Championnat de Tunisie de football

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ligue 1 tunisienne

Description de l'image  Logo federation tunisienne de football.svg.
Généralités
Création 1921
Organisateur(s) LTFA (1921-1956)
LTF (1956-1994)
LNFP (1994- )
Catégorie Division 1
Lieu Drapeau de la Tunisie Tunisie
Participants 16
Statut des participants Professionnels
Site web officiel
Palmarès
Tenant du titre ES Tunis (2013-14)
Plus titré(s) ES Tunis (26)
Crystal Clear app kworldclock.png
pour la compétition à venir voir :
Championnat de Tunisie de football 2014-2015

Le championnat de Tunisie de football, également appelé Ligue I ou Ligue I Pro (arabe : الرابطة المحترفة الأولى لكرة القدم), est un championnat national de football d'élite devenu professionnel en 1995.

Il est organisé en Tunisie dès 1907, par le comité tunisien de l'Union des sociétés françaises de sports athlétiques puis, à partir de 1921, par la Ligue de Tunisie de football (LTF), créée le 9 octobre de la même année et dont le premier président est René Soulmagnon. À partir de 1956, il est organisé par la Fédération tunisienne de football (FTF).

Histoire[modifier | modifier le code]

Le football a vu le jour en Tunisie en 1904 avec la création officieuse du Racing Club de Tunis, officialisé en 1905 mais qui devait attendre la création d'autres clubs à Tunis et à Bizerte pour participer à une compétition officielle. Puis le gouvernement est obligé, devant l'essor considérable du sport en plein air, de s'en occuper activement. Il distribue quelques subventions, bien maigres cependant. Un comité de l'Union des sociétés françaises de sports athlétiques, responsable de la gestion de tous les sports en Tunisie, est alors créé[1].

En 1910, un championnat de première série est organisé avec la participation du Racing Club, du Sporting Club de Tunis, du lycée Carnot de Tunis, de l'École coloniale d'agriculture, du Football Club de Tunis et du Red Star tunisois, et une deuxième série composée des secondes équipes du Racing, du Sporting et du Gallia Club. Le titre national est attribué à l'issue d'une finale entre le Racing et le Stade maritime de Bizerte (champion des escadres de la Méditerranée) sur le score de 2-0.

Mais de nombreuses équipes, souvent éphémères, disputent des matchs amicaux, à l'instar du Radès Club, de l'Amical Club, du Tunis Sport, de l'Ariana Club, du Stade tunisien, de l'Étoile sportive de Tunis, du Collège Sadiki, etc. Il y a alors très peu de joueurs tunisiens dont Hamadi Ben Dif (gardien du Racing), alors que la seconde équipe du lycée Carnot comprend des joueurs aux noms tunisiens[2] : Bouzid, Abdelwahab, Zaouchi, Djilani Romdhan, Fredj, H. Zaouch, Ahmed Sakka et Mustapha Romdhan.

Mais, fait insolite, La Dépêche tunisienne publie le 12 juin 1910 la liste des joueurs de l'équipe du Khereddine Club, appelés à jouer contre l'Ariana Club et qui sont tous Tunisiens : Abderrahman (capitaine), Babbou, Aichi, Jaouez, Ben Smaïl, Djaziri, Hammouda, Mohamed, Bechak, Tebourbi et Aguiri. C'est la première équipe intégralement tunisienne mais dont on n'a plus entendu parler par la suite et qui précède l'équipe du Comète Club, créé en 1914 mais qui ne survit pas à la Première Guerre mondiale.

Le Racing Club remporte le championnat en 1910, 1911 et 1914, puis en 1920 et 1921, alors que le Sporting de Ferryville est couronné en 1912 et 1913. Le championnat devient officiel avec la création de la LTF en 1921 et son affiliation à la Fédération française de football. Jusqu'en 1939, le titre de champion est attribué à l'issue de barrages entre les champions régionaux. Les grands clubs actuels sont créés durant cette période : Espérance sportive de Tunis (1919), Club africain et Sfax railways sports (1920), Étoile sportive du Sahel (1925), Club athlétique bizertin et Club sportif sfaxien (1928).

À partir de 1946-1947, un championnat d'« excellence » (division nationale) est créé et se dispute au niveau national. En 1944-1945, 1945-1946 et 1952-1953, le championnat n'est pas disputé et remplacé par un critérium (sorte de tournoi en poules où la participation n'est pas obligatoire). Ces années voient la création du Stade tunisien (1948).

Premiers clubs affiliés[modifier | modifier le code]

43 clubs se sont affiliés à la Ligue de Tunisie de football lors de sa création et ont été répartis comme suit[3] :

  • Division I :
  • Promotion I :
  • Division II :
    • Club africain
    • Jeanne d'Arc de Tunis
    • Gauloise de Tunis
    • La Radésienne
    • Red Star Club de l'Ariana
    • Svic Club de Tunis
  • Promotion II :
    • Africa Sports de Tunis
    • Arago Club de Tunis
    • Club sportif du Belvédère
    • Gallia Club
    • Orientale de Tunis
    • Alliance sportive
    • Kram olympique
    • Medjerdah de Medjez el-Bab
    • Tunis Sport
    • Union sportive béjaoise
  • District Centre et Sud :
    • Sfax olympique
    • France de Sfax
    • Éclaireurs de France de Sfax
    • Union sportive soussienne
    • Métlaoui Sports
  • District Nord :
    • Club olympique de Bizerte
    • Bijouville Club de Bizerte
    • Stade ferryvillois
    • Sporting Club de Ferryville
    • Club sportif du travail de Ferryville
    • Stade mateurois

Structure du championnat[modifier | modifier le code]

La première division est composée de seize clubs sélectionnés à la fin de chaque saison. Le club champion et le vice-champion étant qualifiés pour la Ligue des champions de la CAF et ceux classés entre les troisième et quatrième places sont répartis entre la Ligue des champions arabes et la Coupe de la CAF tandis que les deux derniers du classement sont relégués en Ligue II.

Droits TV[modifier | modifier le code]

Le 8 juillet 2010, à l'issue de la séance d'enchères sur les droits de diffusion jusqu'à la fin de la saison 2011-2012, la Fédération tunisienne de football signe un contrat avec Tunisie 7 et Tunisie 21 pour la retransmission télévisée des matches de la Ligue I, contre un montant de 5,2 millions de dinars.

Palmarès LTF[modifier | modifier le code]

  • 1934-35 : Italia (Tunis)
  • 1935-36 : Italia (Tunis)
  • 1936-37 : Italia (Tunis)
  • 1937-38 : Savoia de La Goulette (La Goulette)
  • 1938-39 : Club sportif gabésien (Gabès)
  • 1939-40 : pas de compétition
  • 1940-41 : pas de compétition
  • 1941-42 : Espérance de Tunis (Tunis)
  • 1942-43 : pas de compétition
  • 1943-44 : pas de compétition
  • 1944-45 (critérium de guerre) : CA bizertin (Bizerte)
  • 1945-46 (critérium de guerre) : CA bizertin (Bizerte)
  • 1946-47 : Club africain (Tunis)

Palmarès FTF[modifier | modifier le code]

Palmarès par équipe[modifier | modifier le code]

Club Ville Titres Années
Espérance sportive de Tunis
Star full.svgStar full.svg
Tunis 26[4] 1942, 1959, 1960, 1970, 1975, 1976, 1982, 1985, 1988, 1989,
1991, 1993, 1994, 1998, 1999, 2000, 2001, 2002, 2003, 2004,
2006, 2009, 2010, 2011, 2012, 2014
Club africain
Star full.svg
Tunis 12[5] 1947, 1948, 1964, 1967, 1973, 1974, 1979, 1980, 1990, 1992,
1996, 2008
Étoile sportive du Sahel Sousse 9 1950, 1958, 1963, 1966, 1972, 1986, 1987, 1997, 2007
Club sportif sfaxien Sfax 8 1969, 1971, 1978, 1981, 1983, 1995, 2005, 2013
Club athlétique bizertin Bizerte 4 1945, 1946, 1949, 1984
Stade tunisien Le Bardo 4 1957, 1961, 1962, 1965
Club sportif de Hammam Lif Hammam Lif 4 1951, 1954, 1955, 1956
Sfax railways sports Sfax 3 1934, 1953, 1968
Italia Tunis 3 1935, 1936, 1937
Union sportive tunisienne Tunis 3 1930, 1931, 1933
Stade gaulois Tunis 3 1923, 1924, 1927
Sporting Club Tunis 2 1926, 1928
Racing Club Tunis 2 1922, 1925
Jeunesse sportive kairouanaise Kairouan 1 1977
Club sportif gabésien Gabès 1 1939
Savoia de La Goulette La Goulette 1 1938
Avant garde Tunis 1 1929

Références[modifier | modifier le code]

  1. La Dépêche tunisienne, 27 mars 1925[réf. incomplète]
  2. Il n'a pas été possible de connaître les noms complets.
  3. « Les premiers clubs affiliés à la Ligue tunisienne de football », Almanach Sport 1956-1973, éd. Le Sport, Tunis, 1974, p. 165
  4. (fr) Palmarès de l'Espérance sportive de Tunis
  5. (fr) Palmarès du Club africain