Arthur (film, 1981)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Arthur.

Arthur

Titre original Arthur
Réalisation Steve Gordon
Scénario Steve Gordon
Acteurs principaux
Sociétés de production Orion Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Comédie
Sortie 1981
Durée 97 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Arthur est un film américain écrit et réalisé par Steve Gordon, et sorti en 1981.

Il met en vedette Dudley Moore dans le rôle d'Arthur Bach, millionnaire playboy New-Yorkais, alcoolique et sans grande ambition, faisant face à un mariage arrangé avec une riche héritière, mais qui finit par tomber amoureux d'une jeune fille modeste du Queens.

Arthur récolta plus de 82 millions au box-office américain, le plaçant au quatrième rang des films les plus lucratifs de 1981. Le film a reçu quatre nominations aux Oscars, remportant celui du meilleur acteur dans un second rôle et de la meilleure chanson originale.

Une suite, Arthur 2, a été réalisée en 1988 par Bud Yorkin, toujours avec Dudley Moore et Liza Minnelli, ainsi qu'un remake réalisé par Jason Winer en 2011 avec Russell Brand.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Arthur Bach (Dudley Moore) est un enfant gâté, alcoolique et playboy de New York qui aime se faire promener en limousine par son chauffeur dans Central Park. Il est l'héritier de la fortune de son père (Thomas Barbour) s'élevant à plus 750 millions de dollars. Cette fortune ne lui sera accordée qu'en épousant Susan Johnson (Jill Eikenberry), une jeune femme de bonne famille, mais surtout de classe supérieure. Arthur n'aime pas Susan, mais sa famille sent qu'elle le fera enfin grandir. Arthur accepte à contrecœur ce mariage arrangé, mais rencontre une serveuse du Queens de classe ouvrière, Linda Marolla (Liza Minnelli) et en dépit du fait qu'elle est une voleuse, se sent attiré par elle.

Arthur lutte contre sa promesse de mariage avec Susan. Alors qu'il visite sa grand-mère (Geraldine Fitzgerald), Arthur lui fait part de ses sentiments pour Linda, mais cette dernière l'averti à nouveau qu'il sera désavoué. Son valet, Hobson (John Gielgud), qui a été plus comme un père pour lui que le vrai père d'Arthur, se rend compte qu'Arthur commence à mûrir et encourage secrètement Linda à assister à la soirée de fiançailles d'Arthur, lui expliquant qu'il sait reconnaître un jeune homme amoureux. Hobson est hospitalisé et Arthur se précipite à son chevet. Après plusieurs semaines, Hobson meurt et Arthur, qui était resté sobre pendant toute cette période, se réfugie dans l'alcool. Le jour de son mariage, il se rend au café où Linda travaille et lui fait la grande demande. A l'église, le père de Susan, Burt Johnson (Stephen Elliott), tente de le poignarder avec un couteau à fromage avant que Marthe ne puisse intervenir.

Un Arthur ensanglanté et échevelé annonce qu'il n'y aura pas de mariage et quitte l'Église. Linda se rend à ses côtés pour panser ses blessures, il s'ensuit une discussion sur la vie dans la classe normale et sans argent. Horrifiée, Martha lui dit qu'il peut avoir sa fortune car aucun Bach n'a jamais été dans la classe ouvrière. Arthur refuse, mais à la dernière minute, parle en privé à Martha. Quand il revient à côté de Linda, il lui dit qu'il a de nouveau refusé - l'invitation à dîner de Martha, mais il a accepté l'argent. Le chauffeur Bitterman (Ted Ross) s'en réjouit et emmène le couple pour une ballade dans Central Park.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Arthur est le seul film réalisé par Steve Gordon, mort l'année suivante d'une crise cardiaque à l'âge de 44 ans.

Un extrait du dialogue[modifier | modifier le code]

Dans un grand magasin, Arthur et son majordome Hobson voient Linda voler une cravate.

Arthur : "Hobson, vous avez vu ça ?

Hobson : Oui

Arthur : Elle a volé cette cravate. C’est un crime parfait : les filles ne portent pas de cravate ! Ah, si, ça leur arrive. Donc, ce n’est pas un crime parfait, mais c’est un bon crime.

Hobson : Oui. Ce serait un crime parfait si elle avait tué la cravate. Qu’est qui vous rend si heureux dans tout ça ?" [1]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. [In a department store, Arthur and Hobson see Linda stealing a man’s tie.] Arthur: Hobson, did you see that? Hobson: Yes. Arthur: She stole that tie! It's the prefect crime; girls don't wear ties! Although some do; it's not a perfect crime, but it's a good crime. Hobson: Yes; if she murdered the ties it would be the perfect crime. Why are you so happy about all this? . In Wikiquote , http://en.wikiquote.org/wiki/Arthur_%28film%29

Liens externes[modifier | modifier le code]