Anni-Frid Lyngstad

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Anni-Frid Lyngstad

Description de cette image, également commentée ci-après

La Princesse Anni-Frid Lyngstad à l'avant-première du film Mamma Mia !, à Stockholm, en juillet 2008.

Informations générales
Surnom Frida Lyngstad Reuss von Plauen
Nom Anni-Frid Synni Lyngstad
Naissance (68 ans)
Bjørkåsen, Ballangen, Nordland, Drapeau de la Norvège Norvège
Activité principale Chanteuse
Genre musical Pop, jazz, musique légère
Instruments Chant, piano
Années actives 19671984
19962004
Labels EMI Group
Polar Music
Andersson Records
Atlantic Records (États-Unis)

Anni-Frid Synni « Frida » Lyngstad, désormais Son Altesse Sérénissime la Princesse Anni-Frid Synni Reuss, Comtesse de Plauen (en allemand Anni-Frid, Prinzessin Reuss, Gräfin von Plauen) (née le à Bjørkåsen, commune de Ballangen, près de Narvik, Norvège) est une chanteuse surtout connue pour avoir été l'une des membres du groupe musical suédois ABBA.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est l'une des 12 000 enfants norvégiens nés des amours entre soldats allemands et femmes norvégiennes pendant l'occupation du pays par l'Allemagne, durant la seconde Guerre mondiale, de 1940 à 1945[1]. Après la guerre, ces femmes et leurs enfants sont devenus des parias de la société norvégienne : nombre d'entre elles furent violées par des résistants, enfermées dans des maisons closes, internées ou expulsées. Certaines d'entre elles et leurs enfants auraient servi de cobayes pour l'expérimentation de drogues comme le LSD par l'armée norvégienne et la CIA[1],[2]. Pour fuir ce rejet social, la mère d'Anni-Frid, Synni, émigre en Suède. Lorsque Anni-Frid a deux ans, sa mère décède et sa grand-mère l'élève seule à Eskilstuna.

C'est en 1958 qu'elle commence sa carrière musicale comme chanteuse de jazz, à 13 ans. Ses talents de chanteuse sont remarqués par tous ceux qui l'écoutent. En 1963, elle forme un groupe, Anni-Frid Four, qui comprend le bassiste Ragnar Fredriksson. Mariée à celui-ci, elle aura deux enfants avant de divorcer.

En 1967, elle gagne un concours télévisé de chant, et signe son premier contrat discographique avec EMI. Le répertoire jazz de la chanteuse, difficile à vendre au grand public, lui vaut la faveur des critiques ; mais le succès reste confidentiel. Elle enregistre surtout des singles et se produit dans des spectacles de cabaret. Elle sort son premier album en 1971, produit par Benny Andersson et préparant le terrain pour la naissance du groupe ABBA. Elle obtient d'ailleurs son premier succès solo grâce au titre Min egen stad, composé par Andersson, la même année. En 1972 paraît une compilation qui reprend, entre autres, ses titres 45 tours depuis 1967.

De 1972 à 1982, le groupe ABBA enchaîne les succès et fait régulièrement des tournées mondiales. Elle épouse Benny le 6 octobre 1978, pour en divorcer trois ans plus tard. La chanteuse sort un troisième album solo en suédois en 1975 Ensam qui comporte une première version du titre Fernando et obtient un disque de platine en Suède.

Durant cette période, elle a une révélation sur ses origines. Anni-Frid croyait que son père était mort lorsque son navire avait été coulé par les Alliés pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle découvre qu'elle est en réalité la fille d'un sergent allemand marié, Alfred Haase, lorsqu'un magazine allemand (Bravo) publie sa biographie en 1977. La nièce d'Alfred Haase fait alors le rapprochement avec son oncle et prévient ce dernier. Le père et la fille se rencontreront.

Lorsque ABBA s'arrête en 1982, elle enregistre un album à succès produit par Phil Collins, Something's Going On, contenant la chanson I Know There's Something Going On avec Phil Collins à la batterie et Daryl Stuermer à la guitare. Le disque suivant, Shine, produit par Steve Lillywhite, n'obtient pas de bonnes ventes, ce qui l'incite à se retirer un moment de la scène musicale. L'album comporte un titre composé par Daniel Balavoine, The face.

Le , elle épouse Son Altesse Sérénissime le Prince Heinrich Ruzzo Reuss von Plauen, membre de la famille princière allemande Reuss. Celui-ci décède en 1999 à l'âge de 49 ans.
Le , elle avait déjà perdu sa fille Lise-Lotte Casper (née Fredriksson), des suites d'un accident de voiture à Livonia, près de Détroit, aux États-Unis.

Après la sortie de l'album en suédois Djupa Andetag (1996), elle a connu un regain de popularité en 2004 en enregistrant la chanson The Sun Will Shine Again avec Jon Lord, ancien claviériste vedette de Deep Purple.

En 2005, Polar Music International a sorti un documentaire sur DVD, Frida The DVD, retraçant toute sa carrière de 1967 à 2005 (durée h 25). Le film est commenté par Frida en personne.

Aujourd'hui, elle vit à Zermatt en Suisse et s'occupe d'œuvres caritatives.

Albums[modifier | modifier le code]

  • 1972 : Anni-Frid Lyngstad
  • 1975 : Frida Ensam #1 Suède
  • 1982 : Something's Going On #1 Suède, #18 G.-B., #41 É.-U.
  • 1982 : Frida
  • 1984 : Shine #6 Suède, #67 G.-B.
  • 1991 : På Egen Hand
  • 1993 : Tre Kvart Från Nu
  • 1996 : Djupa Andetag #1 Suède
  • 1997 : Frida 1967-1972

Singles[modifier | modifier le code]

Titres[modifier | modifier le code]

Les titres de Frida Lyngstad ont varié selon son statut :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Torment of the Abba star with a Nazi father - The Guardian, 30 juin 2002
  2. (en) Norwegian government sued over children Nazis left behind - The Daily Telegraph, 25 février 2001

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]