Jaune de méthyle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jaune de méthyle
Jaune de méthyle
Jaune de méthyle
Identification
Nom IUPAC 4-diméthylaminoazobenzène
Synonymes

p-diméthylaminoazobenzène
C.I. 11020
C.I. Solvent Yellow 2

No CAS 60-11-7
No EINECS 200-455-7
Apparence Poudre orangée
Propriétés chimiques
Formule brute C14H15N3  [Isomères]
Masse molaire[1] 225,289 ± 0,0129 g/mol
C 74,64 %, H 6,71 %, N 18,65 %,
Propriétés physiques
fusion 116 °C (décomposition)
Solubilité eau : faible (13,6 mg·l-1)
Précautions
Directive 67/548/EEC
Toxique
T



SIMDUT[3]
D1B : Matière toxique ayant des effets immédiats graves
D1B, D2A,
Classification du CIRC
Groupe 2B : Peut-être cancérogène pour l'homme[2]
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le jaune de méthyle, 4-diméthylaminoazobenzène ou paradiméthylaminoazobenzène est composé aromatique dérivé de l'azobenzène. Il change de couleur en fonction de l'acidité de la solution, c'est donc un indicateur de pH :

Couleurs du jaune de méthyle forme acide
rouge
zone de virage
pH 2.9 à pH 4.0
forme basique
jaune

C'est un cancérogène possible [4].

Sous le nom de « jaune beurre », il a été utilisé comme additif alimentaire avant que sa toxicité n'ait été reconnue[5] .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. IARC Working Group on the Evaluation of Carcinogenic Risks to Humans, « Evaluations Globales de la Cancérogénicité pour l'Homme, Groupe 2B : Peut-être cancérogènes pour l'homme », sur http://monographs.iarc.fr, CIRC,‎ 16 janvier 2009 (consulté le 22 août 2009)
  3. « C.I. solvent yellow 2 » dans la base de données de produits chimiques Reptox de la CSST (organisme québécois responsable de la sécurité et de la santé au travail), consulté le 25 avril 2009
  4. Pocket Guide to Chemical Hazards 0220 du NIOSH
  5. Opie, E. L., « The Pathogenesis of Tumors of the Liver Produced by Butter Yellow », The Journal of Experimental Medicine, vol. 80, no 3,‎ 1944, p. 231–246 (PMID 19871411, PMCID 2135460, lire en ligne [PDF])