Cartoon Wars II

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cartoon Wars II
Épisode de South Park
Titre original Cartoon Wars Part II
Numéro d'épisode Saison 10
Épisode 4
Code de production 1004
Réalisation Trey Parker
Scénario Trey Parker
Diffusion États-Unis : 12 avril 2006
France :
Chronologie
Précédent Cartoon Wars I Un million de petites fibres Suivant
Liste des épisodes de South Park
Saison 10 de South Park

Cartoon Wars II (Cartoon Wars Part II en version originale) est le quatrième épisode de la dixième saison de la série animée South Park, ainsi que le 143e épisode de l'émission. C'est aussi le deuxième épisode d'un diptyque qui commence avec Cartoon Wars I. C'est le premier épisode de la série à être victime de la censure, puisqu'une scène représentant le prophète Mahomet n'a pas pu être diffusée.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Après avoir laissé Kyle blessé sur le bord de la route, Cartman continue sa croisade et se rend au quartier général de l'équipe des Griffin, déterminé à supprimer la série une bonne fois pour toutes.

Résumé[modifier | modifier le code]

Au début de l'épisode, il est annoncé que la deuxième partie de l'histoire ne sera pas diffusée, et qu'un épisode de Terrance et Philippe sera montré à la place. Cet épisode contient une image du prophète Mahomet, qui est finalement censurée par la chaîne CBC. Après la diffusion, les deux humoristes se rendent chez le directeur de CBC pour se plaindre de cette censure, en lui disant que la série Les Griffin va, elle, diffuser une image non censurée de Mahomet. Le directeur leur répond que cela n'a aucune importance, car selon lui l'épisode des Griffin va lui aussi être censuré. C'est à ce point que l'histoire rejoint celle du premier épisode.

Ayant laissé Kyle blessé sur le bord de la route au premier épisode, Cartman arrive dans les studios de la Fox à Los Angeles. Il y rencontre Bart Simpson qui, comme lui, veut faire cesser la diffusion de la série Les Griffin. Suite à un petit concours pour savoir qui est le plus méchant entre eux deux, Cartman parvient à convaincre Bart de le laisser prendre les choses en main tout seul. Cartman rencontre les responsables de la chaîne et prétend être un petit danois du nom de Danny Pocket, dont le père a été tué dans un attentat suite à la controverse des images de Mahomet dans le journal danois Jyllands-Posten. Il leur demande de faire annuler l'épisode. Les responsables, touchés par son histoire, lui disent que les auteurs de la série refusent catégoriquement toute forme de censure, mais ils l'encouragent à rencontrer les auteurs pour essayer de les faire changer d'avis.

Kyle arrive lui aussi aux studios de la Fox pour faire échouer le plan de Cartman, mais Bart Simpson parvient à l'assommer et à l'enfermer dans un filet. Pendant ce temps, le président Bush organise une conférence de presse en disant aux journalistes que l'on ne peut rien faire contre les auteurs de la série Les Griffin, car ils refusent la censure et ils sont protégés par le Ier amendement de la constitution. Cartman parvient finalement à rencontrer les auteurs des Griffin, mais sa surprise est de taille et il se rend vite compte qu'il va avoir beaucoup de mal à négocier avec eux.

Commentaire[modifier | modifier le code]

Les créateurs utilisent Les Griffin comme média représentatif et Mahomet comme élément propice à la censure et parodient la réaction des occidentaux. À travers ce double épisode, Trey Parker et Matt Stone critiquent et parodient :

  • la série Les Griffin dans une certaine mesure ;
  • la montée de censure actuelle et l'affaiblissement de la liberté d'expression ;
  • la différence de traitement entre Mahomet et toute autre image religieuse ;
  • la peur et les réactions des gens face aux agissements des terroristes islamistes.

Les Griffin et le travail d'auteur[modifier | modifier le code]

La série Les Griffin est dépeinte comme mal dessinée, contenant des gags interchangeables entre les épisodes. On apprend que les auteurs sont des lamantins (au sens propre), qui écrivent de façon presque aléatoire en choisissant des « balles à idées dans lesquelles sont écrits un verbe, un nom ou une référence de la culture pop » et en les déposant dans un combinateur à idées. Certes, cela est utilisé pour montrer que « Même des lamantins pourraient écrire cette série » mais cela montre aussi que le travail d'un auteur est quelque chose de théorique et simpliste. Cela ne demande aucune violence ni agissement inconsidéré. C'est juste un travail d'auteur. On le voit aussi lors de la bataille entre Kyle et Cartman dans le studio de création de Les Rois du Texas (King of the Hill).

Liberté d'expression et réaction face aux menaces terroristes[modifier | modifier le code]

Les auteurs pensent que les gens se cachent parce qu'ils ne se soucient pas de la liberté d'expression parce que, au contraire, s'ils s'en souciaient, ils regarderaient. En se mettant la tête dans le sable de la sorte, ils ne font que jouer le jeu des terroristes. Ici, l'image d'un prophète, dont la diffusion est interdite par les instances religieuses du Moyen-Orient, va être diffusée sans censure. S'ensuivent alors des menaces et des oppositions religieuses. Cependant, d'après les auteurs, ces gens ne font que menacer, et quand ils contre-attaquent ce n'est qu'en caricaturant à nouveau (référence probable au concours international de caricatures sur l'Holocauste).

Les auteurs, défenseurs inconditionnels de la liberté d'expression, n'hésitent pas à interpeler directement Comedy Central à la fin de la première partie : « Est-ce que Comedy Central va se dégonfler ? » L'épisode essaye ainsi de montrer que la censure est devenue prévisible (ils le prouveront en tronquant le résumé de l'ouverture de la 11ème saison) et devenue inévitable avec ce que certains appellent « l'émergence du politiquement correct excessif ».

Malgré les efforts des auteurs à imposer leurs idées à Comedy Central, la chaîne a finalement refusé de diffuser l'image de Mahomet et l'a censurée, mais pas celle de Jésus. Le producteur exécutif de la série, Anne Garefino, a révélé que les producteurs avaient donné le choix aux auteurs de censurer la scène de Mahomet eux-mêmes, ou de laisser la chaîne Comedy Central le faire. Ils ont choisi de faire le message d'explications eux-mêmes.

En réalité, Trey Parker et Matt Stone redoutaient cette censure mais ne la souhaitaient pas. Ils ont donc mis en scène la réponse des terroristes avec une caricature de Jésus déféquant sur le drapeau américain, qui, elle, ne fut pas censurée par Comedy Central. Notons que Mahomet avait déjà été montré dans un épisode précédent de South Park, Les Super Meilleurs Potes, et apparaît même dans le générique de début de cet épisode.

L'épisode fut toutefois une terrible frustration pour ses auteurs à cause de cette censure qui met à mal la morale réelle de l'épisode, à savoir « Ce n'est pas grave de montrer Mahomet, c'est juste un homme, il reste là tranquille, il n'a rien fait », ce que les terroristes dans l'épisode, ne comprennent pas. Pour eux, cette représentation est moqueuse (on s'aperçoit cependant à la fin que c'est juste parce que la série Les Griffin ne leur plait pas). Les auteurs pensent qu'en réalité le fait est que les deux cultures, occidentale et islamique, ne se comprennent pas et qu'il est presque certain que si les grandes instances religieuses du moyen orient avaient compris que la représentation n'était pas offensante, il n'y aurait pas eu de controverse.

Controverse[modifier | modifier le code]

Le 20 avril 2006, le Parents Television Council, un des groupes de surveillance des médias les plus influents aux États-Unis, a critiqué pour avoir dépeint une désacralisation de Jésus Christ, ce qui est paradoxalement ce que l'épisode tend à démontrer[1].

Le choix de ne pas censurer l'image du Christ en sachant que celle de Mahomet le serait fut aussi très critiqué par William A. Donohue du groupe d'anti-diffamation de la Ligue Catholique. Donohue, qui par ailleurs critique souvent South Park, a déclaré que Stone et Parker oubliaient leurs principes et que « les hypocrites ultimes ne sont pas Comedy Central - c'est à eux que revient la décision de diffuser ou non l'image de Mahomet - mais ce sont Parker et Stone »[2],[3].

Ces critiques ont donné lieu à Le fantastique mystère de Pâques, une réponse à l'œuvre critique de William A. Donohue.

Guest stars[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  • Le début avec le remplacement de l'épisode attendu par un épisode de Terrance et Philippe, est une référence à l'épisode Jamais sans mon anus de la saison 2, qui était un poisson d'avril. Il avait remplacé la fin attendue de l'épisode précédent La mère de Cartman est une folle du cul.
  • Au début de l'épisode, on remarque que Terrance est plus gros que d'habitude, ce qui fait suite à l'épisode de la saison 5 Terrance et Philippe : de tempêtes en naufrage, dans lequel il était obèse. (il a un peu maigri).
  • Le comportement de Terrance et Philippe et la pré-fin sont un miroir de ce qui va arriver à Trey Parker et Matt Stone juste avant la diffusion de cet épisode, c'est-à-dire la censure d'une scène principale.
  • Aucun évènement de cet épisode ne se déroule à South Park.
  • Il est étrange que Stan ne parle pas de la fois où il a vu Mahomet dans l'épisode Les Super Meilleurs Potes
  • Pour convaincre Bart de le laisser prendre les choses en main, Cartman lui raconte ce qu'il a fait à Scott Tenorman dans l'épisode Scott Tenorman doit mourir.
  • Les deux épisodes "Cartoon Wars" sont référencés dans 200 et 201.
  • Rare épisode où on voit Terrance à la droite de Philippe PT au lieu de TP

Erreurs[modifier | modifier le code]

  • Au début de l'épisode, le chapeau et le haut des vêtements de Kyle sont abîmés, mais quand ce dernier rejoint Cartman à la Fox, ces mêmes accessoires apparaissent en bon état, alors qu'il n'a aucun bagage avec lui pour se changer (puisque ses bagages sont tombés dans le ravin avec le vélo).

Références culturelles[modifier | modifier le code]

  • Pendant le combat entre Cartman et Kyle, ils passent devant une affiche Cold Age : the Smackdown, une parodie du film de la Fox Ice Age : the Meltdown (L'Âge de glace 2), qui était le film classé numéro 1 au box-office au moment de la diffusion de l'épisode. Il s'agit également d'une parodie de l'habitude de la Fox à placer des publicités pour ce film dans leurs séries. L'écureuil représenté sur l'affiche ressemble fortement à celui présent dans l'épisode Le Noël des petits animaux de la forêt.
  • « Bart », bien qu'il ne soit jamais appelé par son nom, apparait ici ressemblant aux autres personnages de South Park. Dans l'épisode Les Simpson l'ont déjà fait, Bart apparait plus conforme à l'original, mais il s'agit de Dougie vu par Butters en pleine crise d'hallucinations "simpsoniennes".
  • Quand Cartman et Bart se mesurent verbalement pour déterminer qui est le plus méchant des deux, Bart fait référence à l'épisode Bart a perdu la tête, et Cartman à l'épisode Scott Tenorman doit mourir. Cette scène est similaire à celle qui apparait dans l'épisode Homer et sa bande, dans laquelle Bart se moque de l'enfant star Jay North à propos de son personnage Denis la petite peste.
  • Bart écrit de façon répétitive sur un mur la phrase « I hate Family Guy » (« Je déteste Les Griffin »), reprenant le gag du générique de début de la série Les Simpson.
  • Lorsque Cartman et Kyle tentent de convaincre le directeur des programmes de diffuser ou pas l'épisode de Family Guy, on peut apercevoir sur un mur un poster parodique de la série 24 heures chrono avec le profil de Jack Bauer, rebaptisée pour l'occasion "26" ou "Twenty Six".

Références[modifier | modifier le code]

  1. L. Brent Bozell South Park et Popetown Parents Television Council. 20 avril 2006.
  2. [1] 'South Park' Creators Skewer Own Network - Yahoo News and The Associated Press
  3. South Park offense une nouvelle fois sur Catholic League.org

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]