Armée chilienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Armée chilienne
(es) Ejército de Chile
Image illustrative de l'article Armée chilienne
Fondation 1817
Commandement
Commandant en chef Humberto Oviedo Arriagada

L'Ejército de Chile est l'armée de terre du Chili, la branche terrestre des Fuerzas Armadas de Chile.

Cet organisme est chargé de la défense militaire du Chili, dont la mission est de maintenir l'intégrité territoriale et la souveraineté nationale du pays. L'actuel commandant en chef est le General de Ejército Humberto Oviedo Arriagada et sa devise institutionnelle est Siempre vencedor, Jamás vencido.

Organisation[modifier | modifier le code]

Organigramme de l'armée de terre chilienne en 2006

Arme blindée dans les années 2000[modifier | modifier le code]

Un des chars Leopard 2 chiliens.
Un HUMVEE chilien.
Cérémonie en 2006.

Quatre Régiments Renforcés (Regimientos Reforzados, ou R.R.) disposent d’un bataillon de 14 chars (Grupo de Caballería Blindada, Groupe de cavalerie blindée). Il s’agit des R.R. no 2 “Cazadore”, basé à Iquique, R.R. no 5 “Lanceros” à Puerto Natales, R.R. no 6 “Matucana” à Arica et R.R. no 15 “Dragones” à Punta Arenas.

L'équipement principal est le Leopard 2 dont 118 exemplaires d'occasion ont été commandés en 2006 et dont la réception en unités a commencé en 2008[1].

Génie[modifier | modifier le code]

Les unités du Génie militaire peuvent être de trois types : une compagnie, un bataillon (dans ces deux cas, attachés à un Regimiento Reforzado) ou un régiment.

L'armée de terre comprend deux Regimientos de Ingenieros, le no 5 “Punta Arenas”, à Punta Arenas et le no 8 “Chiloé” à Coyhaique, dans le sud du pays.

Trois Regimientos Reforzados ont un bataillon du génie :

  • le R.R. no 1 “Topater” (Batallón de Ingenieros no 1 “Atacama” basé à Calama, à plus de 2 000 m d’altitude près d’Antofagasta),
  • le R.R. no 6 “Matucana” (Batallón de Ingenieros no 6 “Azapa”)
  • et le R.R. no 9 “Arauco” (Batallón de Ingenieros no 4 “Arauco” basé à Osorno près de Puerto Montt).

Trois autres disposent d’une compagnie du génie :

  • le R.R. no 2 “Cazadores” (Compañía de Ingenieros no 7 “Aconcagua”),
  • le R.R. no 3 “Yungay” (Compañía de Ingenieros de Montaña no 2 “Puente Alto”, compagnie du Génie de montagne basée à Los Andes au nord de Santiago)
  • et le R.R. no 17 “Los Ángeles” (Compañía de Ingenieros Reforzada, une compagnie renforcée basée à Los Ángeles dans le centre du pays) [2].

Armement de l'Armée du Chili actuel [Quand ?][modifier | modifier le code]

Nom Origine Type En service
Leopard 2 A4CHL Drapeau de l'Allemagne Allemagne Char de combat 200[3]
Leopard 1V Drapeau de l'Allemagne Allemagne Char de combat 140
Marder 1A3 Drapeau de l'Allemagne Allemagne Véhicule de combat d'infanterie 280
AIFV YPR-765 Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Véhicule de combat d'infanterie 320
Mowag Piranha Drapeau de la Suisse Suisse Véhicule de transport de troupes 340
M113 Drapeau des États-Unis États-Unis Véhicule de transport de troupes 427
Humvee Drapeau des États-Unis États-Unis Véhicule militaire multi-rôles 200
Land Rover Defender Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Véhicule militaire multi-rôles 180
AIL Storm Drapeau d’Israël Israël Véhicule militaire multi-rôles 400
M-109 Drapeau des États-Unis États-Unis Canon automoteur 48
Gepard Drapeau de l'Allemagne Allemagne Canon antiaérien 48

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Eric Baltzer, « L'armée chilienne », sur Assaut,‎ 2008 (consulté le 18 janvier 2008)
  2. Assaut no 31, juillet 2008
  3. Aging Leopards Prowl The Andes

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :