Uwe Boll

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Boll.

Uwe Boll

Description de cette image, également commentée ci-après

Uwe Boll en 2005 sur le tournage de In the Name of the King

Naissance (48 ans)
Wermelskirchen
Nationalité Drapeau d'Allemagne Allemand
Profession Réalisateur, scénariste et producteur
Films notables Blackwoods
Heart of America

Uwe Boll est un réalisateur, scénariste et producteur allemand, né le à Wermelskirchen (Allemagne).

Biographie[modifier | modifier le code]

Uwe Boll est un réalisateur connu pour ses adaptations de jeux vidéo au cinéma. L'insuccès critique de ses films[1] aurait normalement pu ralentir sa carrière de réalisateur. Ce ne fut pas le cas grâce au système de financement allemand. Il l’explique dans son livre Comment faire du cinéma en Allemagne, se comparant à l’occasion à David Lynch[2] ou Martin Scorsese, alors qu'il est plus souvent taxé d'être un « nouvel Ed Wood »[3], et est surnommé par la presse américaine master of error[4].

Il se fait remarquer en septembre 2006 en défiant ses détracteurs et critiques aussi bien amateurs que professionnels à la boxe. Uwe Boll n’ayant pas signalé son ancienne carrière de boxeur, il remporte le défi et déclare : « Un poing dans la gueule, c’est le meilleur moyen d’aimer mes films ! »[5] Une pétition sur internet ayant obtenu plus de trois cent mille signatures[6] a été lancée pour le supplier d’arrêter le cinéma. Pourtant Boll continue d’adopter une attitude provocante en déclarant par exemple, en 2007, que « Postal est meilleur que tous les films présentés au Festival de Cannes cette année. Mais quelle que soit la bouse qu’ils aient tournée, ce sont toujours les mêmes réalisateurs qui sont invités. »[7].

Uwe Boll est chargé de l’adaptation du jeu vidéo Far Cry pour l’année 2007, le tournage est prévu au Canada et un rôle a été mis aux enchères sur Internet[8].

Uwe Boll a également proposé à la société Blizzard Entertainment d’acheter leurs droits sur un film traitant de l’univers Warcraft, qui aurait refusé l'offre[9],[10].

En 2010, il déclenche la polémique en diffusant le trailer perturbant de son dernier film : Auschwitz[11], un film qu'il affirme à vocation pédagogique pour les jeunes allemands[12].

On citera notamment, parmi les films les « mieux » notés par les critiques et spectateurs[réf. nécessaire], ceux qui traient de sujets réels tels que Darfur ou Heart of America (inspiré par la tuerie de Littleton), Tunnel Rats, sur la guerre du Vietnam, mais aussi ses films prenant pour thématiques des sujets de société, tels que Stoic, qui traîne de la délinquance et des prisons, Rampage[13], inspiré des tueurs de type spree-killer, qui est le second film de Boll à se centrer sur le sujet après Heart of America, ou encore Bailout : The Age of Greed, sorti en France sous le titre Assault on Wall Street[14], et qui traite de la crise économique et son impact sur les classes moyennes et populaires.

Filmographie[modifier | modifier le code]

R. Réalisateur, S. Scénariste, P. Producteur

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) La terrible vérité sur le pire réalisateur du monde.
  2. (en) « La meilleure partie (ironique) de Alone in the Dark est les commentaires du DVD, où nous devons entendre Uwe Boll comparer son bébé à Aliens, Year of the Dragon, The Relic, et à la fin, à un film de David Lynch ! »
  3. (en) Uwe Boll interviewé par Wired.
  4. (fr+en): section « nickname / surnom » : « Master of error ».
  5. (en) Article Uwe SMASH!!, Ain’t it cool News.
  6. (en) Texte de la pétition en ligne, petitiononline.com.
  7. (fr) « La réalité est de mauvais goût », Actualités liberation.fr, publié le 28 juin 2007.
  8. (en) Prix de départ €2,498 (US $3,360). Le gagnant serait resté 5 jours sur le lieu de tournage et aurait dû couvrir ses frais de déplacement et d’hôtel.
  9. (en)Uwe Boll Won’t Ever Be Entering The World Of Warcraft, MTV Movies Blog, publié le 18 avril 2008. Consulté le 24 juillet 2009
  10. Blizzard : celui qui a dit non à Uwe Boll, CanardPC, publié le 21 avril 2008. Consulté le 24 juillet 2009.
  11. Allocine.fr
  12. [1]
  13. [2]
  14. [3]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :