South Park : Le Bâton de la vérité

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir South Park
South Park
Le Bâton de la vérité
image

Éditeur Ubisoft
Développeur Obsidian Entertainment
Concepteur Zane Lyon (Directeur de projet)
Matt MacLean (Game Designer)
Eric Fenstermaker (Senior Designer)
Trey Parker & Matt Stone (scénaristes)

Date de sortie Drapeau des États-Unis 4 mars 2014[1]
Drapeau européen 6 mars 2014[1]
Genre Rôle
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme
Ordinateur(s)
Console(s)
Média BD (PlayStation 3)
DVD (Xbox 360, PC)
Langue Voix en anglais, textes en français.
Contrôle Manette de jeu ou clavier / souris

Évaluation ESRB : M ?
PEGI : 18

South Park : Le Bâton de la vérité (South Park: The Stick of Truth) est un jeu vidéo de rôle, basé sur l'univers du dessin animé South Park, développé par Obsidian Entertainment et édité par Ubisoft. D'abord prévu pour le 5 mars 2013, il est repoussé à la suite des problèmes financiers de THQ[2],[3]. Après l'acquisition du titre, Ubisoft annonce une sortie du jeu pour le 12 décembre 2013[4], mais se ravise le 31 octobre 2013 en repoussant sa mise sur le marché au 4 mars 2014 sur Windows, PlayStation 3 et Xbox 360 pour le marché américain[5], et le 6 mars 2014 pour l’Europe.

Résumé[modifier | modifier le code]

Un nouvel enfant vient d'emménager à South Park avec ses parents. Il ne parle pas et n'a pas d'amis dans la ville. Ses parents l'obligent à sortir de sa nouvelle maison afin de rencontrer des personnes de son âge. Il croise Butters en train de se battre contre un elfe. Après l'avoir aidé, Butters l’emmène au quartier général des Hommes. La-bas, le Grand Mage Cartman l'accepte dans son armée, lui apprend à se battre et le nomme « Connard ». Pour lui prouver sa confiance en lui, le chef lui montre le Bâton de Vérité, un artefact si puissant que celui qui le détient possède le pouvoir de manipuler le temps et l'espace. Tout juste après, les Elfes attaquent le repaire et le Bâton est volé. Clyde, qui était chargé de le garder, est banni du temps et de l'espace par Cartman (il n'a plus le droit de jouer avec eux).

Cartman souhaite récupérer l'artefact, mais il ne possède pas assez de soldats. Il envoie donc Connard chercher Tweek, Craig et Token afin qu'ils puissent l'aider. Après avoir fait cette tâche, les Hommes peuvent finalement attaquer l'endroit où le Bâton est gardé. C'est un elfe nommé « Le Barde » (Jimmy) qui en a la possession. Après avoir réussi à le battre, Connard redonne le Bâton a Cartman. Il retourne ensuite chez lui et va se coucher. Or, pendant la nuit, des aliens le kidnappent et lui insère un implant anal. Cependant, il rencontre le père de Stan, Randy. Avec l'aide de celui-ci, Connard réussit à faire s'écraser le vaisseau extraterrestre sur South Park, l'appareil va répandre un liquide de vert dans les égouts.

Le lendemain matin, Cartman découvre que les Elfes ont volé le Bâton durant la nuit. Il envoie Connard chercher les gothiques afin que ces derniers puissent les aider à envahir l'endroit où les Elfes ont caché l'objet de pouvoir : l'école.
Cette quête amène Connard à s'infiltrer dans la base que la CIA a installé à South Park afin d'étudier le vaisseau. Il apparait alors que le liquide vert change tout ce qu'il touche en Nazi Zombie. Plus tard, les Elfes arrivent et invitent Connard à les suivre. S'il accepte, il rejoint la base des Elfes et les deux chefs de l'armée Stan et Kyle lui explique que c'est en fait Cartman qui a caché le Bâton et que c'est interdit. Kyle demande à Connard de les aider. Tout dépendant de son choix, cela va influencer quelles armées envahit l'école et qui sont les alliés de Connard. Cependant, peu importe son choix, nous découvrons que c'est Clyde qui a volé le Bâton afin de venger et que Craig l'a aidé dans ce plan. Maintenant en possession de l'objet le plus puissant de l'humanité, Clyde se nomme le Seigneur des Ténèbres et enlève toute autorité à Cartman et Kyle. Ces derniers décident d'envahir la base de Clyde, mais il est tard et les enfants doivent aller se coucher.

Durant la nuit, les Gnomes voleurs de Slip viennent réveiller Connard et ce dernier se lance à leur poursuite. Après un combat épique, les adversaires se battent sur le lit des parents de Connard (pendant que ceux-ci étaient en train de faire l'amour), Connard obtient le pouvoir de changer de taille à volonté.

Le jour d'après, Kyle et Cartman décide d'unir leur armées afin de vaincre Clyde. Pourtant, même leur forces combinés n'est pas suffisant. Ils envoient Connard recruter les Filles afin qu'elles participent à leur jeu. Elles acceptent à une condition : Connard doit découvrir qui lancent des fausses rumeurs mentionnant que certaines filles iraient régulièrement à la clinique d'avortement. Le joueur s'y infiltre et trouve des documents écrits en français. Cependant, l'hôpital est rapidement envahie par des fœtus Nazi Zombie. Connard s'échappe après avoir fait un faux avortement sur Randy. Afin de pouvoir déchiffrer les documents, Connard se rend au Canada où ils rencontrent le Ministre du Québec qui traduit les dossiers. Il donne ses informations aux Filles qui sont d'accord pour jouer avec eux.

Les différents armées ont maintenant suffisamment de troupes pour attaquer le repaire de Clyde. Connard se fraie un chemin jusqu'au sommet où il affronte Craig puis il se retrouve avec les autres enfants devant M.Esclave attaché à un poteau et une bombe chatomique dans l'anus. L'armée a décidé que le meilleur moyen d'éviter la diffusion du liquide extraterrestre serait de faire exploser South Park. Étant le seul à savoir faire un avortement et pouvant changer sa taille. Connard s’infiltre dans l'anus et remonte jusque dans l'estomac où il pratique un avortement sur la bombe pour la désactiver. La ville sauvé, Connard retrouve finalement Clyde qui ressuscite le Chef avec l'aide de la substance verte. Après l'avoir vaincue, Cartman reprend la Bâton et pousse Clyde.

Cependant, la victoire est de bien courte durée puisque la CIA arrive et dit à Connard un terrible secret. Il est le Dovahkin (l'enfant de dragon en référence à Skyrim), une personne qui a la capacité de se faire des amis très rapidement. Cependant, personne ne s'en soucie et ne veulent que récupérer le Bâton. Le Chef de la CIA demande pourquoi ils y tiennent tant et Cartman lui explique le pouvoir de l'artefact. Le chef de la CIA croit alors le Mage et décide de garder le Bâton pour lui. Or, Kenny arrive à le lui voler, mais il se retourne contre ses amis et s'allie au Chef de la CIA. Nous apprenons que Kenny est en réalité l'enfant caché d'une elfe et d'un orc. De plus, il est aussi le légitime héritier du Bâton. Connard et ses alliés l'affrontent, mais peu importe comment il le tue, Kenny ressuscite grâce au liquide vert. Les enfants décident de briser la règle ultime : ne pas péter sur les couilles d'un homme. Cartman attrape Kenny et Connard lui pète dessus. L'explosion inverse les transformations en zombie et tout redevient comme avant. Cartman, Kyle, Stan et Connard décide de jeter le Bâton dans le lac de la ville à cause de son trop grand pouvoir. Il se demande à quoi ils peuvent jouer et laissent Connard décider. Ce dernier leur répond alors : « Je vous emmerde et je rentre à ma maison. »

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Le joueur incarne un jeune enfant de 10 ans qui vient juste d'emménager en ville. Il doit, avec ses camarades, faire face à une multitude de dangers, notamment en affrontant des ennemis présents dans la série, comme les Hommes crabes ou les gnomes voleurs de slips. En plus des quatre héros de la série, le joueur aura aussi comme alliés la plupart des autres enfants de South Park.

Développement[modifier | modifier le code]

Trey Parker et Matt Stone travaillent sur le scénario et supervisent le développement. Pour la version américaine, le doublage de la majorité des personnages est réalisé par l'équipe de la série. Le doublage en version française est, quand a lui, remis en question, THQ en difficulté financière n'a pas su trouver d'accord avec les comédiens français de la série animée et a par ailleurs laissé entendre que la localisation de son jeu n'était pas une priorité[6].

La première bande-annonce du jeu est dévoilée le 4 juin 2012.

À la suite de la faillite de THQ, les droits d'édition pour le jeu sont acquis par Ubisoft pour un montant de 3 265 306 dollars[3]. Le développement du jeu se termine le 12 février 2014[7].

Censure[modifier | modifier le code]

Les versions européennes sur consoles de salon, bien qu'évaluées PEGI 18, comprennent sept scènes censurées. Un écran présente alors Caïn effectuant un Facepalm sur fond de drapeau européen[8],[9]. Quelques heures avant sa mise sur la marché européen, la sortie du jeu est annulée en Allemagne et en Autriche, l'éditeur du jeu prétextant un « symbole inconstitutionnel » afin de repousser la sortie du titre dans ces deux pays[10]. La version PC n'est, quant à elle, pas censurée.

Trois mini-jeux sont retirés de la version australienne du jeu à la suite du refus par l'Australian Classification Board d'évaluer le titre[11]. Dans cette version, les scènes censurées imposent un écran présentant un koala en larmes[12].

Accueil[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes reçues

Presse papier
Média Note
Edge (GB) 8/10[13]
Presse numérique
Média Note
Gamekult (FR) 8/10[14]
GamesRadar (US) 4.5/5 stars[15]
IGN (US) 9/10[16]
Jeuxvideo.com (FR) 18/20[17]
Agrégateurs de notes
Média Note
GameRankings (PC) 87,06 %[18]
(PS3) 85,67 %[19]
(X360) 82,33 %[20]
Metacritic (PS3) 86/100[21]
(PC) 84/100[22]
(X360) 82/100[23]

Le jeu est très bien reçu par la presse spécialisée. Les sites d'agrégation de notes GameRankings et Metacritic comptabilisent pour la version PC : 87,06 % et 84/100[18],[22], la version PlayStation 3 cumule les scores de 85,67 % et 86/100[19],[21], et la version Xbox 360 atteint 82,33 % et 82/100[20],[23].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Greg Miller, « South Park: The Stick of Truth Delayed », IGN,‎ 31 octobre 2013 (consulté le 31 octobre 2013)
  2. THQ : South Park, Metro et Company of Heroes repoussés
  3. a et b THQ n'est plus
  4. http://www.xboxygen.com/News/15904-South-Park-Le-Baton-de-la-Verite-arrive-le-12-decembre
  5. http://www.shacknews.com/article/81833/south-park-the-stick-of-truth-delayed-to-march-4
  6. « La version française de South Park : Le Bâton de la vérité n'est pas une priorité » sur Jeuxvideo.com.
  7. Chris Pereira, « South Park: The Stick of Truth Goes Gold », IGN,‎ 12 février 2014 (consulté le 5 mars 2014)
  8. « 7 scènes censurées pour South Park ».
  9. « La censure sur South Park en image ».
  10. « South Park retardé en Allemagne et en Autriche ».
  11. Jenna Pitcher, « Three mini-games removed from South Park: The Stick of Truth Australia, now features a crying Koala », Polygon, Vox Media,‎ 19 décembre 2013 (consulté le 5 mars 2014)
  12. Kocobe, « L’Europe n’est pas la seule à avoir son écran de censure personnalisé, voici celui de l’Australie », Le Journal du Gamer,‎ 5 mars 2014 (consulté le 12 mars 2014).
  13. « South Park: The Stick Of Truth review », Edge,‎ 7 mars 2014 (consulté le 7 mars 2014)
  14. Thomas Mangot, « Test de South Park : Le Bâton de la vérité », sur Gamekult,‎ 4 mars 2014
  15. Cooper Hollander, « South Park: The Stick of Truth Review », sur GamesRadar,‎ 4 mars 2014 (consulté le 4 mars 2014)
  16. McCaffrey Ryan, « South Park: The Stick of Truth Review », sur IGN,‎ 4 mars 2014 (consulté le 7 mars 2014)
  17. [87], « Test de South Park : Le Bâton de la vérité », sur Jeuxvideo.com,‎ 4 mars 2014
  18. a et b (en) « South Park: The Stick of Truth for PC », sur GameRankings, CBS Interactive (consulté le 4 mars 2014)
  19. a et b (en) « South Park: The Stick of Truth for PlayStation 3 », sur GameRankings, CBS Interactive (consulté le 4 mars 2014)
  20. a et b (en) « South Park: The Stick of Truth for Xbox 360 », sur GameRankings, CBS Interactive (consulté le 4 mars 2014)
  21. a et b (en) « South Park: The Stick of Truth for PlayStation 3 Reviews », sur Metacritic, CBS Interactive (consulté le 4 mars 2014)
  22. a et b (en) « South Park: The Stick of Truth for PC Reviews », sur Metacritic, CBS Interactive (consulté le 4 mars 2014)
  23. a et b (en) « South Park: The Stick of Truth for Xbox 360 Reviews », sur Metacritic, CBS Interactive (consulté le 4 mars 2014)

Lien externe[modifier | modifier le code]