Bakong

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bakong
Image illustrative de l'article Bakong
Photographie du temple
Présentation
Nom local ប្រាសាទបាគង
Culte Hindouisme
Type Temple
Début de la construction 881
Géographie
Pays Drapeau du Cambodge Cambodge
Commune Rolûos
Coordonnées 13° 20′ 10″ N 103° 58′ 27″ E / 13.335987, 103.97411613° 20′ 10″ Nord 103° 58′ 27″ Est / 13.335987, 103.974116  

Géolocalisation sur la carte : Cambodge

(Voir situation sur carte : Cambodge)
Bakong

Le Bakong (en khmer, "Crinum asiaticum (Amaryllidacées), plante herbacée à belles fleurs blanches") est le temple d'état d'Indravarman I, consacré en 881. Ce temple-montagne est érigé sur le site de Hariharālaya (actuellement Rolûos) près d'Angkor au Cambodge.

Il est dédié à Śiva personnalisé en Indreshvara (le protégé d'Indra), déïfication d'Indravarman I.

Construit juste après le Preah Kô, il est le prototype de nombreux temples-montagne hindouistes khmers ; c'est une pyramide à cinq degrés sur une base carrée de 65 m de côté, décorée de garuda, nâga et yakṣa, dont les escaliers sont gardés par des lions. Ses décorations sont en très mauvais état pour la plupart.

Sur cette terrasse était érigée une tour centrale qui a été remplacée au XIIe siècle par une tour dans le style d'Angkor Vat.

Le temple est entouré de trois murs d'enceinte avec des ouvertures en forme de gopura. Dans l'enceinte intérieure, plusieurs tours (prasat) entourent la pyramide ainsi que de petits bâtiments, tous construits en brique sauf les linteaux qui sont en grès finement sculpté.

La pyramide centrale a été reconstituée par anastylose par Maurice Glaize entre 1936 et 1943 à partir d'un amas de pierres, résultant de l'épreuve du temps, de destructions et de remaniements.

Les enceintes externes sont alternées avec des douves.

Galerie[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]