Baccalauréat économique et social

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Article général Pour un article plus général, voir Baccalauréat en France.
Le baccalauréat économique et social dans les études secondaires en France

En France, le baccalauréat économique et social ou plus communément bac ES (qui a succédé au baccalauréat série B) est une des trois séries du baccalauréat général. Il propose un enseignement axé sur la culture économique et introduit à la sociologie.

Préparation au lycée[modifier | modifier le code]

En seconde[modifier | modifier le code]

Les élèves qui souhaitent suivre la section économique et sociale sont incités à prendre l'enseignement d'exploration sciences économiques et sociales. Les SES n'ont rien d'obligatoire : on peut intégrer la première ES sans les avoir prises en seconde. Cependant, un rattrapage peut être décidé par le lycée en première pour les élèves n'ayant pas suivi l'enseignement au préalable.

Cependant avec la réforme de 2010, tous les enseignements d'exploration suivis en seconde permettent l'accès à toutes les filières. Autrement dit, le choix de l'enseignement d'exploration n'a que peu ou pas d'incidence sur l'orientation ou la non-orientation en première économique et sociale. Un bon niveau en SES, histoire-géographie et en mathématiques est nécessaire mais également dans les langues et en français.

En première[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Première économique et sociale.

Les sciences économiques et sociales y prennent le plus gros volume horaire (5 h). Cependant le français, les mathématiques et l'histoire-géographie occupent également une place importante. L'enseignement est complété par des matières secondaires (occupant moins de place dans l'emploi du temps des élèves) : les langues vivantes, l'éducation civique juridique et sociale, le sport, les sciences.

Il faut savoir qu'avant la réforme du lycée en 2011, seuls les SVT était enseignées. Cependant, avec la réforme du lycée en 2011, la physique-chimie est intégrée dans l'enseignement scientifique avec les SVT à raison d'1h30 par semaine. Ces 2 sciences sont regroupées dans une seule et même épreuve : l'enseignement scientifique qui se déroule aux épreuves anticipées. En revanche, l'enseignement scientifique est enseignée par deux professeurs des deux matières.

Jusqu'en juin 2011 (avant la réforme du lycée), les élèves de premières ES doivent également choisir une spécialité entre mathématiques, langues, ou option SES (en réalité de la science politique). Ces trois spécialités au choix ont chacune une durée de deux heures et un coefficient deux. Depuis la rentrée 2011, les élèves n'ont plus à choisir l'enseignement de spécialité en première mais en terminale.

À la fin de l'année les élèves passent les épreuves anticipées du baccalauréat (français et sciences).

En terminale[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Terminale économique et sociale.

Les élèves approfondissent leurs connaissances et méthodologie des SES, ainsi que leurs connaissances en mathématiques, en histoire et géographie. Ces matières à forts coefficients au bac (entre 5 et 7 voire 9 si SES est prise en spécialité), sont stratégiques dans la réussite de l'examen. À cela s'ajoute la découverte de la philosophie, le perfectionnement dans les langues, l'EPS...

Les élèves choisissent une spécialité dont le coefficient sera élevé de deux. Le choix de la matière n'est pas déterminée par l'option obligatoire prise en première.

Il existait trois profils correspondant à une ou deux spécialités (jusqu'en 2012) :

  • ES - mathématiques avec spécialité mathématiques
  • ES - SES avec approfondissement du programme de sciences économiques et sociales (science politiques et divers auteurs, économistes et sociologues importants).
  • ES - langues vivantes avec spécialité LV1 renforcée ou LV2 renforcée.

L'une des spécifications de la série ES au vu des autres bac généraux était le passage à l'oral de la LV2 et LV1 si pris en spécialité.

Depuis la rentrée 2012, 3 nouveaux enseignements de spécialités sont proposés :

  • sciences sociales et politiques,
  • économie approfondie,
  • mathématiques appliquées.

Les épreuves (session 2012)[modifier | modifier le code]

La répartition des épreuves, leur durée et leur coefficients sont déterminés par les tableaux suivants[1].

Épreuves obligatoires[modifier | modifier le code]

Épreuves anticipées (depuis 2012)[modifier | modifier le code]

Épreuve Coefficient Nature de l’épreuve Durée
Français 2 écrite 4 heures
Français 2 orale 20 minutes
Sciences[N 1] 2 écrite 1 heure 30
Travaux personnels encadrés 2[N 2] écrite et orale 30 minutes[N 3]

Épreuves terminales (depuis 2013)[modifier | modifier le code]

Épreuve Coefficient Nature de l’épreuve Durée
Mathématiques 5 écrite 4 heures
Sciences économiques et sociales 7 écrite 4 heures
Histoire et géographie 5 écrite 4 heures
Langue vivante 1 (étrangère) 3 écrite (coef. 1,5) compréhension orale (coef. 0,75) expression orale (coef. 0,75) 3 heures
Langue vivante 2 (étrangère) 2 écrite (coef. 1) compréhension orale (coef. 0,5) expression orale (coef. 0,5) 2 heures
Philosophie 4 écrite 4 heures
Éducation physique et sportive 2 CCF[N 4]

Épreuves de spécialité à partir de la session 2013[modifier | modifier le code]

Épreuve Coefficient Nature de l’épreuve Durée
Économie approfondie 2 écrite 1 heure[N 5]
Sciences sociales et politiques 2 écrite 1 heure[N 5]
Mathématiques appliquées 2 écrite 0 heure[N 6]

Épreuves de spécialité (avant 2013)[modifier | modifier le code]

Le candidat choisissait une épreuve parmi

Épreuve Coefficient Nature de l’épreuve Durée
Sciences économiques et sociales[N 7]
Mathématiques[N 7]
Langue vivante de complément
(étrangère ou régionale)[N 7]
2 Oral 20 minutes
Éducation physique et sportive de complément[N 8] 2 CCF[N 4]

Poursuite d'études[modifier | modifier le code]

La filière ES étant une filière générale, le bachelier ES a vocation à continuer ses études, n'ayant pas de qualifications pratiques à faire valoir sur le marché du travail :

  • Comme tous les bacheliers généraux, 2/3 des bacheliers ES s'oriente vers l'université dans les filières AES (administration économique et sociale), économie-gestion, droit, histoire, géographie, sociologie, langues vivantes (LLCE/LEA), Staps...
  • Une partie s'oriente dans des filières courtes en BTS et DUT tertiaires.
  • Une partie s'oriente vers les écoles spécialisées : essentiellement paramédical (tel que les IFSI pour devenir infirmier/infirmière...), journalisme, commerce et gestion, social, arts...
  • Certains s'engagent en classe préparatoire (CPGE) en vue des concours d'entrée à l'ENS, HEC Paris, ou dans les écoles de commerce.
  • Ils peuvent présenter les concours d'entrée dans les Instituts d'études politiques (IEP) où les bacheliers ES sont majoritairement représentés.

Taux de réussite[modifier | modifier le code]

Les taux de réussite au baccalauréat général série ES[2] :

  • 89.7 % pour la session 2014
  • 91.8 % pour la session 2013
  • 89,3 % pour la session 2012
  • 87,7 % pour la session 2011
  • 86,1 % pour la session 2010
  • 88,5 % pour la session 2009
  • 86,8 % pour la session 2008
  • 88,4 % pour la session 2007
  • 84,4 % pour la session 2006
  • 85,2 % pour la session 2005
  • 85,9 % pour la session 2004

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. L'épreuve de sciences remplace l'ancienne épreuve d'enseignement scientifique à partir de la session 2013. L'épreuve comprend aussi la Physique-chimie depuis la rentrée 2011 avec les SVT.
  2. Seuls les points supérieurs à la moyenne sont retenus et mutipliés par 2.
  3. pour un groupe de 3 candidats
  4. a et b contrôle en cours de formation
  5. a et b Épreuve groupée avec l'épreuve obligatoire lorsque le candidat a choisi l'un de ses enseignements en spécialité. (dans ce cas, l'épreuve de SES passe d'une durée de 4 heures à 5 heures et son coefficient passe de 7 à 9)
  6. Épreuve groupée avec l'épreuve obligatoire lorsque le candidat a choisi la même discipline en spécialité. (dans ce cas, l'épreuve de mathématiques change un exercice par un autre du programme de spécialité et son coefficient passe de 5 à 7)
  7. a, b et c Épreuve groupée avec l'épreuve obligatoire lorsque le candidat a choisi la même discipline en spécialité.
  8. Épreuve obligatoire pour les élèves ayant suivi l’enseignement d'EPS complémentaire.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Baccalauréat général série économique et sociale (ES) », sur eduscol.education.fr,‎ 21 octobre 2009
  2. Education.gouv.fr

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]