Terrasse du Roi lépreux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Terrasse du Roi lépreux
Image illustrative de l'article Terrasse du Roi lépreux
Statue du roi lépreux (XVe siècle)
Présentation
Culte Bouddhisme
Début de la construction XIIe siècle
Géographie
Pays Drapeau du Cambodge Cambodge
Région Baray oriental
Commune Angkor Thom
Coordonnées 13° 26′ 54″ N 103° 51′ 22″ E / 13.448333, 103.85611 ()13° 26′ 54″ Nord 103° 51′ 22″ Est / 13.448333, 103.85611 ()  

Géolocalisation sur la carte : Cambodge

(Voir situation sur carte : Cambodge)
Terrasse du Roi lépreux

La Terrasse du Roi lépreux est située au nord de la Terrasse des éléphants, dans l'ancienne ville d'Angkor Thom, sur le site d'Angkor, au Cambodge.

Description et historique[modifier | modifier le code]

Les deux terrasses ont été établies à la fin du XIIe siècle par Jayavarman VII et bordent à l'Est l'ancien Palais royal permettant de dominer la grande place centrale d'Angkor Thom.

Groupe d'un homme et trois femmes, sculptés dans la pierre.
Un bas-relief de la terrasse.

Sa façade de grès d'environ 25 m de côté et 6 m de haut formant grossièrement un « U » est entièrement ornée de bas-reliefs très ouvragés représentant le panthéon hindouiste dont les omniprésents nāgas, garuḍas et kumbhandás.

Chaque rangée représente un monde. Ainsi la rangée inférieure évoque le monde marin.

Les travaux de restauration, menée par l'EFEO (École française d'Extrême-Orient) sous la direction de Christophe Pottier ont repris depuis 1992 en utilisant la technique de l'anastylose. Ils ont en outre permis la mise au jour d'un autre mur orné, deux mètres derrière le premier et de dégager un corridor permettant d'apprécier sa décoration tout aussi abondante. On y trouve entre autres une originalité, un cheval à cinq têtes. La raison de cette juxtaposition reste mystérieuse ; peut-être une symbolique liée au Mont Meru ?

Une des hypothèses sur l'utilisation de cette terrasse est qu'elle ait été un men, lieu d'incinération des rois.

La statue qui a donné son nom à la terrasse date du XVe siècle ; elle représente probablement Yama, le dieu hindouiste de la Mort ou l'un de ces assistants, l'Inspecteur des qualités et des fautes. Pour éviter les vols elle est conservée au Musée national du Cambodge à Phnom Penh, une copie la remplace.

Un des angles du bas-relief
Animaux marins de la terrasse

Évocations dans la littérature[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :