Bulbe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bulbe (homonymie).
Bulbe d'échalotes.
Bulbilles d'ail sauvage (Allium vineale) germant.

Un bulbe est une pousse souterraine verticale disposant de feuilles modifiées utilisées comme organe de stockage de nourriture par une plante à dormance.

Un bulbe disposant de feuille à la base n'en développe généralement pas d'autres. Il contient des réserves de nourriture pour permettre à la plante de survivre dans les situations adverses.

La base feuillue peut dépasser et entourer le centre du bulbe comme dans le cas du lys (bulbe écailleux) ou cerner complètement le centre du bulbe comme dans certains cas. Une tige modifiée sort de la partie supérieure du bulbe et la croissance de la plante se fait par ce biais. Les racines sortent de la partie inférieure du bulbe.

Les cormes (crocus, glaïeul, etc.) ont l'aspect d'un bulbe mais sont constitués d'une tige renflée entourée de tuniques. D'autres types d'organes de stockage (tels que les rhizomes, et les truffes) sont parfois appelés (par erreur) des bulbes. Le nom correct pour ce type de plante est géophyte. Certaines orchidées épiphytes forment un organe de stockage aérien nommé pseudobulbe, qui ressemble un peu à un bulbe.

Les plantes formant de vrais bulbes sont toutes des monocotylédones :

Bulbille[modifier | modifier le code]

L'« arbre à oignon » forme des batteries de petits bulbes à la place des fleurs.

Certains lys forment de petits bulbes appelés bulbilles.
De nombreux membres de la famille des Alliaceae, tel que Allium sativum (ail), forment des bulbilles au niveau des fleurs, apparaissant quand la fleur fane, ou même parfois à la place de la fleur ; alors que les bulbilles des autres espèces (ex: Allium schoenoprasum sont souterrains)

La Gagée à spathe ne se reproduit que de manière végétative par les bulbilles. Presque toutes les populations européennes ne sont d'ailleurs constituées que d'un seul clone. Un seul pied peut produire jusque 54 bulbilles. Ils se déplacent vraisemblablement sur de courtes distances avec les mouvements du sol, lors de la chute d'un arbre ou d'un fouissement animal, ou sur de longues distances par l'intermédiaire du ruissellement et des cours d'eau[1].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Tanja Pfeiffer, Anja Klahr, Angela Peterson, Igor G. Levichev et Martin Schnittler, « No sex at all? Extremely low genetic diversity in Gagea spathacea (Liliaceae) across Europe. », Flora - Morphology, Distribution, Functional Ecology of Plants, vol. 207, no 5,‎ mai 2012, p. 372-378 (ISSN 0367-2530, DOI 10.1016/j.flora.2012.03.002, lire en ligne)

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :