993, suite à la mauvaise gestion par les dirigeants de l’ANAPROF un second championnat parallèle est fondé. Appelée Linfuna, il obtient la reconnaissance de la CONCACAF qu'a perdu l’ANAPROF. En 1996, les deux compétitions sont unifiés sous l'égide de l’ANAPROF. En 2001 le championnat à deux tournois saisonniers est institué avec une finale entre les deux vainqueurs en fin d'année puis ne 2007 les deux vainqueurs obtiennent le titre de champion comme dans les championnats voisins. Enfin en 2004, le championnat passe à dix équipes puis est rebaptisé Liga Panameña de Fútbol en 2009[4].

Le Tauro FC est le club qui a remporté le plus de titre de Liga Panameña de Fútbol (9)[5].

Le Clásico Nacional est le match opposant le Tauro FC au CD Plaza Amador aussi appelé El Superclásico Nacional dont la rivalité date de la création du championnat en 1988.

Histoire[modifier | modifier le code]

Si l'histoire du championnat panaméen est jeune, c'est à cause des nombreux échecs de la FEPAFUT à mettre en place un compétition nationale de clubs et c'est uniquement en 1987 qu'est créé l'ANAPROF[6] qui va réussir à fédérer l'ensemble des acteurs du football national succédant ainsi aux championnats provinciaux organiser de 1938 à 1967 et aux championnats nationaux entre sélections provinciales de 1971 à 1985[7].

Les débuts du football au Panama[modifier | modifier le code]

Colón, point de départ de l'expansion du football au Panama.

Au XIXe siècle, l'annexion à la Grande Colombie lors de la construction du chemin de fer de Panama, importe les influences des sports occidentaux dont le football en pleine expansion en Amérique du Sud. Les premières traces de football pratiquées au Panama se situe dans l'ancienne ville de Aspinwall et s'est ensuite propagée jusqu'à Panama City où il est pratiqué par les compagnies de transport maritime des Antilles britanniques, par la Société Royal Mail Steam Packet et par la Compagnie du Pacifique de navigation à vapeur[7].

Toutefois, la diffusion du football est retardé par l'influence des Américains et des étudiants fortunés des classes supérieures panaméennes qui vont favoriser l'implantation du baseball comme sport majeur dans le pays, mais les premières vagues de migration européennes accompagnant le début de la construction du canal de Panama ainsi que la séparation de Panama de la Colombie en 1903, ont permis aux sports européens et notamment au football de s'installer dans le pays[7],[8].

Époque du football amateur[modifier | modifier le code]

En 1890, le Panamá Athlétic Club (en) dont l'activité principale est le baseball, devient également la première équipe de football dans le pays et c'est en 1894 que la ville de Colón fonde son premier club, le Sport Club Colon[7].

C'est autour de 1918 que née l'idée d'une ligue nationale à l'initiative de la communauté afro-antillaise, suite à une série de matchs entre le Standard Oval et l'American Cable, alors que des anciens professionnels européens cherche à jeter les bases d'un tournoi plus local. Mais c'est les Indiens de l'Ouest qui en 1921, fondent l'Isthmian Football League (es), dont les trois premiers titres vont être remportés par le Standard Oval[9]. En 1925, sous l'impulsion de nombreux passionnés, la Liga Nacional de Football (es) est fondé et est constitué de six équipes : El Cable, Cecilia, Hottspurs, Coronel Bolognesi, El Panamá et Panama Hardware qui est le premier champion.

Écusson d'un club peint sur un mur à La Chorrera.

La ville de Colón, fonde en 1933 sous l'impulsion de Don Justiniano Cárdenas, la Liga Atlántica de Football (es), qui permet alors la décentralisation du football uniquement présent dans Panama City. De cette nouvelle Ligue nait en 1934 l'idée d'un championnat inter-province, qui voit sa première édition opposée le Roxy, champion du Panama, au Colón Rangers, le premier champion de Colón, pour remporter la Copa Teatro Strand. En 1937 les deux ligues fusionnent et les équipes panaméennes jouent leurs premier match internationaux face aux équipes de navire étrangers et face aux équipes de pays voisins[7].

En parallèle à l'apparition de cette ligue, la plupart des provinces du pays ont fondé leur propre ligues provinciales se joignant au fur et à mesure à la FEPAFUT, Colón (1933), Panama (1940), Chiriqui (1945), Herrera (1946), Panama Ouest (1948), Veraguas (1949), Coclé (1952), Los Santos (1972), Bocas del Toro (1974), Kuna Yala (1986) qui a existé une très peu de temps, et de Darien (1987)[7].

Fondation de l'ANAPROF[modifier | modifier le code]

C'est un petit groupe de dirigeants du football Panaméen qui le 13 janvier 1988 on fondé l'Asociación Nacional Pro-Fútbol. L'objectif de cette entité était de concevoir et de préparer le terrain pour l'organisation d'un championnat professionnel au Panama, en commençant par les joueurs de la capitale puis à moyen terme, en l'élargissant à tout le football national.

C'est le 26 février 1988 que commence le premier championnat national professionnel composé de six équipes, le CD Plaza Amador, le San Francisco FC, l'AFC Euro Kickers, le Tauro FC, le Deportivo Perú AFC et le Chirilanco FC. Le premier match a lieu au Stade de la Révolution entre le CD Plaza Amador et le Tauro FC et le trio arbitral se compose de James Holder, Mario Caballero et Alberto Thomas. Le premier but de la compétition est marqué par Carlos Maldonado pour le Tauro FC, c'est Virgil Reid qui égalise à la 67e minute pour le CD Plaza Amador.

Clubs et "Clásicos" de l'ANAPROF[modifier | modifier le code]

Equipe ayant jouée en première division

Equipes NT PP DP SA
Tauro FC 35 1988 - LPF
San Francisco FC 35 1988 - LPF
CD Plaza Amador 35 1988 - LPF
Deportivo Árabe Unido 28 1996 - LPF
Alianza FC 28 1989 1993 LPF
Sporting San Miguelito 26 1997 - LPF
Chorrillo FC 22 2001 - LPF
Atlético Veragüense (en) 17 2002 2011 LNA
Atlético Chiriquí 14 2005 - LPF
Panama Viejo FC 13 1991 2001 Dissous
CD Pan de Azúcar (en) 12 1989 2004 LNA
AFC Euro Kickers 12 1988 2001 Dissous
Chepo FC 10 2006 - LPF
Atlético Nacional (en) 9 1995 2001 Exclu
Chiriquí FC (es) 9 1995 2001 Dissous
Bravos del Projusa (es) 5 1993 1998 Exclu
Colón River FC (es) 4 2004 2005 Dissous
Sporting de Colón 3 1991 1993 Dissous
Deportivo Perú AFC 3 1988 1990 -
Unión 2 1989 1990 Dissous
AD Orión (en) 2 1995 1996 LNA
Independiente Santa Fe 2 1990 1992 Dissous
SD Atlético Nacional (en) 2 2006 2006 LNA
Colón C-3 FC (en) 2 2011 - LPF
Concordia FC 1 1993 1993 Dissous
Deportivo M y M 1 1994 1995 Dissous
Cosmos FC 1 1996 1997 Dissous
Chirilanco FC 1 1988 1988 Dissous
Ejecutivo Juniors 1 1997 1998 Dissous
AM Colón 1 1999 2000 Dissous
Note:
  • NT : Nombre de tournois joués.
  • PP : Année de la première participation à la première division.
  • DP : Année de la dernière participation à la première division.
  • SA : Situation actuelle.
  • LFP : Liga Panameña de Fútbol.
  • LNA : Liga Nacional de Ascenso

Depuis la création de l'ANAPROF, ving-neuf clubs différends ont participé à la première division nationale, parmi eux, seul trois club ont participé à la totalité des tournois organisé, il s'agit du Tauro FC, du San Francisco FC et du CD Plaza Amador. La profusion de clubs issus des mêmes villes à ainsi permit au cours des années la naissance de nombreuses rivalités également appelées « Clasico ».

Les "classicos" les plus connus sont les suivants :

Il existe également d'autres "Clasicos" moins connus :

  • El nuevo clásico panameño ou el Clásico Joven qui oppose les deux équipes les plus populaires de ces dernières années que sont le Tauro FC et le San Francisco FC.

La division[modifier | modifier le code]

En 1993, le football panaméen va connaitre une crise peu commune dans le monde du football. En effet une mésentente dans les hautes instance amène à la scission du football professionnel du pays entre la LINFUNA (Liga Nacional de Fútbol No Aficionado) (en), qui a le soutien de la FIFA, et l'ANAPROF soutenu par le gouvernement du pays.

Lors de la première saison de cette nouvelle compétition c'est le Deportivo Arabe Unido qui est sacré champion. L'année suivante, les organisateur persiste et ce malgré la reconnaissance par tous de la supériorité de l'ANAPROF qui s'est imposé comme la meilleure compétition du pays avec les meilleures équipes et les meilleurs joueurs. Le Deportivo Arabe Unido remporte un nouveaux titre, mais le 6 janvier 1996, le deux ligues de football professionnelles du Panama ont été unifiées après une série de négociations demandé par le directeur d'alors de l'INDE, René González. Mais ce n'est que deux mois après que la fusion à lieu lors d'une réunion en présence du président de la CONCACAF, Jack Warner (en)[11].

L'évolution jusqu'à nos jours[modifier | modifier le code]

La fin de la saison 1994-1995 a marqué un nouveau tournant pour l’ANNAPROF. En effet, lors du match opposant le San Francisco FC au Tauro FC, le stade Rommel Fernández va être rempli et ainsi battre le record du plus grand nombre de supporteurs pour un match de football. Cherchant à surfer sur ce succès populaire, l’ANAPROF et les organisme du football national vont renégocier les droits de télévision à la hausse pour des matchs désormais retransmis en direct le dimanche.

Le 22 janvier 1996, à la fin de la saison 1995-1996, la finale du championnat bat encore des records avec plus de 20 000 spectateurs dans les tribunes du stade Rommel Fernández. Le San Francisco FC remporte à nouveau ce tournoi contre le CD Plaza Amador. Lors de la saison suivante, le format de tournoi saisonnier est mis en place pour la première fois dans le pays[12].

En 2001, il est décidé que le champion est le vainqueur de la confrontation opposant les vainqueurs des deux tournois saisonniers, et en 2004, la première division passe à dix équipes. En 2007, il est décidé que chaque tournoi saisonnier correspond à un titre de champion et qu'il n'y a plus lieu d'avoir une finale entre les deux vainqueurs. Enfin la finale du Tournoi Clausura 2010 a réuni plus de 23 000 spectateurs, battant ainsi une nouvelle fois le record d'affluence pour un match de football au Panama.

Domination sur le championnat[modifier | modifier le code]

Depuis sa création, le championnat est dominé par les "Cuatro grandes del fútbol nacional", qui ont remporté 31 des 33 tournois organiser par l'ANAPROF. Ces équipes sont le Tauro FC, le San Francisco FC, le CD Plaza Amador et le Deportivo Arabe Unido.

De gauche à droite, le Deportivo Arabe Unido, le San Francisco FC, le CD Plaza Amador et le Tauro FC.

La naissance de la Liga Panameña de Fútbol[modifier | modifier le code]

Depuis 2009, l'ANAPROF a changé de nom et est devenu la Liga Panameña de Fútbol (LPF), suite au rachat par l'opérateur privé PRODENA (Proyectos Deportivos Nacionales) des droits de commercialisation de la compétition pour près d'un demi million de dollars et qui a promis de faire de cet organisme national une véritable organisation professionnelle[13]. Lors de cette saison, la compagnie de téléphone Digicel devient le sponsor officiel de la compétition et le trophée porte le nom de Copa Digicel 2009[14].

En 2008, José Luis Astiazarán (en), le président de la Liga de Fútbol Profesional (en) et Joaquín Hernández, le président de l'UNAFUT se rendent au Panama pour signer un accord dont l'objectif est d'améliorer le jeu et de renforcer les structures existantes, ainsi que de permettre la construction de nouveaux terrains football et de soutenir les équipes qui évolue dans les deux meilleures divisions du pays[15],[16].

Il y a un autre changement important en 2009, en effet, afinde se mettre en accord avec les autres championnats de la CONCACAF, les deux tournois de cette année sont des tournoi "Apertura" afin de pouvoir choisir au mieux ses représentant pour la Ligue des champions de la CONCACAF, toutefois le système de relégation restera inchangé avec une confrontation directe entre le dernier et le vainqueur de la Liga Nacional de Ascenso[17],[18].

Évolution du règlement et des infrastructures[modifier | modifier le code]

C'est à partir de 2001 que l'ANAPROF instaure l'organisation de deux tournois de courte durée appelés Apertura entre février et juin et Clausura entre juillet et novembre. Ce n'est qu'en 2007 que ces deux tournois sont considérés comme des championnats nationaux à part entière, et qu'ils sacrent deux champions du Panama par année. Dans ce système, les quatre clubs ayant terminer aux premières places se qualifie pour les demi-finales de la compétition.

En 2009, les deux tournois sont appelés Apertura après la restructuration de la fédération a été restructurée afin de s'accorder avec les championnats de la CONCACAF, inversant ainsi les noms des deux tournois sur une année civile.

Évolution du nombre de clubs[modifier | modifier le code]

Lorsque la compétition est créée en 1988, il n'y a que 6 équipes fondatrices et le championnat est joué sur une phase de championnat classique aller-retour. À la suite de la fusion entre l'ANAPROF et la LINFUNA (en), le nombre de club passe à douze équipes en 1996.

À partir de 1998, le championnat compte dix équipes et c'est en 2001, l'ancien format a été réinstallé, mais pour la première fois chaque équipe ne joue que neuf matchs et non dix-huit lors des tournois Apertura et Clausura. En 2002, le nombre de club passe à huit, divisée en deux groupes de quatre jusqu'en 2003.

En 2004, le championnat repasse à dix équipes tel qu'il est aujourd'hui.

Promotions et relégations[modifier | modifier le code]

À la fin de la saison, le dernier du championnat joue contre le champion de la Liga Nacional de Ascenso, et le perdant se retrouve en deuxième division du Panama, anciennement appelé Primera A alors que le vainqueur se retrouve en première division la saison suivante. Le système change pourtant en 2011, la relégation et la promotion étant désormais directes[19],[20].

Les stades panaméens[modifier | modifier le code]

La plupart des matchs de la LPF se joue sur des terrain relativement neuf, puisque depuis 2000 le gouvernement a décidé de renforcer l'installation de structures dans de nouveaux territoires et d'améliorer les installations déjà existantes. En 2009, le Stade Agustín Muquita Sánchez est inauguré avec une capacité de 8000 spectateur devenant ainsi l'un des plus grands stades du pays où se jouent des matches de LPF mais également de la Ligue des champions de la CONCACAF et de la sélection nationale. Autre grand stade construit en 2009, le Camp Luis Ernesto Tapia (es) ou Mini Rommel, situé à côté du Stade Rommel Fernández.

De nombreux stade ont également été fortement rénové ces dernières années comme le Stade Áristocles Castillo à David avec une capacité de 2 500 personnes, qui a été rénové en 2008 ou encore le Stade Armando Dely Valdes situé dans la ville de Colón et ouvert en 1970 puis rénovée en 2003 et 2007, avec une capacité de 4 000 spectateurs. Dans le quartier populaire de San Miguelito, le Stade Bernardo Candela Gil (es) avec une capacité de 1.000 spectateurs, a été inauguré en 2008 alors que dans l'ouest du pays, le Stade San Cristóbal avec 2 500 places, a rouvert en 2009.

Parmi les autres stade d'une capacité supérieure à 2 500 spectateurs, il y a également le Stade Javier Cruz, qui a également été rénové en 2009 et le seul stade en herbe naturelle, le Stade Rommel Fernández utilisé pour la finale du tournoi.

Au Panama, comme dans de nombreuses régions du monde, les conditions climatiques sont difficiles ne favorisant pas l'entretien des pelouses naturelles, d'autant plus que les ressources financières sont limitées. Ainsi, l'utilisation de pelouse artificielle paraissait indispensable dans cette région et sept des plus grands stade du pays en ont ainsi été équipées.

Marketing[modifier | modifier le code]

Ballon officiel de la compétition depuis 2009.

Diffusion télévisuelle[modifier | modifier le code]

Les principales chaines de diffusion de la compétition dans le pays sont les trois plus grandes chaînes de sport du pays, TVMax, RPC TV (es) et la chaine payante Cable Onda Sports. En 2008, la diffusion est interrompu à cause du manque d'intérêt des téléspectateurs, mais lors des changements opéré par les dirigeants pour l'Apertura 2009 II, trois à cinq matchs par semaine sont à nouveau diffusés, puis la totalité des matchs à partir de l'Apertura 2010.

Sponsoring[modifier | modifier le code]

Quel que soit le nom officiel de la compétition, ANAPROF ou LPF, le championnat a toujours été sponsorisé par des entreprises privées qui en échange voyait leur nom apparaitre dans le titre de la compétition. Ainsi depuis sa création, le championnat a connu cinq dénominations différentes :

- 1988 : Coupe du Bayer

- 1989 : JVC FIFA

- 2003-2004 : Tournoi Bellsouth

- 2004-2009 : Tournoi de Cable & Wireless

- À partir de 2009 : Digicel Cup[21]

Ballon[modifier | modifier le code]

En 2009, le fournisseur de ballon a changé, la marque Adidas laisse la place à la marque Mitre (en), qui est la troisième marque de ballon utilisée dans la compétition depuis sa création. La marque japonaise Molten (en), qui reste ballon officiel de la FEPAFUT, a été le premier fournisseur du championnat pendant 15 saisons[22].

Qualification pour les tournois internationaux[modifier | modifier le code]

Depuis 2007 et la dernière édition de la Copa Interclubes UNCAF, les clubs du Panama ne peuvent se qualifier que pour une seule compétition internationale.

Les champions de chaque tournoi Apertura et Clausura sont qualifiés pour la Ligue des champions de la CONCACAF.

Clubs de la saison 2014-2015[modifier | modifier le code]

Club Ville 1re apparition Nb de tournois joués Nb de titres Stade Capacité
Alianza FC Panama City 1989 28 0 Camp Luis Ernesto Tapia (es) 900
Deportivo Árabe Unido Colón 1996 28 7 Stade Armando Dely Valdes 4 000
Chepo FC Chepo 2006 10 0 Camp Luis Ernesto Tapia (es) 900
Atlético Chiriquí David 2005 16 0 Stade San Cristóbal 2 500
CAI La Chorrera La Chorrera 2013 2 0 Stade Agustín Muquita Sánchez 8 000
Chorrillo FC Panama City 2001 22 2 Stade Javier Cruz 2 500
CD Plaza Amador Panama City 1988 35 5 Stade Javier Cruz 2 500
San Francisco FC La Chorrera 1988 35 7 Stade Agustín Muquita Sánchez 8 000
Sporting San Miguelito San Miguelito 1997 26 0 Camp Luis Ernesto Tapia (es) 900
Tauro FC Panama City 1988 35 10 Camp Luis Ernesto Tapia (es) 900

Localisation géographique des clubs[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Saison Vainqueur Score Finaliste Meilleur buteur Notes
Championnat Annuel
1988
Détails
CD Plaza Amador - Deportivo La Previsora Drapeau : Panamá Miguel Tello (13 buts)
1989
Détails
Tauro FC - Deportivo La Previsora Drapeau : Colombie Alonso Pacheco (18 buts)
1990
Détails
CD Plaza Amador - Tauro FC Drapeau : Panamá José Ardines (26 buts)
1991
Détails
Tauro FC - AFC Euro Kickers Drapeau : Panamá José Ardines (13 buts)
1992
Détails
CD Plaza Amador - Sporting de Colón Drapeau : Panamá José Ardines (20 buts)
1993
Détails
AFC Euro Kickers - Bravos del Projusa (es) Drapeau : Panamá José Ardines (12 buts)
Championnat Saisonnier
1994-95
Détails
San Francisco FC - Tauro FC Drapeau : Panamá José Ardines (20 buts)
1995-96
Détails
San Francisco FC - CD Plaza Amador Drapeau : Panamá José Ardines (25 buts)
1996-97
Détails
Tauro FC - AFC Euro Kickers Drapeau : Panamá Patricio Guevara (22 buts)
1997-98
Détails
Tauro FC - Deportivo Árabe Unido Drapeau : Panamá Luis Calamaris (21 buts)
1998-99
Détails
Deportivo Árabe Unido - Tauro FC Drapeau : Panamá Luis Calamaris (18 buts)
1999-00
Détails
Tauro FC - CD Plaza Amador Drapeau : Panamá René Mendieta (15 buts)
2000-01
Détails
Panamá Viejo FC - Tauro FC Drapeau : Panamá Luis Parra (16 buts)
Drapeau : Panamá Alberto Cerezo (16 buts)
Championnat Annuel
2001
Détails
Deportivo Árabe Unido - Drapeau : Panamá Ricardo Phillips (13 buts) (Aper.)
Drapeau : Panamá Roberto Brown (13 buts) (Clau.)
2002
Détails
CD Plaza Amador - Deportivo Árabe Unido Drapeau : Panamá Gabriel de los Rios (7 buts) (Aper.)
Drapeau : Panamá Anel Canales (10 buts) (Clau.)
2003
Détails
Tauro FC - Drapeau : Panamá Anel Canales (11 buts) (Aper.)
Drapeau : Colombie Hector Nazarith (9 buts) (Clau.)
Drapeau : Colombie Wilson Zuñiga (9 buts) (Clau.)
2004
Détails
Deportivo Árabe Unido - Drapeau : Panamá Jorge Dely Valdes (12 buts) (Aper.)
Drapeau : Panamá Alberto Zapata (16 buts) (Clau.)
Drapeau : Panamá Victor René Mendieta Juniors (16 buts) (Clau.)
2005
Détails
CD Plaza Amador - San Francisco FC Drapeau : Panamá Jorge Dely Valdes (11 buts) (Aper.)
Drapeau : Panamá Jorge Dely Valdes (13 buts) (Clau.)
2006
Détails
San Francisco FC - Tauro FC Drapeau : Panamá Luis Tejada (11 buts) (Aper.)
Drapeau : Panamá Cesar Medina (12 buts) (Clau.)
Championnat Semestriel
Apertura 2007
Détails
Tauro FC - San Francisco FC Drapeau : Panamá Edwin Aguilar (4 buts)
Clausura 2007
Détails
San Francisco FC - Deportivo Árabe Unido Drapeau : Panamá Gabriel Torres (9 buts)
Drapeau : Panamá Orlando Rodríguez (9 buts)
Apertura 2008
Détails
San Francisco FC - Tauro FC Drapeau : Panamá Cesar Medina (12 buts)
Clausura 2008
Détails
Deportivo Árabe Unido - Tauro FC Drapeau : Panamá Orlando Rodríguez (18 buts)
Apertura 2009 I
Détails
San Francisco FC - Chorrillo FC Drapeau : Panamá Edwin Aguilar (17 buts)
Apertura 2009 II
Détails
Deportivo Árabe Unido - Tauro FC Drapeau : Panamá Armando Polo (12 buts)
Clausura 2010
Détails
Deportivo Árabe Unido - San Francisco FC Drapeau : Colombie Johan de Ávila (10 buts)
Apertura 2010
Détails
Tauro FC - San Francisco FC Drapeau : Panamá Gabriel Ríos (8 buts)
Clausura 2011
Détails
San Francisco FC 3-2 Chorrillo FC Drapeau : Panamá Boris Alfaro (9 buts)
Drapeau : Panamá Brunette Hay (9 buts)
Apertura 2011
Détails
Chorrillo FC 4-1 CD Plaza Amador Drapeau : Panamá Delano Welch (8 buts)
Drapeau : Panamá César Medina (8 buts)
Clausura 2012
Détails
Tauro FC 2-1 Chepo FC -
Apertura 2012
Détails
Deportivo Árabe Unido 4-1 Chepo FC -
Clausura 2013
Détails
Sporting San Miguelito 4-1 San Francisco FC -
Apertura 2013
Détails
Tauro FC 1-0 San Francisco FC -
Clausura 2014
Détails
Chorrillo FC 1-0 Río Abajo FC (en) -
Apertura 2014
Détails
- -
Clausura 2015
Détails
- -

Bilans[modifier | modifier le code]

Bilan par club

Équipe Victoires
Tauro FC 10 (1989, 91, 97, 98, 00, 03, Aper. 07, Aper. 10, Clau. 12, Aper. 13)
San Francisco FC 7 (1995, 96, 06, Clau. 07, Aper. 08, Aper. 09 I, Clau. 11)
Deportivo Árabe Unido 7 (1999, 01, 04, Clau. 08, Aper. 09 II, Clau. 10, Aper. 12)
CD Plaza Amador 5 (1988, 90, 92, 02, 05)
AFC Euro Kickers 1 (1993)
Panamá Viejo FC 1 (2001)
Chorrillo FC 2 (Apertura 11, Clau. 14)
Sporting San Miguelito 1 (Clausura 13)

Bilan par province

Provinces Victoires
Panama 27
Colón 7

Records[modifier | modifier le code]

Clubs[modifier | modifier le code]

Plus grand nombre de participation pour un club: 37 participations pour le San Francisco FC, le Tauro FC et le CD Plaza Amador. (présent depuis la création du championnat)

Plus grand nombre de finales jouées: 20 finales pour le Tauro FC.

Joueurs[modifier | modifier le code]

Plus grand nombre de buts marqués par un joueur dans le championnat panaméen: 191 buts pour José Ardines (en) en 12 saisons.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]