Ari Graynor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gaynor.

Ari Graynor

Description de cette image, également commentée ci-après

Ari Graynor lors de la première de Ten Year, au Festival international du film de Toronto en 2011.

Nom de naissance Ariel Geltman Graynor
Naissance 27 avril 1983 (31 ans)
Boston, États-Unis
Nationalité Drapeau : États-Unis Américaine
Profession Actrice
Films notables Une nuit à New York
Bliss
(S)ex List
American Sexy Phone
Séries notables Fringe

Ari Graynor, née Ariel Geltman Graynor le 27 avril 1983, à Boston, dans l'État du Massachusetts), est une actrice américaine.

Elle débute sa carrière très jeune, avec une première apparition à la télévision dans quatre épisodes de la troisième saison de la série Les Soprano, en 2001, suivi de ses débuts au cinéma deux ans plus tard dans Mystic River, de Clint Eastwood dans un rôle secondaire. Elle attendra 2008 pour obtenir son premier rôle important dans le film Une nuit à New York, dans lequel elle incarne Caroline, la meilleure amie de Nora, interprétée par Kat Dennings. Au même moment, elle tient le rôle récurrent de Rachel Dunham, sœur de l'agent Olivia Dunham dans la série télévisée Fringe.

Bien qu'ayant tourné dans des productions cinématographiques destinés à un large public (Sex List, Crazy Night, Baby-sitter malgré lui), une grande partie de sa filmographie est constituée de films indépendants, jouant dans des longs-métrages tels que Bliss, Conviction et American Sexy Phone, dont elle est également productrice exécutive. En 2014, elle reprend le rôle de Cameron Diaz dans l'adaptation télévisée de Bad Teacher.

Parallèlement, elle mène une carrière au théâtre, dans des pièces joués à Broadway ou off-Broadway, jouant même un segment de pièce écrit par Woody Allen.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ari Graynor est née à Boston dans le Massachusetts. Elle est la fille de Joani Geltman, spécialiste du rôle parental et de Greg Graynor, entrepreneur[1],[2]. Sa mère est issue d'une famille juive, tandis que son père est un Catholique polonais. Elle est élevée dans la religion juive[3],[4],[5].

Elle étudie d'abord à Buckingham Browne & Nichols, une école privée puis à Trinity College, à Hartford, dans le Connecticut.

Carrière[modifier | modifier le code]

Les débuts[modifier | modifier le code]

La carrière d'Ari Graynor débute en 2001 : lorsqu'elle à dix-sept ans, elle tient le rôle de Caitlin Rucker, une étudiante sexuellement dévergondée et maniaco-dépressive dans quatre épisodes de la série télévisée Les Soprano. De cette première expérience, elle dira : « C'était un spectacle assez magnifique, surtout pour ma première fois[N 1] »[6].

Toutefois, elle devra attendre l'année 2003 pour obtenir d'autres rôles, tout d'abord un rôle secondaire dans la série New York, unité spéciale, suivi d'un autre rôle de soutien, qui débute sa carrière cinématographique dans le thriller Mystic River, de Clint Eastwood. « C'était un tel plaisir que ce soit ma première expérience sur un film. Avec lui [Eastwood] comme metteur en scène, ainsi que toutes les personnes autour, c'était tout simplement incroyable. Mon travail était minime, j'étais dans quelques scènes, mais toute l'expérience était incroyable[N 2] », dira-t-elle plus tard à propos du tournage[6].

Bien que son rôle dans Mystic River, qui a rencontré à la fois un succès critique et commercial dès sa sortie, soit secondaire, sa participation au film lui permet de lui ouvrir la voie pour jouer dans d'autres projets cinématographiques durant les deux années qui ont suivi, avec la comédie dramatique Book of Love, qui met l'acteur australien Simon Baker en vedette, suivi du drame Imaginary Heroes avec Sigourney Weaver et Jeff Daniels et de la comédie dramatique décalée Game 6, partageant l'affiche avec Michael Keaton et Robert Downey Jr.[6] . C'est durant cette même période qu'elle retourne vers ses racines théâtrales avec un premier rôle dans la pièce Brooklyn Boy, pièce de Broadway écrite par Donald Margulies, qui fut bien accueilli[6],[7].

Elle fait son retour au cinéma en 2006 dans des rôles de soutien dans la comédie For Your Consideration, satire réalisée par Christopher Guest et, dans un tout autre registre, dans les drames An American Crime, aux côtés d'Ellen Page et Catherine Keener et La Dernière mise, avec Famke Janssen. Elle fait des apparitions comme guest star, notamment dans la série télévisée Les Experts : Miami, où son personnage rase ses cheveux. Répondant, quelques années plus tard, à une question d'une interview, à savoir si elle s'était vraiment rasé la tête pour les besoins du rôle, elle répondra que non et qu'elle a porté « juste une perruque »[N 3], ajoutant que « c'était le seul travail » qu'elle a fait, ne voulant pas le faire avec « une sorte de regret », car elle avait « vraiment besoin d'argent »[N 3],[8].

Les rôles importants et la consécration[modifier | modifier le code]

En dépit d'une filmographie assez impressionnante, Ari Graynor est passé par une période prolongée en 2008, quand elle n'a pas pu trouver de travail quelconque : « Je n'avais pas travaillé depuis sept mois. J'étais dans un de ses horribles trous noirs pour une actrice en pensant probablement que je ne travaillerai plus[N 4] »[6],[9].

Toutefois, la chance lui sourit pour le mieux lorsqu'elle reçoit le scénario du film Une nuit à New York. Le script a résonné en elle, qui savait qu'elle allait incarner Caroline, la meilleure amie ivre de Norah, interprétée par Kat Dennings[6]. À l'origine, le directeur du casting lui a dit de passer une audition pour le rôle de Norah, en plus de celui de Caroline, mais Graynor s'est senti connecté par ce rôle, car, admettant que le personnage est bien écrit, pensant qu'elle ne pourrait plus jamais interpréter un « rôle qui serait tellement amusant à jouer »[6],[9],[10]. Pour se mettre dans le rôle, elle l'a exécutée comme si « elle allait vomir dans [sa] bouche »[6]. « J'étais obsédé par elle depuis le début[N 5] » dira-t-elle, à propos de son personnage[6],[10].

Ari Graynor (4e personne en partant de la droite, en robe rouge) avec l'équipe du film Une nuit à New York, au Festival International du Film de Toronto, en 2008.

L'instinct de l'actrice a payé, puisque le film rencontre un accueil critique favorable[11],[12], obtient plusieurs nominations dans de nombreux prix de cinéma[13] et fait un score honorable au box-office, avec 33 544 594 $ de recettes mondiales, dont 31 487 293 $ aux États-Unis, pour un budget de 10 millions[14].

Par la suite, elle tient le rôle de Rachel Dunham dans la série Fringe, qu'elle incarnera durant 15 épisodes, de 2009 à 2010[15]. Fan de J.J. Abrams, créateur et producteur de Fringe, elle qualifie son expérience comme « une incroyable opportunité sur un show apprécié avec des gens formidables»[6].

L'année 2009 est marqué par la présence de la jeune actrice dans deux films, Be Bad !, dans lequel elle prête ses traits à la jeune petite amie du personnage de Steve Buscemi et retrouve Michael Cera après Une nuit à New York et Bliss, premier long-métrage réalisé par Drew Barrymore. Pour Be Bad!, elle trouva « amusant de jouer une figure parentale bizarre» concernant le personnage incarné par Cera[16], alors que pour Bliss, le tournage fut assez physique, pour lequel elle a eu notamment une blessure au niveau du coccyx, bien que cette expérience fut assez amusante pour elle[10]. Malgré de bons accueils critiques, les deux films ne rencontrent pas de succès commerciaux[14].

Après une courte apparition dans la comédie Crazy Night et un second rôle dans Conviction, Ari Graynor obtient un rôle important – celui de la fiancée d'un dealer d'ecstasy dans Jewish Connection, qui ne connaît qu'une sortie limitée sur le territoire américain[17] et un faible score au box-office[18]. En 2011, elle tient le rôle de la sœur d'Anna Faris dans la comédie romantique (S)ex List, qui obtient un accueil critique négatif[19] et un faible succès commercial[14], tout comme son film suivant, Baby-sitter malgré lui, dans lequel elle est l'amie du personnage de Jonah Hill.

Parallèlement à sa carrière cinématographique et télévisée, elle mène une carrière prolifique au théâtre avec des rôles dans des pièces jouées off-Broadway (Trust), ainsi qu'un rôle dans Relatively Speaking, pièce jouée à Broadway dans lequel elle apparait dans l'un des trois segments, Honeymoon Motel, écrit par Woody Allen[20],[21]. Plus récemment, elle apparaît dans la pièce The Perfomers.

En août 2012, elle est l'affiche de la comédie American Sexy Phone, long-métrage où elle tient un premier rôle, aux côtés de Lauren Miller (également co-scénariste et productrice) et officie comme productrice exécutive. Graynor y incarne Katie, jeune femme séduisante et délurée qui s'associe avec sa colocataire — incarné par Miller — afin de créer une société de téléphone rose. Le rôle de Katie a été spécifiquement écrit pour la jeune actrice, Miller s'inspirant de sa prestation dans Une nuit à New York. Le film, tourné en seize jours à New York, est présenté au Festival de Sundance en janvier de la même année, rencontre un accueil critique mitigée, mais toutefois la prestation de Graynor est remarquée puisque Entertainment Weekly note qu'il s'agit de son film, étant comme « Kate Hudson possédée par l'esprit de Bette Midler »[22]. Au box-office, le film ne rencontre pas un énorme succès commercial, du fait d'une sortie limitée au cinéma, ne parvenant qu'à totaliser que 1,3 million de dollars de recettes[23].

En 2013, elle reprend le rôle de Cameron Diaz dans l'adaptation télévisée du film Bad Teacher, qui devrait être diffusé sur CBS au courant de 2014[24],[25].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Ari Graynor est sorti avec l'acteur Eddie Kaye Thomas, avec qui elle a joué la pièce off-Broadway Dog Sees God: Confessions of a Teenage Blockhead[21],[26]. Le couple s'est installé dans le quartier d'East Village, à New York[27]. Toutefois, le couple s'est séparé et Graynor est parti s'installer à Los Angeles au cours de l'hiver 2011-2012[21].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Source : Broadway World.com

Voix françaises[modifier | modifier le code]

En France[modifier | modifier le code]

et aussi :

Au Québec[modifier | modifier le code]

Note : La liste indique les titres québécois[32].
et aussi :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Citation originale : « That was a pretty great gig, and especially for it to be my first »
  2. Citation originale : « It was such a thrill for that to be my first experience on film. With him as a director, plus all the people in it, it was just incredible. My actual work was minimal, I was in just a few scenes, but the whole experience of it was amazing
  3. a et b Citation originale : « No! That is the only job that I ever did that I didn't want to do and sort of regret doing, but I really needed money. But that was just a wig cap. »
  4. Citation originale : « I had not worked in seven months. I was in one of those horrible actor black holes of really thinking that I'd probably never work again.  »
  5. Citation originale : « I was obsessed with her from the beginning »
  6. a et b Pièce jouée off-Broadway

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Ari Graynor Biography », sur TV Guide (consulté le 6 juillet 2013)
  2. (en) Matthew Blank, « PLAYBILL.COM'S CUE & A: Relatively Speaking Star Ari Graynor »,‎ 20 septembre 2011 (consulté le 6 juillet 2013).
  3. (en) « Ari Graynor talks about 'Holy Rollers' and 'What's Your Number' – PopWrap », Nypost.com,‎ 12 mai 2010 (consulté le 5 décembre 2010)
  4. (en) Curt Schleier, « Ari Graynor on Jewish Mothers and Phone Sex », sur The Jewish Daily Forward,‎ 31 août 2012 (consulté le 6 juillet 2013).
  5. http://ethnicelebs.com/ari-graynor
  6. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j (en) « Ari Graynor », sur AskMen (consulté le 6 juillet 2013).
  7. http://www.playbillvault.com/Person/Detail/103421/Ari-Graynor
  8. (en) Robert De Salvo, « Q&A: 'For a Good Time, Call...' Ari Graynor », sur Next Movie,‎ 29 août 2012 (consulté le 7 juillet 2013).
  9. a et b Freydkin, Donna, « 'Infinite Playlist' has a New York beat for city girl Graynor », USA Today,‎ octobre 7, 2008 (lire en ligne)
  10. a, b et c http://www.nypost.com/p/blogs/popwrap/item_sX2PCRc9cNOsFhn1XyO4aM
  11. (en) « Nick and Norah's Infinite Playlist », sur Rotten Tomatoes (consulté le 17 juillet 2013).
  12. (en) « Nick and Norah's Infinite Playlist », sur Metacritic (consulté le 17 juillet 2013).
  13. (en) « Awards for « Nick and Norah's Infinite Playlist » », sur IMDb (consulté le 17 juillet 2013).
  14. a, b et c (en) « Ari Graynor Box Office », sur The Numbers.com (consulté le 17 juillet 2013).
  15. (en) « Filmographie par séries T.V. de l'actrice », sur IMDb (consulté le 17 juillet 2013).
  16. http://www.ew.com/ew/article/0,,20230833,00.html
  17. http://www.imdb.com/title/tt1143896/releaseinfo
  18. http://www.imdb.com/title/tt1143896/business
  19. « What's Your Number? (2011) », Rotten Tomatoes (consulté le 1 octobre 2011)
  20. « Ari Graynor: Anatomy of a Sundance 'it' girl », Los Angeles Times,‎ 25 janvier 2012 (lire en ligne)
  21. a, b et c (en) Jada Yuan, « Ari Graynor on Her Phone-Sex Movie and Moving Beyond Best-Friend Roles », sur Vulture.com,‎ 30 août 2012 (consulté le 27 novembre 2013).
  22. (en) Owen Gleiberman, « For a Good Time, Call... (2012) : Movie Review », sur EW.com,‎ 5 octobre 2012 (consulté le 27 novembre 2013).
  23. (en) « For a Good Time, Call... », sur Box Office Mojo (consulté le 27 novembre 2013).
  24. (en) Lesley Goldberg, « Ari Graynor Lands Lead Role in CBS' 'Bad Teacher' », sur Hollywood Reporter,‎ 19 février 2013 (consulté le 27 novembre 2013)
  25. « Bad Teacher : Ari Graynor reprend le rôle de Cameron Diaz », sur Première.fr,‎ 20 février 2013 (consulté le 27 novembre 2013).
  26. (en) « Roller Girl: Ari Graynor », sur WWD.com,‎ 21 mai 2010 (consulté le 8 décembre 2013).
  27. (en) Donna Freydkin, « 'Infinite Playlist' has a New York beat for city girl Graynor », sur USA Today,‎ 7 octobre 2008 (consulté le 8 décembre 2013)
  28. « Comédiennes ayant doublé Ari Graynor en France », sur RS Doublage (consulté le 16 juin 2013).
  29. « Fiche du doublage de la série Veronica Mars », sur Doublagissimo (consulté le 29 juin 2013).
  30. a et b Carton du doublage français sur le DVD zone 2.
  31. « Fiche du doublage français du film Baby-sitter malgré lui» sur Voxofilm, consulté le 16 juin 2013.
  32. « Comédiennes ayant doublé Ari Graynor au Québec », sur Doublage Québec (consulté le 5 juillet 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :