Camelot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Camelot (homonymie).
illustration par Gustave Doré de Camelot, dans Les Idylles du Roi, d'Alfred Tennyson, 1868

Camelot, aussi appelée Camaloth ou Camaaloth, est une ville.

Camelot était le siège de la cour du roi Arthur, souverain de « Bretagne », soit l’actuel emplacement de l'Angleterre (au sud du mur d'Hadrien), du pays de Galles et de l’Armorique. Arthur et la reine Guenièvre y tenaient leur cour où fut instituée la Table ronde.

Sources anciennes[modifier | modifier le code]

Il est difficile de situer ce lieu mentionné pour la première fois dans un seul des manuscrits du Moyen Âge (vers 1200) du Lancelot ou le Chevalier de la charrette de Chrétien de Troyes. Le lieu n’y est pas décrit en détail. Chrétien semble reprendre l’avis de Geoffroy de Monmouth pour qui Carleon (Caerleon au pays de Galles) est le siège principal de la cour d’Arthur, Camelot n’étant probablement qu’une initiative d'un copiste. C’est à partir du Lancelot-Graal que Camelot prend de plus en plus d’importance et finit par remplacer Caerleon. Dans la tradition galloise (Culhwch ac Olwen ou les Triades galloises), la cour principale d’Arthur est située à Celliwig en Cornouailles. Selon les Triades, les deux autres cours sont à Mynyw et Pen Rhionydd. Mynyw a été situé à Saint David's, Pen Rhionydd n’a pas encore été localisé.

Sites archéologiques ou villes actuelles pouvant être Camelot[modifier | modifier le code]

  • Cadbury Hill : site le plus souvent associé à Camelot, il se situe près de Glastonbury dans le Somerset et présente les vestiges d’une colline fortifiée d’origine celte qui aurait été occupée jusqu’à la fin du VIe siècle[1],[2] et [3] ; les fouilles archéologiques (dont celles de 1913) ont révélé une succession de talus et de fossés protégeant la butte de South Cadbury. Ces fortifications entouraient un site d'environ 7 hectares. Il est donc possible d'imaginer que ce soit là la résidence d'un seigneur de première importance, à la fin du Ve et début du VIe siècle[4].
  • Viroconium, dans le Shropshire[5], site considéré par les historiens, (avec Cadbury Hill) comme étant un bon candidat[6] à la ville où vivait un chef de guerre qui à inspiré la légende du Roi Arthur. En effet, la ville fut la quatrième colonie romaine de la province de Bretagne, dont la population dépassait les 6 000 individus[7]. Bien que sur son déclin, la ville a continué, de façon inhabituelle, d’être occupée après le départ des Romains en 410. Un certain nombre de fortifications en bois ont été érigées sur le site et aux alentours des anciens thermes, en particulier un important bâtiment muni d’ailes que l’on présente comme un centre administratif ou un palais.
  • Camaret : ville côtière située sur une position importante protégeant Brest à la pointe du Finistère et dont le nom s'écrit Kameled[8] en breton.

A tort, on évoque aussi souvent le site de Colchester (ville d'importance majeure au Ier siècle après J.C. appelée Camulodunum par les Romains[10]) bien que la ville, située à l'est de l'île de Bretagne, fut sous domination saxonne dès la fin du Ve siècle, alors que la résistance bretonne avait lieu dans l'ouest de l'île et ne pouvait par conséquent abriter la cour d'Arthur ou d'un quelconque chef dans ces conditions.

Camelot dans les fictions modernes[modifier | modifier le code]

Le monde arthurien centré autour de Camelot servit d’inspiration à de nombreux artistes contemporains de tous genres, que ce soit en poésie, en cinématographie (Excalibur, Monty Python : Sacré Graal !, Lancelot où la ville est étrangement appelée "Camelo", etc.) ou encore dans le monde du jeu vidéo, Dark Age of Camelot.

"Camelot" est le surnom donné au poste de police fictif de la 55° Brigade de la Police de New York dans la série New York 911 entre 1999 et 2005. Le commissariat porte ce surnom car il est situé a l'angle du boulevard King et de la rue Arthur (dans l'histoire). Par ailleurs, le premier épisode de la série se nomme "Bienvenue a Camelot" et le dernier "Adieu Camelot".

Dans la saison 9 de Stargate SG-1, le royaume de Camelot est installé sur une planète homonyme. C’est là-bas que Merlin a conçu son arme anti-Ori.

En 2005, est diffusée sur la chaine M6, la mini-série Kaamelott, créée par Alexandre Astier. L’œuvre humoristique et épique conte les (més)aventures du Roi Arthur et des Chevaliers de la Table ronde. Le château de Camelot, résidence du Roi et de ses sujets, y est, dès lors, le théâtre d'évènements plus loufoques les uns que les autres.

En 2008, la série télévisée Merlin est créée et diffusée sur la BBC. Cette série relate la jeunesse de Merlin et du roi Arthur, avec de nombreux remaniements. Dans la série c'est le Château de Pierrefonds qui prend les traits du château légendaire de Camelot.

En 2011, Camelot est diffusée sur la chaîne Canal+ à partir du premier avril. Cette série américano-irlandaise créée par Morgan O'Sullivan et Michael Hirst s'inspire du roman de Thomas Malory intitulé Le Morte d'Arthur.

Références[modifier | modifier le code]

  1. EBK: South Cadbury Castle, Somerset
  2. http://www.geocities.com/EnchantedForest/Cottage/4304/arthursrealm/cadbury.html photos de Cadbury Castle
  3. Wikipédia anglophone (en)
  4. Arthur d'Alban Gautier, maitre de conférence en histoire médiévale, Université Côte d'Opale, livre aux éditions Ellipses, 2007
  5. http://www.legendofkingarthur.co.uk/central-england/viroconium.htm
  6. http://mitchtestone.blogspot.fr/2008/10/camelot-candidates-viroconium.html
  7. http://www.grahamphillips.net/trail/3_camelot.htm
  8. William Smith, Dictionnaire Etymologique, LSA éd., 1940
  9. William Caxton EBK: Caerwent, Gwent
  10. The Official King Arthur View