Phimeanakas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Phiméanakas
Image illustrative de l'article Phimeanakas
Le temple de Phimeanakas
Présentation
Culte Hindouisme
Type Temple
Début de la construction XIe siècle
Géographie
Pays Drapeau du Cambodge Cambodge
Région Province de Siem Reap
Commune Siem Reap
Coordonnées 13° 26′ 44″ N 103° 51′ 21″ E / 13.44556, 103.8558313° 26′ 44″ Nord 103° 51′ 21″ Est / 13.44556, 103.85583  

Géolocalisation sur la carte : Cambodge

(Voir situation sur carte : Cambodge)
Phiméanakas

Le Phiméanakas ("char céleste" en khmer, d'origine sanskrite) est un temple hindouiste dans l'enceinte du palais royal de l'ancienne ville d'Angkor Thom sur le site d'Angkor.

Il a été bâti sous le règne de Rājendravarman II (entre 941-968). Lors de l'édification de son palais royal (vers 1040) Sūryavarman Ier le reconstruit sous la forme d'une pyramide qui lui servait probablement de temple particulier. Il fut appelé la « Tour d'or » par Zhou Daguan (Tchéou Ta-Kouan).

De ce temple d'environ 35 m sur 28 m à la base restent les trois premiers étages massifs, construits en blocs de latérite, sobrement décorés de lions et d'éléphants à chaque coin. Des escaliers extrêmement raides mènent à une terrasse supérieure de 30 m par 23 m d'où la vue est superbe sur le Baphûon voisin.

Les niveaux supérieurs, élevés sur un plan cruciforme, sont en grande partie effondrés. Il faut y noter les restes d'une galerie couverte qui courait sur tout le périmètre, une première à Angkor.

Il est actuellement en mauvais état.

Le temple était la demeure du roi où, dit-on, il s'unissait avec une déesse protectrice qui abandonnait la nuit son corps de serpent pour celui d'une belle jeune femme.

Au Nord du temple, à quelques dizaines de mètres, se trouve le Sras Srei, un bassin rectangulaire vraisemblablement utilisé par les rois pour des ablutions rituelles et peut-être des spectacles nautiques. Une inscription suggère qu'il était réservé aux hommes, un autre bassin plus petit situé à l'Est du Sras Srei, étant destiné aux épouses, concubines et personnages féminins de la cour royale.

Phimeanakas. Sculpture
Le Sras Srei

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :